Bernard Drainville quitte la vie politique

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

Publié le 13 juin 2016 à 13h19 | Mis à jour à 16h12
Bernard Drainville remplacera l'ex-ministre Nathalie Normandeau au FM93.... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)
Bernard Drainville remplacera l'ex-ministre Nathalie Normandeau au FM93.PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE
(Québec) Le député et leader parlementaire péquiste Bernard Drainville quitte la vie politique pour coanimer une émission de radio au FM93, à Québec.
L'ancien reporter de Radio-Canada y remplacera Nathalie Normandeau, l'ex-ministre libérale arrêtée par l'UPAC en mars dernier et accusée dans une affaire de complot, de corruption, de fraude et d'abus de confiance. Son salaire se situait entre 165 000 $ et 175 000 $ par année, a-t-on appris dans sa poursuite contre Cogeco.
Bernard Drainville, qui habite dans la région de Québec, annoncera sa démission de l'Assemblée nationale mardi, dans sa circonscription de Marie-Victorin, à Longueuil.
Son départ cause la surprise dans les rangs péquistes. Plusieurs sources ont fait valoir que M. Drainville paraissait comblé par ses fonctions de leader parlementaire. Mais le principal intéressé a confié récemment à des proches qu'il s'attendait à perdre son poste après l'élection du chef, le 7 octobre. Le nouveau patron voudra confier à un fidèle supporter cette fonction prestigieuse, a-t-il dit en substance.
Bernard Drainville en sait quelque chose: il était lui-même devenu leader parlementaire quelques mois après la victoire de Pierre Karl Péladeau, à qui il s'était rallié durant la course à la direction. M. Péladeau avait éjecté de ce poste Stéphane Bédard, qui était tenu à la neutralité durant la campagne au leadership en raison de ses fonctions de chef intérimaire. M. Bédard a démissionné en octobre dernier. Et M. Péladeau a quitté la vie politique lui aussi, début mai.
Bernard Drainville avait renoncé à briguer la succession de M. Péladeau, à la satisfaction de sa conjointe Martine Forand. « Mon amoureux ne sera pas candidat à la course à la chefferie du Parti québécois. Je sais qu'il le fait beaucoup, beaucoup pour nos 3 enfants et beaucoup, beaucoup pour moi. Merci mon amour, quelle belle preuve d'amour », écrivait-elle sur Facebook.
Bernard Drainville est le onzième député et le cinquième péquiste à démissionner depuis les élections générales, il y a deux ans.
Le gouvernement Couillard devra déclencher deux élections partielles au cours des prochains mois, dans Saint-Jérôme (la circonscription que détenait M. Péladeau) et Marie-Victorin. Une élection coûte environ 600 000 $.
Pendant son passage en politique, Bernard Drainville avait été dur envers les députés qui quittent leurs fonctions avant terme. « Un élu qui choisit de son plein gré de démissionner en cours de mandat ne respecte pas le contrat moral qu'il a pris avec ses électeurs », disait-il en 2013, alors qu'il était ministre sous le gouvernement Marois. Il voulait alors abolir les indemnités de départ pour les élus démissionnaires, une mesure qui fut finalement adoptée sous le gouvernement Couillard à la fin de l'année dernière. Il déplorait également que les contribuables aient à payer pour la tenue d'une élection partielle.

La vie politique de Bernard Drainville en cinq dates

2006
Bernard Drainville travaille depuis 15 ans pour Radio-Canada lorsqu'il devient correspondant parlementaire et chef de bureau à Québec.
2007
Il devient candidat pour le Parti québécois. Au moment même où il a des discussions avec André Boisclair pour faire le saut en politique, il réalise une entrevue avec lui pour Radio-Canada. « Il faut que tu sois bon », dit-il alors au chef péquiste, hors d'ondes. L'affaire soulève la polémique. M. Drainville est élu pour la première fois dans Marie-Victorin, aux élections générales du 26 mars.
2012
Avec la prise de pouvoir du Parti québécois, Pauline Marois le nomme ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne. Il fait adopter des lois majeures. L'une abaisse le plafond des contributions politiques de 1000 $ à 100 $ par électeur. Une autre institue les élections à date fixe. M. Drainville présente également un projet controversé de charte des valeurs. Il dépose un projet de loi afin d'éliminer les indemnités de départ pour les députés qui démissionnent en cours de mandat. Ce projet meurt au feuilleton, mais une autre loi en ce sens est déposée et adoptée sous le gouvernement Couillard, à la fin 2015.
2014
Bernard Drainville brigue la direction du Parti québécois à la suite de la défaite péquiste aux élections générales et du départ de Pauline Marois. Il abandonne la course au début de 2015 et se rallie à Pierre Karl Péladeau.
2015
Pierre Karl Péladeau choisit Bernard Drainville comme leader parlementaire.

