mardi, novembre 17, 2015

Le PQ obtient un débat d'urgence sur l'accueil des réfugiés

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

Mise à jour le lundi 16 novembre 2015 à 17 h 38 HNE
Pierre Karl Péladeau et Maka Kotto
Pierre Karl Péladeau et Maka Kotto

Un débat d'urgence à l'Assemblée nationale sur l'accueil des réfugiés syriens aura lieu mardi après-midi, à la demande du PQ. Plus tôt lundi, le leader péquiste, accompagné de son porte-parole en matière d'immigration et de communautés culturelles, Maka Kotto, en avait fait la demande afin de « permettre une discussion transparente et non partisane » sur ce dossier d'importance.
« Les Québécoises et les Québécois sont ouverts à l'accueil des réfugiés. Ils comprennent que nous faisons face à une crise humanitaire. Nous devons assumer nos responsabilités », avait fait valoir le chef de l'opposition officielle.
« À cet égard, le gouvernement du Québec doit s'assurer que les conditions d'accueil sauront être en mesure de respecter les critères élémentaires de réconfort, d'humanité et bien sûr de sécurité. Ces éléments fondamentaux restent aujourd'hui sans réponse. »— Le chef péquiste, Pierre Karl Péladeau

Pour le chef du PQ, le gouvernement a le devoir de faire connaître son plan d'accueil et quelles ressources y seront consacrées.
PKP déplore les propos de Couillard sur l'intolérance
Le chef de l'opposition a par ailleurs dénoncé certaines déclarations du premier ministre dimanche, estimant qu'il s'agit de propos déplacés à l'égard du PQ et de la CAQ.
Lors du conseil général du PLQ, Philippe Couillard a laissé entendre que l'adoption de politiques « faciles et qui semblent répondre à ce qu'on croit être le souhait de la population » pourrait mener à de « l'intolérance involontaire », comme c'est le cas dans d'autres pays.
M. Couillard a notamment fait référence à la proposition du député péquiste Jean-François Lisée sur la possibilité d'un délai avant d'accorder le droit de vote aux nouveaux citoyens canadiens et à celle de la CAQ, qui avait suggéré d'évaluer les connaissances des immigrants en français, ainsi que leur employabilité, après trois ans dans la province.
Or, les deux partis estiment que le fait de remettre en question les politiques du gouvernement ne fait pas d'eux des intolérants.
« Le premier ministre Philippe Couillard a accusé faussement le Parti québécois et la Coalition avenir Québec de xénophobie. Ainsi [il] a instrumentalisé de façon indécente et partisane les horreurs de Paris. »— Pierre Karl Péladeau

« À titre d'élus, nous avons le devoir de poser toutes les questions légitimes et de remettre en question les actions du gouvernement sans être taxés ou accusés de xénophobie, a aussi fait valoir Pierre Karl Péladeau. Le premier ministre doit démontrer la hauteur et l'élévation inhérentes qui [doivent] caractériser son statut de chef d'État. Il doit retirer ses propos. »
La CAQ ulcérée
La CAQ, tout aussi, ulcérée, a demandé au premier ministre de revenir sur ses propos.
Sa porte-parole en matière d'immigration et députée de Montarville, Nathalie Roy, lui reproche d'avoir fait preuve d'« arrogance », déplorant son « ton moralisateur » et ses amalgames « douteux ».
« Nos propositions pour changer les politiques d'immigration, qui datent de plusieurs mois, n'ont absolument rien à voir avec le dossier des réfugiés et ne s'appliquent même pas à cette catégorie d'immigrants. Le premier ministre le sait bien, mais il préfère faire de la petite politique », a-t-elle dénoncé.
« Il a choisi de verser dans les attaques partisanes contre ses adversaires, plutôt que de viser à rassembler tous les Québécois », a-t-elle encore déploré, précisant que la CAQ ne remet pas en question l'accueil de milliers de réfugiés syriens, mais plutôt l'empressement d'Ottawa et de Québec à les recevoir.
Le maire de Québec, Régis Labeaume, a fait écho lundi aux préoccupations des partis en matière de sécurité et demande à Ottawa de prendre le temps de bien faire les choses et que « rien ne presse » pour accueillir les réfugiés d'ici la fin de l'année comme l'a promis le premier ministre Justin Trudeau.
Le Québec pourrait accueillir jusqu'à 5750 réfugiés en vertu de l'entente avec Ottawa sur l'immigration.

