lundi, juin 06, 2016

Sondage EXCLUSIF Cogeco Nouvelles: Alexandre Cloutier loin devant

http://www.985fm.ca/actualites/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour CogecoNouvelles le lundi 06 juin 2016 à 07h05. Modifié à 08h52.
Sondage EXCLUSIF Cogeco Nouvelles: Alexandre Cloutier loin devant
Quatre des cinq candidats joignent le chef par intérim Sylvain Gaudreault/PC
(Cogeco Nouvelles) - Selon un sondage SOM-Cogeco Nouvelles, les Québécois sont peu intéressés par la course à la direction du Parti québécois. En fait, le sondage indique que seulement un répondant sur trois s'intéresse à cette course.
LES DÉTAILS AVEC CHANTAL LEBLOND
 
 
 
00:00
 
00:00
 
 
 
 
 
 
Même chez les électeurs du parti, seulement 56 % démontrent un intérêt.
Le même sondage exclusif démontre que chez les candidats, Alexandre Cloutier a une bonne longueur d'avance sur ses adversaires: un répondant sur qutre croit qu'il ferait le meilleur chef.
Avec 25% des faveurs, il devance Véronique Hivon par 9%. Jean-François Lisée et Martine Ouellet ferment la marche. 
Le référendum
Par ailleurs, les deux tiers des Québécois ne croient pas que le Parti québécois devrait s'engager à tenir un référendum sur la souveraineté s'il est élu aux prochaines élections. Et près de un électeur du PQ sur deux pense de même.
Seulement 13% des répondants estiment que le meilleur moment pour tenir un nouveau référendum serait lors d'un premier mandat.
Ce sondage en ligne a été mené du 31 mai au 2 juin auprès de 1891 internautes. La marge d'erreur est de 1,8%, 19 fois sur 20.

Arrestation d'un Français qui préparait 15 attentats

http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/

Arrestation d'un Français qui préparait 15 attentats
Photo AFP

Olga Shylenko


Dernière mise à jour: 06-06-2016 | 08h08

KIEV, Ukraine - Un Français qui préparait des attentats contre une mosquée, une synagogue et des centres d'impôts en France avant et pendant l'Euro-2016 a été arrêté en mai en Ukraine en possession d'un arsenal de guerre, ont annoncé lundi les services secrets ukrainiens (SBU).
Cette annonce intervient alors que la France, touchée en janvier et novembre 2015 par des attentats revendiqués par l'organisation État islamique, est sur le qui-vive à moins d'une semaine du début du championnat de soccer. Le président François Hollande a admis dimanche l'existence d'une menace d'attentat lors de la compétition, tout en promettant de «prendre toutes les garanties pour que cet Euro-2016 soit réussi».
Ce Français de 25 ans, inconnu des services de police, a fait part selon le SBU de son opposition à «la politique de son gouvernement concernant l'arrivée massive d'étrangers en France, la diffusion de l'islam et la mondialisation». Un tee-shirt siglé d'un groupe d'extrême droite a été saisi lors d'une perquisition à son domicile dans la Meuse, selon une source policière française.
«Le SBU a réussi à empêcher quinze actes terroristes planifiés en France à la veille et pendant le championnat d'Europe de soccer», a annoncé lundi à la presse le chef des services secrets ukrainiens, Vassil Grytsak.
«Piégé par les services secrets, le citoyen français a reçu cinq fusils d'assaut Kalachnikov, plus de 5 000 munitions, deux lance-roquettes antichar, 125 kg de TNT, 100 détonateurs, 20 cagoules et d'autres choses», a précisé M. Grytsak, en ajoutant que l'homme a été arrêté le 21 mai alors qu'il tentait de franchir la frontière ukraino-polonaise dans le village de Iagodyn.
Arrivé en Ukraine en décembre 2015, il avait pris contact, en se faisant passer pour un bénévole, avec des unités militaires dans l'est du pays, où les forces ukrainiennes affrontent des séparatistes prorusses.
Promettant d'apporter de l'aide et de l'équipement aux militaires, il «a commencé à s'intéresser aux moyens d'acheter en Ukraine des armes, des explosifs et d'autres équipements», selon les services ukrainiens.
Son arrestation découle d'un travail de près de six mois des services ukrainiens, a assuré M. Grytsak.
Le SBU n'avait pas l'intention selon lui de révéler cette arrestation avant la fin de l'Euro-2016, mais y a été poussé après des fuites dans la presse. Le premier match de la compétition doit avoir lieu vendredi entre la France et la Roumanie.

UN «SALARIÉ IRRÉPROCHABLE»

En France, une enquête a été ouverte et confiée à l'Office central de lutte contre la criminalité organisée et au service régional de la police judiciaire de Nancy (est).
Les enquêteurs français n'ont toutefois «rien pour confirmer ou infirmer une éventuelle piste terroriste» et vont demander «des compléments d'informations» aux Ukrainiens, selon une source policière.
«Une demande d'entraide judiciaire internationale a été envoyée mais aucune pièce de justice n'a été envoyée pour l'heure par les Ukrainiens», a ajouté la même source.
Une perquisition menée au domicile du Français à Nant-le-Petit, un village de la Meuse (est) de 80 habitants, n'a «rien révélé de particulier» hormis le t-shirt siglé d'un groupe d'extrême droite.
Interrogé par l'AFP lundi, le maire de Nant-le-Petit, Dominique Pensalfini-Demorise, a dressé le portrait d'un «gamin très agréable avec ses voisins, intelligent et sympathique, qui était prêt à rendre service.»
Luc Voidey, le directeur technique de la coopérative Elitest à Brumath, l'entreprise dans laquelle l'homme interpellé en Ukraine travaille comme inséminateur, l'a pour sa part décrit comme «un salarié irréprochable».

Agression à Maniwaki: un jeune homme de 18 ans est décédé

http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/

Agression à Maniwaki: un jeune homme de 18 ans est décédé
La SQ enquête à Maniwaki.Photo Agence QMI

Dernière mise à jour: 05-06-2016 | 16h32



MANIWAKI - Un homme de 18 ans est mort par balle dans une altercation à Maniwaki, en Outaouais, tôt, dimanche.
Selon la Sûreté du Québec, il s'agit de Bret James Jerome, originaire de la communauté algonquine de Kitigan Zibi, située non loin de Maniwaki. Un suspect de 22 ans, également résident de Kitigan Zibi, a été arrêté.
Vers 5 h du matin, des résidents du secteur de la rue Cartier ont appelé les policiers en raison d'un rassemblement de plusieurs personnes qui causaient du bruit. Sur les lieux, la SQ a trouvé un jeune homme gravement blessé, près d'un bâtiment commercial. Son décès a été constaté après son transport à l'hôpital.
Le suspect qui se trouvait sur place a été arrêté. Les enquêteurs ont procédé à son interrogatoire. Plusieurs témoins, qui se trouvaient également sur place lors de l'arrivée des autorités, devaient également être rencontrés au cours de la journée.
Un périmètre de sécurité a été déployé et l'endroit est considéré comme une scène de crime.
L'enquête a été confiée au Service des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

Début du procès de Richard Henry Bain

http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/

Début du procès de Richard Henry Bain
Illustration de Richard Henry Bain lors d'une comparution en 2013.Illustration Delf Berg / Agence QMI

Agence QMI




MONTRÉAL - Le procès de Richard Henry Bain doit commencer lundi au palais de justice de Montréal, près de quatre ans après l'attentat au Métropolis qui a fait un mort.
La première étape sera celle de la sélection des membres du jury.
L'accusé de 65 ans fait face à six chefs d'accusation, entre autres pour meurtre et tentative de meurtre.
Les faits sont survenus lors d'une fusillade le 4 septembre 2012, alors que le Parti québécois fêtait la victoire de Pauline Marois aux élections provinciales. Le technicien Denis Blanchette a été tué lors de cette soirée et son collègue Dave Courage a été blessé.
Depuis les événements, les procédures judiciaires se sont étirées et le procès, qui devait s'ouvrir en septembre 2015, a été reporté au printemps 2016.
Son avocat Me Alan Guttman a indiqué l'automne dernier que l'accusé attribuait ses crimes allégués à la prise d'un médicament pour la dépression. Il comptait alors présenter une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux.