Information sur la politique 1

lundi, janvier 30, 2017

Attentat dans une mosquée de Québec: un acte terroriste difficile à prévenir, selon Couillard

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Publication: Mis à jour: 
La tuerie qui a fait au moins six morts et huit blessés dans une mosquée de Québec dimanche soir est un acte terroriste qui aurait été très difficile à prévenir selon le premier ministre Philippe Couillard.
"Cela me semble être une évidence (que c'est un acte terroriste)", a-t-il déclaré dans une conférence de presse organisée à la hâte en pleine nuit de lundi, quelques heures après l'attaque survenue en soirée au Centre culturel islamique de Québec.
-Advertisement-
x

"C'est un acte meurtrier dirigé vers une communauté spécifique avec des moyens importants. Quand je regarde partout au Canada, c'est de cette façon que c'est décrit."
La mine sévère et les traits tirés, le premier ministre a fait face à la presse, au côté du maire de Québec, Régis Labeaume, et du ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, au siège du ministère de la Sécurité publique, à Québec.


MM. Couillard et Labeaume ont exprimé leur incrédulité et leur stupéfaction devant l'ampleur de ce massacre sans précédent au Québec dans un lieu de culte musulman.
"On a l'impression de rêver, a affirmé le maire, sous le choc, qui retenait ses sanglots. Québec est en deuil, cette magnifique ville. J'ai souvent répété que nous n'étions pas l'abri, eh bien on vient de vivre la fatalité. (...) Je veux exprimer ma révolte devant ce geste crapuleux."
Même si les élus ont tour à tour salué le travail des policiers et assuré que la priorité des autorités était la sécurité de la population, le premier ministre a admis qu'on ne peut entièrement protéger les citoyens contre ce genre d'attaque.
"Le déploiement des forces policières n'est jamais une garantie de protection à 100 pour cent, a-t-il concédé. Il faut faire le maximum pour protéger notre population, c'est ce qu'on fait actuellement, mais vous avez vu le déroulement des événements, c'est quelque chose qui est difficile à détecter d'avance."
Le premier ministre n'appréhende pas d'autres gestes similaires, mais a dit qu'il "faut se préparer à toute éventualité".
Ni M. Couillard, ni M. Labeaume et M. Coiteux n'ont pu donner de détails sur l'identité des deux présumés meurtriers arrêtés, sur leurs motivations, ou sur d'éventuels liens avec des complices ou des groupes organisés. Ils s'en sont remis aux autorités policières.
Le ministre de la Sécurité publique a précisé que les forces de l'ordre sont à pied d'oeuvre dans la reconstitution de la scène de crime, les interrogatoires, ainsi que la sécurisation des lieux de culte.
Ainsi, l'ensemble des lieux de culte musulmans au Québec et d'autres lieux de culte fait désormais l'objet d'une surveillance particulière.
La Structure de gestion policière intégrée contre le terrorisme a par ailleurs été mise sur pied au Québec. Elle regroupe la Gendarmerie royale du Québec, la Sûreté du Québec et le Service de police de la Ville de Montréal, et travaille pour cette occasion avec la police de Québec.
Le premier ministre et le maire ont tenu à manifester à la communauté musulmane leur solidarité et leur soutien dans cette épreuve.
"Nous sommes avec vous, a dit M. Couillard. Vous êtes chez vous, vous êtes bienvenus chez vous. Nous sommes tous des Québécois."
"Je veux leur dire que nous les aimons", a déclaré M. Labeaume.
Une vigie est prévue lundi soir à Québec sur les lieux d'une ancienne église, Notre-Dame-de-Foy, dans le secteur Sainte-Foy, non loin des lieux de la tuerie.
"On va être ensemble, tout le monde ensemble, demain on sera tous ensemble pour exprimer notre horreur et notre solidarité", a résumé le premier ministre.