De plus en plus de Canadiens ont recours aux banques alimentaires

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Une banque alimentaire à Whitehorse, au Yukon
Une banque alimentaire à Whitehorse, au Yukon  Photo :  Raphaël Bouvier-Auclair

Les banques alimentaires canadiennes sont sollicitées par un nombre accru de citoyens pour une deuxième année de suite. Le recours aux banques alimentaires continue de frôler des niveaux records, selon une étude nationale. La situation est identique au Québec.
Le rapport Bilan-Faim 2015, de l'organisme Banques alimentaires Canada, révèle que 852 137 personnes, dont 305 366 enfants, ont eu accès à un tel service en mars de cette année. Une hausse de 1,3 % par rapport à la même période en 2014.
L'étude constate que le recours aux banques alimentaires a été plus élevé qu'avant le déclenchement de la crise économique de 2008 dans une proportion de 26 %. Cela signifie que par rapport à 2008, chaque mois, 175 000 personnes de plus demandent de l'aide.
Au Québec l'organisme indique que c'est 1,7 million de demandes qui sont faites chaque mois dans la province, ce qui constitue une hausse de près de 100 000 demandes par rapport à l'an dernier. Plus du tiers de ces demandes (342 987 paniers de provisions) sont effectuées pour des enfants.
Les banques alimentaires québécoises souffrent d'ailleurs d'une pénurie chronique. « Les demandes augmentent sans cesse, mais nous avons toujours un manque de denrées sans compter le manque de fonds pour récolter plus de dons en nourriture, explique le directeur général des Banques alimentaires du Québec », Zakary O. Rhissa. « Les enfants et les aînés, parmi les plus vulnérables de la société, sont de ceux qui sont le plus touchés par la faim au Québec », poursuit-il.
M. Rhissa souligne qu'avec un don d'un dollar, Banques alimentaires du Québec réussi à donner l'équivalent de trois repas.
De son côté, la directrice générale de Banques alimentaires Canada, Katharine Schmidt, signale que les gens se tournent vers les banques alimentaires à la suite d'une mise à pied, d'une maladie subite ou une augmentation de loyer qui empiète sur le budget alimentaire. Selon elle, des millions de Canadiens sont aux prises avec des revenus inférieurs aux sommes nécessaires pour assumer le coût de la vie de base.
Afin de diminuer le recours aux services des banques alimentaires, l'organisme propose d'investir dans le logement abordable, dans la formation pour des emplois bien rémunérés, d'accroître l'accès à de la nourriture traditionnelle et réduire l'insécurité alimentaire dans le Nord canadien.
Banques alimentaires Canada a coordonné l'étude auprès de plus de 4000 programmes alimentaires. Son étude Bilan-Faim, lancée en 1989, est la seule faite chaque année auprès des banques alimentaires et d'autres programmes alimentaires au Canada.

La Russie confirme l'attentat terroriste et offre une récompense de 50 millions

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le mardi 17 novembre 2015 à 04h21. Modifié par Charles Payette à 08h38.
La Russie confirme l'attentat terroriste et offre une récompense de 50 millions
Monoklon
MOSCOU - Le responsable du Service fédéral de sécurité de la Russie a informé le président Vladimir Poutine que l'écrasement en Égypte de l'avion de passagers de la compagnie Metrojet, le 31 octobre dernier, a été causé par l'explosion d'une bombe artisanale qui avait été placée à bord.
Les services de sécurité russes offrent 50 millions de dollars de récompense pour de l'information qui mènerait à l'arrestation des responsables de l'écrasement d'un avion russe en Égypte le mois dernier.
Le chef du Service, Alexandre Bortnikov, a précisé qu'un objet explosif d'une puissance qui équivalait à un kilogramme de TNT a sauté en plein vol, causant la dislocation de l'appareil
M.Bortnikov est désormais certain que l'explosion explique le vaste territoire sur lequel les débris de l'avion ont été retrouvés.

