samedi, août 15, 2015

Élections Canada 2015 Le chef de cabinet de Harper se retrouve mêlé au procès Duffy

http://ici.radio-canada.ca/sujet/

 Mise à jour le vendredi 14 août 2015 à 16 h 32 HAE  Radio-Canada avec La Presse Canadienne

Ray Novak, le chef de cabinet de Stephen Harper et l'un des membres les plus importants de l'équipe de campagne électorale des conservateurs, est pris dans la tourmente du procès criminel du sénateur Mike Duffy.
Nigel Wright, l'ancien bras droit du premier ministre, était de retour en cour pour une deuxième journée, vendredi, afin d'être contre-interrogé par l'avocat de M. Duffy, Donald Bayne.
Nigel Wright à son arrivée au palais de justice, le 13 aoûtNigel Wright à son arrivée au palais de justice, le 13 août  Photo :  PC/Justin Tang
M. Novak a remplacé M. Wright comme chef de cabinet après qu'il eut été révélé publiquement que Nigel Wright avait donné 90 000 $ à Mike Duffy afin que ce dernier puisse rembourser au Sénat des réclamations de dépenses de logement et de voyage contestées.
Alors qu'il se rendait à la salle d'audience, vendredi, M. Wright a été assailli par des journalistes voulant savoir si Ray Novak était au courant du don de 90 000 $. L'ex-chef de cabinet n'a toutefois pas répondu à la question.
Des courriels enregistrés comme preuve montrent que M. Novak avait été prévenu que Nigel Wright allait payer les notes de frais litigieuses de M. Duffy. Le porte-parole de la campagne conservatrice, Kory Teneycke, a toutefois affirmé que Ray Novak n'avait jamais vu le courriel détaillant les intentions de M. Wright.
Vendredi, M. Harper a de nouveau été bombardé de questions au sujet de Mike Duffy, comme cela a souvent été le cas au cours des derniers jours.
En visite à Hay River, dans les Territoires du Nord-Ouest, le chef conservateur a répété que MM. Wright et Duffy étaient les seuls responsables dans cette affaire et laissé entendre que Ray Novak, en tant que « subalterne » de Nigel Wright, ne devrait pas être blâmé pour les actions de son ex-patron.
« Ces gestes ont été posés par MM. Duffy et Wright », a déclaré le premier ministre sortant. « On demande des comptes aux gens pour leurs propres actions, mais on ne demande certainement pas des comptes aux subalternes pour les actions de leurs supérieurs. »
Même si de nombreux employés du cabinet du premier ministre étaient au courant de ce qui se passait, Stephen Harper a toujours nié avoir été informé que son chef de cabinet allait régler les dettes de Mike Duffy.
M. Harper a soutenu qu'il croyait que le sénateur de l'Île-du-Prince-Édouard avait utilisé son propre argent pour repayer les sommes réclamées.
« On nous a dit que M. Duffy avait lui-même remboursé les dépenses », a-t-il assuré. « Non seulement le cabinet et moi-même étions-nous convaincus de cela, mais la vaste majorité du personnel aussi. »
M. Novak a également participé à une conférence téléphonique avec Nigel Wright ainsi que les avocats de Mike Duffy et du premier ministre en mars 2013, mais M. Teneycke a précisé qu'il s'était retiré avant la discussion sur l'entente entre MM. Wright et Duffy.

Une femme autochtone portée disparue à Montréal

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/

Première publication 15 août 2015 à 08h04 
Mise à jour : 15 août 2015 à 08h15

Agence QMI
Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal ont sollicité l'aide du public samedi matin, afin de retrouver une jeune femme autochtone qui a été portée disparue à Montréal.
Qinnuajua Adla Mark a 28 ans et mesure environ 5 pieds (152 cm). Elle a les cheveux et les yeux noirs.
Elle a été vue pour la dernière fois à l'intersection du boulevard René-Lévesque et de la rue Saint-Denis, au centre-ville de Montréal.
(Gracieuseté, SPVM)
Elle portait alors un manteau en coton avec des cordons blancs, une camisole, un pantalon de coton décontracté et des chaussures de marque Nike.
La jeune femme ne parle ni français ni anglais et a des problèmes de santé. Elle aurait l'âge mental d'un enfant de 10 ans.
Quiconque possédant de l'information à son sujet peut communiquer de façon anonyme et confidentielle avec Info-Crime Montréal au 514-393-1133.

Julie et Pierre Karl au coeur de l'événement «people» de l'année

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le vendredi 14 août 2015 à 16h35. Modifié par Danielle Arsenault à 18h09.
Julie et Pierre Karl au coeur de l'événement «people» de l'année
Jacques Boissinot / La Presse Canadienne
QUÉBEC - Plus de 400 convives sont attendus samedi à l'événement «people» de l'année à Québec: le mariage de la productrice Julie Snyder et du magnat des médias et chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.
De nombreuses personnalités politiques et du monde du show-biz défileront en fin d'après-midi devant une horde de médias à l'entrée de la chapelle laïque du Musée de l'Amérique francophone où se tiendra la cérémonie privée.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, sera le célébrant. Il s'agira de la septième célébration de mariage pour le premier magistrat de la capitale.

Parmi les invités figurent les anciens premiers ministres péquistes Pauline Marois et Bernard Landry, le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe, le maire de Montréal, Denis Coderre, et le grand chef huron de Wendake, Konrad Sioui.

Une brochette d'artistes seront présents et offriront une prestation, dont la chanteuse Marie-Mai et, selon ce que rapporte le Huffington Post, les chanteurs Paul Piché, Jean-Pierre Ferland, Claude Gauthier et Éric Lapointe. L'animateur Michel Drucker, venu de France­, sera de la partie et agira à titre de témoin du marié.

À quelques exceptions près, les députés du caucus péquiste seront également de la fête.

Le couple célèbre et richissime profitera de l'événement mondain pour passer quelques messages politiques.

Ainsi, pour symboliser la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et la protection de l'environnement, Mme Snyder arrivera à la cérémonie à bord d'un véhicule électrique. Son fiancé a choisi d'arriver à vélo, en tandem avec son fils Thomas.

Le menu du repas sera végétarien, avec notamment des mets amérindiens. Une attention particulière a été apportée à l'achat de produits exclusivement québécois.

La star québécoise Céline Dion, une proche de la «démone», ne sera pas de la cérémonie. Celle qui prépare un retour sur les planches à Las Vegas aurait préféré, selon divers médias, rester auprès de son mari, René Angélil, gravement malade.

La diva québécoise a cependant pris soin de préparer un message pour le couple qui sera transmis par vidéo lors de la cérémonie, qui commencera à 17h15.