PENSÉE DU JOUR 20-02-2016

PENSÉE DU JOUR                   20-02-2016

001.JPG  
Celui qui plante un jardin
plante le bonheur.
(c'est ti assez beau)

Yvon Clément

La visite d'Obama à Cuba ouvrira «un nouveau chapitre»

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/

Publié le 20 février 2016 à 07h45 | Mis à jour à 07h45
« Je crois que le meilleur moyen de promouvoir... (PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS)
PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS
« Je crois que le meilleur moyen de promouvoir les intérêts et les valeurs américains, et le meilleur moyen d'aider le peuple cubain à améliorer ses conditions de vie, est [...] de normaliser les relations entre nos gouvernements et d'accroître les contacts entre nos peuples », a dit le président américain.

Agence France-Presse
WASHINGTON
Le président Barack Obama a estimé samedi que sa visite prévue en mars à Cuba ouvrirait « un nouveau chapitre » dans les relations avec le régime communiste et constituait le meilleur moyen de « promouvoir les intérêts » des États-Unis.
« Bonjour, tout le monde. Cette semaine, nous l'avons officiellement annoncé, je vais à Cuba », a déclaré le président américain dans son allocution hebdomadaire radiodiffusée.
L'annonce de ce voyage est la conséquence de la décision « d'ouvrir un nouveau chapitre dans nos relations avec le peuple de Cuba ».
« Je crois que le meilleur moyen de promouvoir les intérêts et les valeurs américains, et le meilleur moyen d'aider le peuple cubain à améliorer ses conditions de vie, est [...] de normaliser les relations entre nos gouvernements et d'accroître les contacts entre nos peuples », a dit le président américain.
Tout en reconnaissant que « le changement n'interviendra pas à Cuba du jour au lendemain », il estime que « l'ouverture » de l'île apportera « plus d'opportunités et de ressources aux Cubains ».
Barack Obama a annoncé jeudi qu'il se rendrait avec son épouse Michelle à Cuba les 21 et 22 mars, promettant de rencontrer des membres de la société civile et d'aborder avec les autorités cubaines la question des droits de l'Homme.
La dernière visite d'un président américain en exercice sur l'île située au large de la Floride remonte à 1928, avec celle de Calvin Coolidge.
Après l'annonce du rapprochement entre Washington et La Havane en décembre 2014, les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques en juillet 2015. Le secrétaire d'État John Kerry s'est rendu à La Havane en août pour la réouverture de l'ambassade américaine.
Au cours de sa visite à La Havane, M. Obama s'est engagé à « évoquer avec franchise ses sérieuses différences avec le gouvernement cubain, y compris sur la démocratie et les droits de l'Homme ».
« Je réaffirmerai que les États-Unis continueront de défendre les valeurs universelles comme la liberté d'expression, de rassemblement et de religion », a-t-il promis, avant de conclure en espagnol, à l'adresse du peuple de Cuba: « Nos vemos en La Habana. » (« Je vous verrai à La Havane »).

Trudeau réplique à Obama quant aux succès canadiens sur la patinoire!

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Danielle Arsenault pour 98,5fm Sports le vendredi 19 février 2016 à 19h10. Modifié à 19h16.
Trudeau réplique à Obama quant aux succès canadiens sur la patinoire!
Justin Trudeau/PC
(98,5 Sports) - Au lendemain de la blague de Barack Obama au sujet de la visite prochaine de Justin Trudeau à la Maison-Blanche, le premier ministre canadien a rapidement répliqué au président américain.

Il a même blagué en disant qu’il avait fort probablement porté chance aux Hawks puisque l’équipe américaine n’avait jamais remporté le précieux trophée en plus de 50 ans avant qu’il ne soit à la tête des États-Unis.

«Ce tour du chapeau confirme le type de chance que je vous ai apporté», a-t-il dit en riant.

Message amical à Trudeau

Alors que les tous les joueurs et les dirigeants des Blackhawks se tenaient derrière lui, Obama a ajouté, toujours à la blague, qu’il aimerait peut-être narguer amicalement le premier ministre canadien en le recevant avec la Coupe Stanley des Hawks.

On le sait, Justin Trudeau et sa conjointe, Sophie Grégoire, seront accueillis par les Obama pour une visite officielle et un dîner d'État à la Maison-Blanche le 10 mars. Il s'agira du premier dîner d'État à la Maison-Blanche pour un dirigeant canadien en 19 ans.

Trudeau réplique

Justin Trudeau a rapidement répliqué à Obama. Jeudi soir, le premier ministre canadien a envoyé un message Twitter au président américain dans lequel il lui rappelait les succès olympiques du Canada sur la patinoire.

«M. le président, alors j'apporte les médailles d’or du Canada en hockey, disons 2002 et 2010?»


Effectivement, le Canada a remporté l’or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City en battant les États-Unis en finale par la marque de 5-2. Cette situation s’est répétée en 2010, à Vancouver, quand le Canada a vaincu les Américains 3-2 en prolongation grâce au but de Sidney Crosby pour mettre la main à nouveau sur la médaille d’or.

(Sources: Sportsnet, la Presse Canadienne)

Chantiers Canada: le PQ accuse le gouvernement de laisser traîner deux milliards

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le vendredi 19 février 2016 à 16h18.
Chantiers Canada: le PQ accuse le gouvernement de laisser traîner deux milliards
QUÉBEC — L'opposition accuse le gouvernement Couillard de «négligence» en laissant traîner le versement de deux milliards de dollars de fonds fédéraux destinés aux municipalités du Québec.
Le porte-parole du Parti québécois en affaires municipales, Sylvain Gaudreault, s'explique mal les délais dans la signature de l'entente entre Québec et Ottawa sur le programme d'infrastructures Chantiers Canada. Une enveloppe de deux milliards de dollars est réservée au Québec depuis deux ans, mais n'a pas encore été versée.

Ces fonds sont notamment destinés à financer plusieurs projets tels que des systèmes de traitement des eaux usées ou d'eau potable, des pistes cyclables, des infrastructures sportives ou des routes.

«La négligence du gouvernement du Québec fait en sorte que les municipalités sont en attente», a dit le député de Jonquière en conférence de presse à l'Assemblée nationale vendredi matin.

«C'est absolument de scandaleux de savoir qu'il y a de l'argent au fédéral qui est là, mais qui n'arrive pas», a-t-il déclaré au cours d'une interpellation en chambre.

M. Gaudreault a fait remarquer que le Québec est l'une des deux seules provinces à ne pas avoir signé d'entente avec le fédéral sur Chantiers Canada.

«C'est quoi sa stratégie, je lui demande une date, quel est son horizon de temps, à quel moment il envisage la signature? a-t-il demandé au ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux. Ce sont soi-disant des amis, le gouvernement fédéral libéral et le Parti libéral du Québec, alors normalement, cela devrait donner des résultats.»

Dans sa réponse, Martin Coiteux n'a pas donné de dates. Il a simplement indiqué que le volet petites collectivités du programme Chantiers Canada était appliqué, même si l'entente n'est pas signée.

«On va faire exactement comme on a fait avec le volet petites collectivités, on va signer une entente qui va respecter la compétence du Québec», s'est limité à dire le ministre durant l'interpellation, en faisant ainsi référence au refus traditionnel du Québec de faire transiter les fonds directement du fédéral vers les municipalités, dans le respect de ses compétences constitutionnelles.

Le porte-parole péquiste a répliqué que le volet Petites collectivités ne concerne qu'un pour cent de l'enveloppe. Aucune somme n'a encore été versée concernant les projets régionaux et nationaux, a déploré M. Gaudreault.

«Le ministre se réjouit que moins d'un pour cent de l'enveloppe ait été dépensé. On frôle la novlangue du roman "1984", on présente une bonne nouvelle comme une mauvaise, une mauvaise comme une bonne.»