Information sur la politique 1

samedi, août 08, 2015

Élections Canada 2015 Wynne en rajoute contre Harper

http://ici.radio-canada.ca/sujet/

Mise à jour le vendredi 7 août 2015 à 17 h 41 HAE
La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, parle d'une relation dysfonctionnelle avec le gouvernement Harper.
La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne,
 parle d'une relation dysfonctionnelle avec le gouvernement Harper.
  Photo :  Radio-Canada

La guerre de mots entre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et le chef conservateur, Stephen Harper, prend de l'ampleur.
Vendredi, la première ministre libérale ontarienne n'y est pas allée en douceur, disant que si ce n'avait été que de Stephen Harper, plusieurs grands projets de l'histoire du Canada n'auraient jamais vu le jour.
« Si nous avions eu Stephen Harper comme premier ministre lorsque nous avons eu besoin d'un chemin de fer national, d'un système de soins de santé, d'un régime de pensions ou encore de la Voie maritime du Saint-Laurent, où en serions-nous comme nation? » a-t-elle demandé lors d'une entrevue à l'émission The House à CBC.
« Rien n'indique qu'il aurait appuyé un de ces projets », a-t-elle ajouté.
« Maintenant, nous avons besoin de l'imagination et de la vision des leaders qui ont bâti ce pays. »— Kathleen Wynne

La relation entre Mme Wynne et M. Harper s'est détériorée après le refus du gouvernement fédéral d'aider le gouvernement ontarien à créer son propre régime de retraite. Avant que les élections soient déclenchées, le gouvernement de Mme Wynne a ouvertement annoncé son intention de faire campagne contre les conservateurs. Le premier ministre sortant ne s'était pas fait prier pour répliquer aux attaques en disant, notamment, que « c'est avec les premiers ministres qui font le meilleur travail que vous aurez les meilleures relations ».
Selon M. Harper, les Canadiens aiment mieux d'autres options d'épargne, comme le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) que son gouvernement a créé, qu'un nouveau régime de retraite provincial.
Vendredi, alors que Stephen Harper faisait campagne dans la grande région de Toronto, Kathleen Wynne a carrément parlé d'une « relation dysfonctionnelle ».
« Nous avons reçu ces derniers jours une lettre du ministre des Finances disant que ce gouvernement fédéral, qui travaille avec le Québec, avec la Saskatchewan, qui a des dizaines d'accords avec les provinces, ce gouvernement ne travaillera pas avec l'Ontario de la même façon. Je ne sais pas à quel point cette relation peut devenir plus dysfonctionnelle que ça! »
La première ministre insiste pour dire qu'il ne s'agit pas d'un combat personnel avec le premier ministre sortant. « C'est mon travail de faire part des besoins de la population de l'Ontario », disant que ce sont sur ces mêmes thèmes et préoccupations qu'elle avait fait campagne dans sa province et qui lui ont donné une majorité.

Élections Canada 2015 Un jour dans la vie de la plus jeune candidate du Bloc

http://ici.radio-canada.ca/sujet/

Mise à jour le samedi 8 août 2015 à 5 h 47 HAE
Catherine Fournier, 23 ans, est la plus jeune candidate du Bloc québécois. Diplômée en économie, elle fait campagne dans Montarville, sur la Rive-Sud.
Un texte de Myriam FimbryTwitterCourriel à Désautels le dimanche

CATHERINE FOURNIER EN CAMPAGNE ÉLECTORALE

Catherine Fournier devant son local de campagne électorale, à Sainte-Julie
Catherine Fournier devant son local de campagne électorale, à Sainte-Julie.
Photo :
Radio-Canada/Myriam Fimbry

Elle va à la rencontre des citoyens depuis déjà plusieurs mois. Férue de politique et d'actualité depuis l'école primaire, elle s'est décidée à militer pour le Parti québécois en 2011, au lendemain de la cuisante défaite du Bloc aux élections fédérales. Sa proche équipe est formée de militants dans la vingtaine.
« On ne le sait pas, c'est un peu passé sous silence, mais c'est vraiment le Forum Jeunesse qui a gardé le Bloc bien vivant au courant des dernières années. »— Catherine Fournier

Consciente de ne pas être une « vedette », Catherine Fournier travaille d'arrache-pied depuis un an déjà pour se faire connaître auprès des citoyens. Depuis son investiture en mars, elle a consacré tous ses samedis et dimanches à faire du porte-à-porte dans sa circonscription, qui comprend Sainte-Julie, Saint-Basile, Saint-Bruno et Saint-Hubert.
Catherine Fournier s'inquiète de la sécurité des trains chargés de pétrole qui passent dans Montarville. Elle compte se battre farouchement contre le projet d'oléoduc de Transcanada. Et elle voudrait que le Québec devienne un pays pour avoir notamment une voix forte sur la scène internationale.
La semaine dernière, des propos vulgaires qui la décrédibilisaient sur Twitter l'ont fait vivement réagir. Elle en a profité pour dénoncer le sexisme qui touche encore les femmes, particulièrement les jeunes femmes, en politique comme dans d'autres secteurs de la société. Elle en parle d'ailleurs dans l'extrait ci-dessous.
Écoutez le début du reportage de Myriam Fimbry qui sera diffusé le 9 août à Désautels le dimanche sur ICI Radio-Canada Première:

