lundi, août 03, 2015

Acceuil chaleureux à l'intérieur, manifestation à l'extérieur pour Stephen Harper dans Mont-Royal

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par Jacques Thériault pour CogecoNouvelles le dimanche 02 août 2015 à 22h10. Modifié à 23h38.
Acceuil chaleureux à l'intérieur, manifestation à l'extérieur pour Stephen Harper dans Mont-Royal
PC-Graham Hughes
(CogecoNouvelles) - Stephen Harper n'a pas perdu de temps après avoir visité David Johnston à Rideau Hall ce matin. En effet, le chef conservateur a mis le cap sur la circonscription montréalaise de Mont-Royal.
Le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, André Leclerc, a plus de détails.
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
En début de soirée, il y a été chaleureusement accueilli par un parterre de partisans enthousiastes qui avaient pris d'assaut ce château fort libéral pour y écouter celui qui dirige le pays depuis près d'une décennie.
Pendant ce temps, de nombreux manifestants, dont le nombre est inestimable, se faisaient entendre à l'extérieur du centre communautaire Ben Weider pour dénoncer les politiques du gouvernement conservateur.

Un homme âgé entre 20 et 30 ans a été arrêté par le Service de police de la Ville de Montréal pour avoir proféré des menaces. Il devait être rencontré ce soir par les enquêteurs.
Par ailleurs, une protestataire, qui était parvenue à entrer à l'intérieur du bâtiment accueillant l'événement, a été plaquée au sol puis escortée à l'extérieur.

Le premier député provincial noir de l'histoire du Québec, Jean Alfred, est mort

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

Mise à jour le lundi 3 août 2015 à 6 h 40 HAE
Le député Jean Alfred en entrevue avec Raymonde Provencher à l'émission Ce soir, diffusée sur les ondes de Radio-Canada
Le député Jean Alfred en entrevue avec Raymonde Provencher à l'émission
Ce soir, diffusée sur les ondes de Radio-Canada.
  Photo :  Radio-Canada

Haïtien d'origine, l'ancien député péquiste Jean Alfred est décédé le 20 juillet dernier à l'âge de 75 ans. Élu en 1976, il restera dans les annales comme le premier député noir de l'Assemblée nationale.
Ses funérailles ont été célébrées samedi à Montréal en présence de plusieurs députés québécois.
Jean Alfred est né à Ouanaminthe, en Haïti, le 10 mars 1940. Professeur de français, il a enseigné en Haïti pendant cinq ans, puis est devenu professeur à la Commission scolaire de l'Outaouais de 1969 à 1976. De 1975 à 1976, il a été conseiller municipal à Gatineau.
Le 11 novembre 1976, il a été élu sous la bannière péquiste dans la circonscription de Papineau, dans l'Outaouais. Il a siégé comme indépendant du 29 août 1980 au 10 mars 1981 avant de réintégrer le caucus du Parti québécois.
Il a été défait aux élections de 1981 et de 1989 dans la circonscription de Chapleau. Il a de nouveau été défait lors de l'investiture du Parti québécois dans Sauvé en 1994 et à celle du Bloc québécois dans la circonscription fédérale de Repentigny en 1997.
M. Alfred est alors retourné à l'enseignement. Selon ses proches, Jean Alfred a écrit son autobiographie, mais elle n'a pas été publiée avant sa mort.

Nigeria : l'armée annonce avoir libéré 178 otages de Boko Haram

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

 Mise à jour le dimanche 2 août 2015 à 22 h 23 HAE  Associated Press
Les forces nigérianes s'apprêtent à attaquer Boko Haram (archives)
Les forces nigérianes s'apprêtent à attaquer Boko Haram (archives)  Photo :  ? Reuters Photographer / Reuter