L'avion avait quitté l'aéroport de Charm el-Cheikh. Les 224 personnes qui y prenaient place ont péri; la plupart étaient des touristes russes.

Le président Poutine a promis une enquête sans limite pour retrouver les responsables de cet attentat afin de leur imposer le châtiment qu'ils méritent.

Dans une déclaration écrite, le groupe État islamique a revendiqué la responsabilité de l'incident de l'avion Metrojet peu après qu'il ait été perpétré. Le groupe djihadiste a expliqué qu'il s'agissait d'une vengeance contre la Russie pour l'opération militaire entreprise il y a quelques semaines en Syrie.

L'État islamique a par ailleurs promis de commettre des attentats sur le territoire russe. C'est aussi lui qui a revendiqué les attentats de vendredi soir dernier qui ont fait 129 morts et plus de 350 blessés à Paris.

Les hackers de Daech traitent d'«idiots» les Anonymous

http://www.leparisien.fr/faits-divers/

17 Nov. 2015, 12h54 | MAJ : 17 Nov. 2015, 13h25

Les hackers d'Anonymous promettent à Daech de «lancer l'opération la plus importante jamais réalisée contre vous».  Les militants pro-Daech se moquent de ces menaces dans une vidéo mais donnent tout de même des conseils pour éviter de se faire hacker.

Les hackers d'Anonymous promettent à Daech de «lancer l'opération la plus importante jamais réalisée contre vous».  Les militants pro-Daech se moquent de ces menaces dans une vidéo mais donnent tout de même des conseils pour éviter de se faire hacker.
(Capture Youtube.)

Par deux fois après les attentats du 13 novembre à Paris, les hackers du collectif Anonymous ont prévenu dans des vidéos qu'ils allaient s'attaquer à Daech.

Peu de temps après, vraisemblablement lundi soir, des hackers pro-Daech ont répondu dans une vidéo diffusée par le biais d'un canal de propagande jihadiste de l'application Telegram Messenger. 

Dans cette vidéo repérée par le site Intelligence Group, ces hackers pro-Daech traitent les Anonymous d'«idiots». Ces soutiens de l'organisation terroristes ironisent sur l'efficacité de la menace des Anonymous. «Que vont-ils hacker ?», demandent-ils, estimant que la révélation de simples comptes Twitter ou du contenus de certains emails ne stoppera pas Daech. Les terroristes donnent ensuite des instructions à leurs complices pour éviter de se faire hacker. 

9200 comptes Twitter révélés 
Voilà quelques jours, Anonymous a mis au jour la liste de 9200 comptes Twitter gérés par des supporteurs de Daech et publiée initialement en mars 2015 après les attentats de Charlie Hebdo. Baptisée #OpParis, cette opération a pour but d'exiger la suppression de ces comptes qui relaient des messages de propagande jihadiste, précise Business Insider.

Dimanche, le collectif des Anonymous promettait dans une vidéo de «traquer» Daech et de lancer «l'opération la plus importante jamais réalisée contre» les jihadistes. Lundi, les membres canadiens d'Anonymous ont confirmé cette menace, jurant de «coordonner une série d'attaques informatiques sans précédent».
Des hackers assurent avoir découvert 3 millions de dollars appartenant à Daech

Pour certains hackers, il n'y a pas de doute, les opérations terroristes de Daech sont notamment financées par des bitcoins (une monnaievirtuelle utilisée dans les coulisses anonymes du web, le dark net). Selon le site d'informations Hacker News, les hackers éthiques du Ghost Security Group (GSG) auraient découvert plusieurs comptes possiblement affiliés à Daech. L'un d'entre eux abritait l'équivalent de 3 millions de dollars en bitcoins. Les hackers précisent cependant que rien ne prouve que ces comptes, fermés depuis, ont servi à financer les attentats à Paris.