Le Bloc a maintenant 73 candidats, dont la comédienne Sophie Stanké

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 08 août 2015 à 08h08. Modifié par Léandre Drolet à 00h00.
Le Bloc a maintenant 73 candidats, dont la comédienne Sophie Stanké
Gilles Duceppe.
MONTRÉAL - Le Bloc québécois a maintenant des candidats dans 73 circonscriptions en vue des élections fédérales du 19 octobre.
Le chef Gilles Duceppe a confimé la nouvelle vendredi soir, alors qu'il était à Montréal pour un premier rassemblement bloquiste dans la métropole.
M. Duceppe était accompagné de dix candidats de la grande région de Montréal dont la comédienne et animatrice Sophie Stanké, qui a décidé de se présenter dans la circonscription de Châteauguay-Lacolle.
Mme Stanké tentera de se faire élire pour une troisième fois, après deux défaites sur la scène provinciale.
Gilles Duceppe a assuré que le Bloc aura des candidats dans l'ensemble des 78 circonscriptions du Québec, d'ici septembre.
Le chef du Bloc s'est par ailleurs attaqué de nouveau à son rival néo-démocrate Thomas Mulcair à qui il a reproché de tenir un double discours sur le projet d'oléoduc Énergie Est.
Il a affirmé que M. Mulcair ne défend pas la même position au Québec qu'ailleurs au Canada, s'empressant d'ajouter que le projet n'est pas dans l'intérêt des Québécois.

Kenney ne voit pas une grande différence entre Justin Trudeau et son père

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le vendredi 07 août 2015 à 19h53. Modifié par Jacques Thériault à 23h24.
Kenney ne voit pas une grande différence entre Justin Trudeau et son père
CALGARY - Le ministre canadien Jason Kenney a affirmé que les Albertains n'avaient pas oublié le «désastreux» Programme énergétique national (PÉN), créé dans les années 1980 par Pierre Elliott Trudeau, ajoutant que les politiques de l'actuel chef libéral Justin Trudeau étaient toutes aussi mauvaises que celles de son père.
L'un des ministres d'expérience du cabinet conservateur a déclaré que le PÉN avait fait perdre des emplois et des maisons à des milliers d'Albertains. Il a martelé qu'il ne voyait pas une grande différence entre la position de Pierre Elliott Trudeau et celle de son fils Justin.

Selon lui, l'actuel chef libéral s'oppose à l'idée d'offrir un marché mondial aux produits énergétiques albertains et il a démontré son mépris pour la province à de nombreuses occasions.

Le candidat conservateur estime que Justin et Pierre Elliott Trudeau partagent une «attitude arrogante et anti-albertaine» et que les électeurs de cette province ne la toléreront pas une seconde fois.

Le Parti libéral n'a pas répondu immédiatement à la demande d'entrevue de La Presse Canadienne, mais Justin Trudeau a reconnu l'héritage controversé de son père lors d'un discours prononcé devant des membres de la communauté pétrolière, plus tôt cette année.

M. Trudeau avait alors affirmé qu'il comprenait à quel point les questions énergétiques pouvaient diviser le pays et qu'il ne répéterait pas les erreurs de son père.

Infections d’oreilles chez le chien: une visite chez le vétérinaire s’impose!

http://www.pagesjaunes.ca/trucs/

Les infections d’oreilles sont courantes chez les chiens. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire dès l’apparition des premiers symptômes.
Qu’elles soient occasionnelles ou chroniques, les infections d’oreilles touchent fréquemment les chiens. Dans la plupart des cas, il s’agit d’otites externes. Les otites médianes et internes, quant à elles, sont plus rares, mais elles s’avèrent beaucoup plus graves.
  • Une otite externe est une inflammation aiguë ou chronique de la première couche de la peau du canal externe de l’oreille.
  • Les otites médianes et internes sont de fortes inflammations des structures moyennes et internes de l’oreille. Elles sont généralement précédées d’une otite externe ou causées par la pénétration d’un corps étranger dans l’oreille. Ces deux affections sont des conditions sérieuses susceptibles de provoquer une perte d’équilibre, voire la surdité, chez le chien.

Qu’est-ce qui cause les infections d’oreilles chez les chiens?