Le professeur Serge Cantin reçoit le prix Jacques-Parizeau

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/

13 juin 2016 |Le Devoir | Québec
Les Intellectuels pour la souveraineté (IPSO) ont remis samedi le prix Jacques-Parizeau 2016 au professeur de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Serge Cantin. Le prix Jacques-Parizeau récompense chaque année un intellectuel qui s’est investi en faveur de la souveraineté du Québec. La remise du prix a été effectuée dans le cadre du colloque annuel des IPSO. « On me fait un grand honneur en m’attribuant ce prix », a déclaré le professeur. Serge Cantin enseigne au département de philosophie de l’UQTR. L’an dernier, le prix Jacques-Parizeau avait été remis à Louise Beaudoin.

Direction du PQ : Véronique Hivon doit officialiser sa candidature aujourd'hui

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/

PUBLIÉ AUJOURD'HUI À 3 H 39
Véronique Hivon annonçant sa candidature à la direction du PQ à Joliette.
Véronique Hivon annonçant sa candidature à la direction du PQ à Joliette.   PHOTO : GRAHAM HUGHES

Femme agressée et séquestrée à Pierrefonds, un homme arrêté

http://www.985fm.ca/actualites/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour 98,5 fm le lundi 13 juin 2016 à 07h10. Modifié à 07h50.
Femme agressée et séquestrée à Pierrefonds, un homme arrêté
MONTRÉAL - Une femme qui a été grièvement blessée au haut du corps repose à l'hôpital lundi matin, à Montréal, alors que son présumé agresseur a été arrêté.
Vers minuit 30, un appel au 911 a informé les autorités qu'une agression venait de se produire dans le secteur Pierrefonds, dans le nord-ouest de la ville.
À leur arrivée, les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont aperçu une femme de 39 ans ensanglantée sur un trottoir du boulevard Pierrefonds.
Les policiers ont été informés que la dame avait été séquestrée pendant plusieurs heures dans une résidence par un homme de 36 ans et que des coups d'arme blanche lui avaient été infligés.
Il semble qu'en début de nuit, elle ait pu fuir et alerter les autorités.
L'homme a été arrêté dans l'appartement où les faits se seraient produits. On ignore toujours la nature des liens entre les deux personnes.

Orlando: les corps retirés de la boîte de nuit

http://www.985fm.ca/actualites/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 13 juin 2016 à 07h39. Modifié par Charles Payette à 08h29.
Orlando: les corps retirés de la boîte de nuit
ORLANDO, Floride - Des dizaines de corps ont été retirés au cours des dernières heures de la boîte de nuit d'Orlando où un tireur a ouvert le feu dans la nuit de samedi à dimanche, faisant au moins 50 morts et 53 blessés.
Il s'agit de la pire tuerie de l'histoire des États-Unis.
L'auteur présumé de la fusillade, Omar Mateen, avait prêté serment au groupe armé État islamique dans un appel placé à la centrale 911 avant la tragédie. Il a été abattu lors d'un échange de tirs avec l'escouade tactique de la police vers 5 h, dimanche matin, quand les policiers ont décidé de donner l'assaut pour secourir les otages qu'il détenait.
Le père de l'homme de 29 ans s'est souvenu que son fils avait récemment été outré de voir deux hommes s'embrasser dans la rue à Miami, et il croit que cela pourrait être relié à l'attentat.
La radio du groupe armé État islamique a déclaré au cours des dernières heures que Mateen est «un des soldats du califat en Amérique». La radio Al-Bayan a salué l'attaque lundi, en expliquant qu'elle visait un rassemblement de chrétiens et de gais et qu'il s'agit du pire attentat à survenir en sol américain depuis le 11 septembre 2001.
Le groupe djihadiste n'a toutefois pas officiellement revendiqué l'attaque.
Consutez les autres textes: