Information sur la politique 1

lundi, juillet 13, 2015

Productions J télévision devient Déferlantes

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 13 juillet 2015 à 16h00. Modifié par Léandre Drolet à 19h01.
Productions J télévision devient Déferlantes
MONTRÉAL - L'ancienne maison de production télévisuelle de Julie Snyder, Productions J, sera présidée par son ancien vice-président Benoît Clermont et elle se nommera désormais « Déferlantes ».
La nouvelle entreprise l'a annoncé par voie de communiqué, lundi après-midi, tout juste deux semaines après que Mme Snyder eut annoncé qu'elle devait céder, à contrecoeur, les rênes de sa maison de production.
Mme Snyder disait avoir été forcée de quitter le navire puisqu'elle n'avait plus accès aux crédits d’impôt aux producteurs indépendants en raison de ses «liens étroits» avec le diffuseur TVA, dont l'actionnaire principal est son conjoint, et chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.

M. Clermont, qui a travaillé pendant près de dix ans dans les hautes sphères de Productions J, devient ainsi le seul actionnaire de la nouvelle boîte.

Productions Déferlantes poursuivra les travaux de production entamés par son prédécesseur, dont font partie les émissions «La Voix» et «Vol 920».

Benoît Clermont, qui est avocat de formation, dit souhaiter «réaliser des projets d'envergure» pour les diffuseurs québécois et internationaux.

Un homme arrêté en lien avec le meurtre de Samantha Higgins

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 13 juillet 2015 à 18h57. Modifié par Léandre Drolet à 20h14.
Un homme arrêté en lien avec le meurtre de Samantha Higgins
(98,5 fm) - La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté un homme de 22 ans en lien avec le meurtre de Samantha Higgins, retrouvée démembrée à Hinchinbrooke en Montérégie, jeudi soir.

L'arrestation de l'homme de 22 ans a eu lieu lundi en fin d'après-midi à un endroit qui n'a pas été précisé dans l'immédiat. En soirée, l'individu était interrogé par les enquêteurs de la SQ.
Il pourrait devoir se présenter au tribunal dès mardi sous des chefs d'accusation qui demeurent indéterminés pour le moment.
Le corps démembré de Samantha Higgins a été découvert dans un sac de plastique aux abords d'un petit cours d'eau se trouvant à Hinchinbrooke en Montérégie.
La jeune mère de famille de deux enfants, âgée de 22 ans avait été vue pour la dernière fois au début de la semaine dernière alors qu'elle quittait à pied la demeure d'une amie vivant dans l'arrondissement LaSalle.
La jeune mère de famille était partie de chez sa copine vers minuit et elle devait rentrer chez elle.

Les annonces préélectorales se multiplient

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

Mise à jour le samedi 11 juillet 2015 à 20 h 01 HAE

Le gouvernement de Stephen Harper a annoncé pour environ un milliard de dollars en contrats et subventions au cours de la dernière semaine. À 100 jours des élections fédérales, les partis d'opposition jugent cette pratique opportuniste.
Un texte de Michel MarsolaisTwitterCourriel
Cette semaine, les conservateurs ont fait une centaine d'annonces partout au pays. Samedi, le premier ministre Stephen Harper s'est engagé à doubler la contribution fédérale au projet d'expansion du Parc national de la Rouge, à Pickering, en Ontario.
« Notre gouvernement avait promis de créer un parc pour les familles du Grand Toronto. Ce sera le premier parc urbain au Canada et un des plus grands dans le monde », a déclaré M. Harper.
Cette générosité ne surprend pas les partis d'opposition. « Ce qu'on pense, nous, c'est qu'ils utilisent la machine gouvernementale pour tenter de se faire réélire », soutient Hans Marotte, candidat du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription de Saint-Jean. « On compare avec l'année dernière; c'est une augmentation d'environ 400 % des annonces et des montants investis. Je ne pense pas que la population est dupe de ça », ajoute-t-il.
« Il y a quelque chose d'indécent dans tout ça », estime pour sa part Pablo Rodriguez, coprésident de la campagne du Parti libéral du Canada. « Dans plusieurs cas, ce sont des projets que les collectivités attendaient depuis longtemps. Le gouvernement a dit "on vous donnera pas l'argent tout de suite, on va attendre juste avant l'élection" pour pouvoir en bénéficier sur le plan politique », affirme-t-il.
« C'est un peu comme vouloir acheter les Canadiens avec leur propre argent. »— Pablo Rodriguez, coprésident de la campagne Parti libéral du Canada

Lors de l'annonce d'un investissement fédéral de 60 millions de dollars au port de Québec, le ministre Denis Lebel a toutefois nié qu'li s'agissait d'une stratégie électorale.
« Ça fait un an qu'on me dit, chaque fois que je fais une annonce, que c'est en fonction des élections. On a un travail qui est fait de longue date. Donc vous allez me revoir souvent cet été un peu partout dans différentes annonces, et on va toujours me dire que c'est en fonction des élections », a-t-il affirmé.
Le candidat néodémocrate Hans Marotte n'y croit pas. « Nous, on est persuadé qu'il y avait une stratégie, qu'il y avait un plan. Mais on n'achète pas des votes. Nous, on veut aller sur le terrain du débat. Ce que les gens veulent, ce n'est pas des chèques, c'est de bons emplois », dit-il.
Les libéraux souhaiteraient resserrer les règles pour éviter la confusion entre les dépenses de l'État et les engagements des partis politiques. « Il faut rendre ça le plus neutre, le plus apolitique possible. L'argent des Canadiens appartient aux Canadiens. Si M. Harper veut faire des gains politiques, qu'il dépense son propre argent », lance Pablo Rodriguez.
Les conservateurs ont un peu de marge de manoeuvre : leur dernier budget prévoyait un surplus de 1,4 milliard de dollars.

Près de 4 millions de familles canadiennes recevront bientôt un chèque d'Ottawa

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/

Mise à jour le dimanche 12 juillet 2015 à 16 h 39 HAE
Le ministre de l'Emploi annonce l'injection prochaine de 3 milliards de dollars dams l'économie canadienne par l'entremise de la Prestation universelle pour la garde d'enfants bonifiée.
Le ministre de l'Emploi annonce l'injection prochaine de 3 milliards de dollars
 dams l'économie canadienne par
 l'entremise de la Prestation universelle pour la garde d'enfants bonifiée.
  Photo :  Radio-Canada

Le gouvernement fédéral versera près de 3 milliards de dollars aux ménages qui ont des enfants de moins de 18 ans.
Quelque 3,8 millions de familles recevront un premier chèque dès le 20 juillet, dans le cadre du programme bonifié de la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), soit en moyenne un chèque de 500 $ par enfant.
Ottawa avait annoncé dans son dernier budget une bonification de 100 à 160 $ par enfant de moins de six ans, ainsi qu'une nouvelle allocation pour les enfants de 6 à 17 ans, de 60 $ par mois et par enfant.
Ce changement signifie le versement aux parents de 1920 $ par an par enfant de 6 ans et moins, et de 720 $ par enfant de plus de 6 ans jusqu'à l'âge de 17 ans. Les nouveaux montants, qui sont imposables, seront rétroactifs au 1er janvier 2015.
Soutenir l'économie canadienne
Le gouvernement Harper compte sur cet argent distribué aux Canadiens pour soutenir l'économie et l'emploi. Le ministre de l'Emploi et du Développement social, Pierre Poilievre, a indiqué en point de presse dimanche après-midi que l'injection de cet argent arrivait à point nommé.
« Il y a un risque économique mondial en dehors de nos frontières, mais nous avons un plan d'action économique fort pour surmonter ces difficultés. Cette injection arrive à un bon moment pour continuer de soutenir, non seulement les familles, mais aussi l'emploi et les détaillants », a lancé M. Poilievre.
Sur les 4 millions de familles admissibles à la prestation bonifiée, selon Statistique Canada, 3,8 millions se sont inscrites pour l'obtenir. Les autres familles peuvent encore présenter une demande, mais ne percevront pas leur chèque en juillet.

Grèce: accord de principe sur une aide et des réformes

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le lundi 13 juillet 2015 à 04h15. Modifié par Charles Payette à 05h51.
Grèce: accord de principe sur une aide et des réformes
Freedigitalphotos.net
BRUXELLES - Les 19 dirigeants de la zone euro ont conclu lundi une entente de principe avec la Grèce qui devrait éviter à ce pays un effondrement financier et une expulsion de la zone euro.

L'accord a été conclu lors de pourparlers réunissant notamment le premier ministre de la Grèce, Alexis Tsipras, la chancelière de l'Allemagne, Angela Merkel, le président de la France, François Hollande et Donald Tusk, de l'Union européenne (UE), qui préside les réunions des dirigeants européens.
Une caution monétaire sera versée à la Grèce en retour d'un engagement d'appliquer d'importantes réformes financières.

Cet accord a été annoncé neuf heures après l'expiration du délai qui avait été fixé par les négociateurs réunis à Bruxelles, en Belgique.

Donald Tusk croit que l'accord permettra à l'économie de la Grèce de retrouver de la vigueur. Pour sa part, François Hollande espère que le Parlement grec adoptera le plan au cours des prochaines heures et qu'il permettra à la Grèce de garder l'euro. Le contraire provera l'Europe d'un membre qui est au coeur de la civilisation, a-t-il ajouté.

La Grèce aspirait d'abord à obtenir un plan financier de 53,5 milliards d'euros, ce qui équivaut à 75,4 milliards $ CAN, mais au fil des discussions de la fin de semaine, ce montant a augmenté lorsque les négociateurs ont constaté les besoins du pays pour maintenir sa solvabilité.

L'euro, la monnaie commune lancée en 1999, compte la Grèce dans ses rangs depuis 2002. Aucun mécanisme n'est en place en cas de renonciation à cette monnaie, ce qui ne s'est jamais produit en 16 ans.

Mathieu Roy de retour en cour

http://www.985fm.ca/regional/nouvelles/

Publié par Marc-André Pelletier pour (Mauricie) 106,9 Mauricie le lundi 13 juillet 2015 à 06h24.
Mathieu Roy de retour en cour
Mathieu Roy/Archives
Mathieu Roy, qui est accusé d'avoir agressé sexuellement deux filles de 11 et 15 ans, doit revenir en cour aujourd'hui au Palais de justice de Trois-Rivières.
L'accusé de 32 ans, qui est incarcéré, avait renoncé le 29 juin à son enquête sur remise en liberté.
Dans le premier dossier, le suspect est accusé d'agression et d'attouchements sexuels sur une fillette de 11 ans. Les faits se seraient déroulés à Trois-Rivières entre le 25 août 2014 et le 21 avril 2015.
La victime est tombée enceinte pour ensuite accoucher au mois de mai à l'âge de 12 ans.
Dans le second dossier, Mathieu Roy est également accusé d'agression et d'attouchements sexuels, mais cette fois sur une adolescente de 15 ans. Les agressions seraient survenues entre le 1er décembre 2013 et le 1er avril 2014 à Trois-Rivières.