Lorsqu’il est question d’infections d’oreilles chez les chiens, les causes tout comme les facteurs de risques sont nombreux. Votre vétérinaire sera en mesure de les identifier afin d’éviter toute récidive. En voici un aperçu:
  • Les allergies alimentaires ou environnementales;
  • Les parasites (comme les mites d’oreilles);
  • Les bactéries (comme l’E. coli);
  • Les levures (comme la dermatite à malassezia);
  • Des corps étrangers ou barbelures de gazon;
  • Des baignades excessives;
  • Des problèmes avec les glandes qui sécrètent le cérumen;
  • Des nettoyages agressifs ou trop fréquents des oreilles;
  • Des maladies systémiques ou cutanées.

Prédisposition aux otites

Il faut aussi savoir que certaines races de chiens sont plus prédisposées à souffrir d’otites, notamment celles qui ont des oreilles tombantes, un canal auditif très étroit ou encore beaucoup de poils dans le canal.

Quels sont les signes et les symptômes reliés à une infection des oreilles?

Voici les principaux signes indiquant qu’un chien souffre d’une infectiondes oreilles:
  • Il secoue ou incline fréquemment la tête d’un côté;
  • Ses oreilles sont purulentes et malodorantes;
  • Il a tendance à se gratter les oreilles, surtout dans la région du pavillon;
  • En présence de douleurs intenses, il peut devenir amorphe;
  • Il a des écoulements foncés ou noirs dans les oreilles;
  • Il présente des accumulations de cérumen brun foncé.
Si vous constatez que votre gentil toutou présente un ou plusieurs de ces symptômes, consultez sans tarder votre médecin vétérinaire. Celui-ci examinera le canal auditif de l’animal afin de déterminer le type et la quantité des écoulements, la présence ou non de parasites, de corps étrangers, etc., puis il vérifiera si des changements sont survenus, notamment dans le diamètre du canal. Au terme de l’examen, le vétérinaire pourra vous guider vers les meilleurs soins à prodiguer à votre animal.

LE PETIT AMI DE BOBBI KRISTINA LUI AURAIT DONNÉ UN "COCKTAIL TOXIQUE"

http://www.parismatch.com/People/Musique/

Le petit ami de Bobbi Kristina lui aurait donné un "cocktail toxique"
LA FILLE DE LA CHANTEUSE WHITNEY HOUSTON © Jaguar / News Pictures

Bobbi Kristina Brown et Nick Gordon à la première hollywoodienne de l'ultime film de Whitney Houston, "Sparkle", en août 2012.
Le 08 août 2015 | Mise à jour le 08 août 2015

La tutrice de Bobbi Kristina Brown déclare que Nick Gordon aurait provoqué "la mort injustifiée" de l’unique fille de Whitney Houston. 

Vendredi 7 août, la tutrice de Bobbi Kristina Brown a modifié sa plainte contre le petit ami de la jeune femme décédée à l’âge de 22 ans. L’avocate accuse Nick Gordon d’avoir été à l’origine de «la mort injustifiée» de la fille de la chanteuse Whitney Houston. 
La tutrice avait déposé une plainte pour violences physiques contre le compagnon de Bobbi Kristina Brown en juin ; d’après la dénonciation, Nick Gordon aurait même volé plus d’une dizaine de milliers de dollars appartenant à la jeune actrice décédée le 26 juillet dernier
«Je suis profondément attristée par la mort de Bobbi Kristina Brown. Je présente mes plus sincères condoléances à tous les membres de sa famille. Grâce à cette procédure civile lancée en son nom, nous continuerons à exiger que justice soit faite», Bedelia C. Hargrove a-t-elle déclaré au magazine américain «People». 

NICK GORDON AURAIT "BU EXCESSIVEMENT ET CONSOMMÉ DE LA COCAÏNE" LA NUIT DU DRAME

Nick Gordon – recueilli il y a plusieurs années par Whitney Houston – serait arrivé chez la star de télé réalité «après avoir bu excessivement et consommé de la cocaïne toute la soirée» le 31 janvier dernier. L’avocate affirme que le couple a ensuite eu «une dispute bruyante», enregistrements de caméras de surveillance à l’appui. Selon la plainte, Nick Gordon aurait alors «crié sur Bobbi Kristina Brown en l’accusant d’avoir été infidèle, la traitant de "pute" et de "salope"».
La tutrice de la jeune chanteuse maintient que Nick Gordon aurait donné un «cocktail toxique» à sa petite amie – un mélange qui l’aurait rendue inconsciente – et aurait placé la tête de Bobbi Kristina Brown dans une bassine d’eau. Le jeune homme aurait aussi amené une autre femme avec lui à qui il aurait dit : «maintenant je veux une jolie petite femme blanche comme toi». Environ 15 minutes plus tard, un autre individu aurait trouvé Bobbi Kristina Brown «dans un état inconscient», avec les lèvres enflées et «une dent cassée, encore suspendue à sa bouche». D’après le dossier, «l’accusé a ensuite giflé la jeune femme en disant « réveille-toi », puis il a commencé la réanimation cardio-pulmonaire ». Les avocats de Nick Gordon nient à ce jour toutes les accusations de la tutrice.