Des soldats nigérians ont annoncé avoir libéré 178 otages de Boko Haram au cours d'attaques qui ont détruit plusieurs camps du groupe extrémiste dans le nord-est du pays.
Un porte-parole de l'armée, le colonel Tukur Gusau, a affirmé, dimanche, que 101 des otages libérés étaient des enfants, 67 des femmes et les dix autres des hommes.
L'armée de l'air du Nigeria a rapporté avoir tué « un grand nombre » de militants islamistes en repoussant une attaque contre le village de Bitta, plus d'une centaine de kilomètres au sud de Maiduguri, le berceau de Boko Haram et la capitale de l'État de Borno, au nord-est du pays.
Le communiqué de dimanche ne précise pas à quel moment ont eu lieu les attaques.
La semaine dernière, l'armée avait secouru 71 otages, dont certains ont affirmé avoir été détenus par Boko Haram pendant au moins un an dans des villages situés à une quarantaine de kilomètres de Maiduguri.
Des centaines d'otages de Boko Haram ont été libérés cette année, mais aucune des 219 jeunes filles enlevées dans une école de Chibok en avril 2014 n'étaient du nombre.
Dimanche, le groupe extrémiste a également diffusé une nouvelle vidéo sur Twitter prétendant montrer des attaques contre des baraquements de l'armée nigériane dans les états de Borno et Yobe. La vidéo contient des images de la décapitation d'un homme portant des vêtements militaires présentés comme un soldat nigérian.

Début du procès SharQc aujourd'hui

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/

 Mise à jour le lundi 3 août 2015 à 6 h 31 HAE  Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Un membre des Hells Angels
Un membre des Hells Angels  Photo :  iStock

Le procès des Hells Angels arrêtés lors de l'opération SharQc doit s'ouvrir aujourd'hui au centre judiciaire Gouin, à Montréal. Sept membres de l'organisation sont accusés de meurtre et de complot.
Vendredi, deux membres des Hells Angels ont plaidé coupables. Louis Ruel, 51 ans, et François Goupil, 45 ans, ont reconnu leur culpabilité au chef de complot général de meurtre. Leurs accusations de meurtre prémédité seront retirées à l'ouverture du procès.
Avec ces nouveaux plaidoyers, ce sont seulement sept membres des Hells Angels qui doivent subir leur procès. Yvon Tanguay, Claude Berger, François Vachon, Michel Vallières, Christian Ménard, Sylvain Vachon et Martin Emery font face à des accusations de complot et de meurtre prémédité.
Il demeure toutefois possible que des réponses à l'accusation soient enregistrées en début de journée.
Deux accusés anglophones subiront un procès séparé dans leur langue à compter de janvier 2016, soit près de sept ans après la rafle.
En avril 2009, l'opération policière SharQc (Stratégie Hells Angels Rayon Québec) avait mené à l'arrestation de 156 personnes que la poursuite avait identifiées comme étant des Hells Angels ou étant reliées à l'organisation.
L'opération SharQc était le résultat de trois ans et demi d'enquête des diverses escouades régionales mixtes sous l'égide de la Sûreté du Québec.
Depuis, trois de ces Hells Angels sont morts et huit sont toujours recherchés par la police.
Le jury sera composé de 4 femmes et de 10 hommes, dont 2 jurés suppléants. Ils avaient été choisis parmi 20 000 candidats. Le procès pourrait durer de 12 à 18 mois.

André Arthur de retour à la radio sur les ondes de CHOI Radio X

http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/

Mise à jour le lundi 3 août 2015 à 7 h 00 HAE
André Arthur
André Arthur. (Archives 2012)

« Si aucune catastrophe n'arrive, le 17 août je serai à l'antenne de CHOI-FM », confirme le controversé animateur de radio André Arthur. Celui que les auditeurs de Québec ont longtemps surnommé le « roi Arthur » n'a vraisemblablement rien perdu de son style abrasif.
« Le milieu radiophonique de Québec s'est complètement effoiré devant les voyous et les avocats, lance-t-il, en particulier devant l'hôtel de ville et devant d'autres personnalités très puissantes à Québec. » L'homme de 71 ans demande d'ailleurs une protection juridique à son futur employeur.
« Je suis prêt à faire des concessions, comme préenregistrer des segments, en retour de quoi je veux une protection juridique totale. »
« Je veux que les pires chiens sales d'avocats soient à la disposition de CHOI-FM quand on va me poursuivre. »— André Arthur

Selon André Arthur, il ne reste que les détails juridiques à régler avant d'officialiser le contrat avec RNC Media, l'entreprise qui opère CHOI Radio X.
Fini la politique
André Arthur a été député indépendant à Ottawa dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier de 2006 à 2011 et des rumeurs l'envoyaient dans le camp du Parti conservateur pour la présente campagne fédérale.
L'animateur de radio confirme avoir été contacté par le ministre sortant Denis Lebel, mais André Arthur affirme du même souffle ne jamais avoir eu d'intérêt pour un nouveau saut en politique fédérale.