La fille unique de la diva avait été hospitalisée pendant presque six mois avant de mourir le 26 juillet 2015, entourée de sa famille.

Campagne électorale plutôt calme samedi: seul Gilles Duceppe a des activités

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 08 août 2015 à 05h50. Modifié par Léandre Drolet à 07h38.
Campagne électorale plutôt calme samedi: seul Gilles Duceppe a des activités
Gilles Duceppe.
MONTRÉAL - La septième journée de la campagne électorale fédérale sera plutôt calme, en ce samedi.
Les chefs du Parti conservateur, du Parti libéral et du Nouveau Parti démocratique, Stephen Harper, Justin Trudeau et Thomas Mulcair, n'ont prévu aucune activité officielle, après une soirée de débat et un lendemain de débat très occupés.

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, doit rencontrer en matinée à Montréal les responsables de son organisation de campagne, mais l'événement se déroule à huis-clos.

Puis, en fin d'après-midi, il doit se rendre à Saint-Liguori, dans Lanaudière, où il assistera au Festival acadien de la Nouvelle-Acadie.

Tuerie de Denver: James Holmes passera le reste de ses jours en prison

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le vendredi 07 août 2015 à 22h31. Modifié par Jacques Thériault à 23h20.
Tuerie de Denver: James Holmes passera le reste de ses jours en prison
CENTENNIAL, Colo. - James Holmes, l'homme reconnu coupable d'avoir tué 12 personnes lors d'une fusillade dans une salle de cinéma du Colorado, a été condamné vendredi soir à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle.
Le jury a déclaré qu'il n'était pas parvenu à un verdict unanime pour chacun des 24 chefs d'accusation de meurtre, ce qui élimine automatiquement la possibilité de la peine de mort.

Les jurés ont délibéré pendant six heures et demie sur une période de deux jours pour en arriver à cette décision. Le verdict sera officiellement prononcé par le juge Carlos A. Samour fils au cours de l'audience de détermination de la peine, qui se déroulera du 24 au 26 août.

Hors de la salle d'audience, une jurée refusant d'être nommée a confié qu'un seul membre du jury était opposé à la peine de mort et que deux d'entre eux étaient hésitants.

«Tous les jurés éprouvaient une profonde empathie pour les victimes. C'est une tragédie. C'est un résultat accablant peu importe (le verdict). Je suis profondément désolée», a-t-elle lancé.

Des pleurs se sont faits entendre dans la salle d'audience lorsque le jury a livré son verdict. Autant la mère de l'accusé, Arlene Holmes, que les parents de certaines victimes ont été pris de sanglots.

Plusieurs proches des victimes ont quitté la salle d'audience avant même que le juge Samour n'ait terminé la lecture des verdicts pour chacun des 142 chefs d'accusation. Leurs réactions étaient toutefois audibles à travers les portes du tribunal.

M. Holmes, qui prend des médicaments antipsychotiques ayant pour effet d'atténuer ses réactions, était impassible lorsque le jury a lu son verdict. Ses avocats ont quitté sans parler aux journalistes.

La décision a été rendue après trois mois de témoignages forts émouvants provenant de divers survivants de la tragédie, dont certains étaient en fauteuil roulant. Des enfants et des parents sont également venus à la barre pour parler de la perte d'êtres chers dans leur vie.

Si certains d'entre eux ont relaté des anecdotes qui ont fait sourire, plusieurs ont abordé le côté de sombre de l'après-tragédie, soit la dépression, les cauchemars et le trouble de stress post-traumatique dont ils sont victimes depuis la tuerie.

Lundi, les jurés avaient refusé de rejeter l'option de la peine capitale pour l'homme de 27 ans. Le jury avait alors délibéré pendant moins de trois heures après que les parents de l'accusé l'eurent imploré d'épargner la vie de leur fils en raison de ses troubles mentaux.

Les neuf femmes et trois hommes avaient reçu l'ordre de déterminer si des circonstances, comme la maladie mentale de James Holmes, son enfance sans problème et l'absence d'un dossier judiciaire à son nom, suffisaient à faire diminuer suffisamment sa «culpabilité morale» pour justifier de le condamner à la prison à vie sans possibilité de libération plutôt qu'à la peine de mort.

Le même jury avait rejeté la défense de non-culpabilité pour troubles mentaux de l'accusé, le reconnaissant coupable d'avoir tué 12 personnes et d'en avoir blessé 70 autres lors de l'attaque survenue en juillet 2012. La loi du Colorado accepte cette défense dans les cas où l'accusé ne peut différencier le bien du mal.