Information sur la politique 1

lundi, juillet 20, 2015

Un homme retrouvé mort dans la piscine de l'actrice Demi Moore

http://www.985fm.ca/arts-et-spectacles/nouvelles/

Publié par Associated Press le dimanche 19 juillet 2015 à 23h06. Modifié par Charles Payette le lundi 20 juillet 2015
Un homme retrouvé mort dans la piscine de l'actrice Demi Moore
Demi Moore/David Shankbone
LOS ANGELES -Un homme de 21 ans s'est noyé accidentellement dans la piscine de l'actrice Demi Moore, dimanche matin, à Los Angeles, en Californie.
La police de Los Angeles s'est rendue au domicile de la vedette américaine, dans l'ouest de la ville, après qu'un appel 911 eut été logé vers 5 h 15. La mort du jeune homme a été constatée à 5 h 30, a indiqué le lieutenant Fred Corral, du bureau de médecine légale du comté de Los Angeles.

La victime n'a pas encore été identifiée puisque ses proches n'ont pas encore été avertis, selon le porte-parole de la police de Los Angeles, Mike Lopez.

M. Lopez a ajouté que Mme Moore n'était pas chez elle lorsque l'incident s'est produit. Son assistante était chez elle avec environ six personnes, dont l'homme qui s'est noyé.

Les porte-parole de la vedette n'ont pas rappelé l'Associated Press. Le site Internet TMZ avait publié la nouvelle en premier.


Les comtés conservateurs seront plus touchés par la prestation pour la garde d'enfants

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

 Mise à jour le dimanche 19 juillet 2015 à 15 h 51 HAE  La Presse Canadienne
Le ministre de l'Emploi annonce l'injection prochaine de 3 milliards de dollars dams l'économie canadienne par l'entremise de la Prestation universelle pour la garde d'enfants bonifiée.
Le ministre de l'Emploi annonce l'injection prochaine de
 3 milliards de dollars dams l'économie canadienne
 par l'entremise de la Prestation universelle pour la garde d'enfants bonifiée.
  Photo :  Radio-Canada

La prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE) -- que le gouvernement présente comme l'un des programmes les plus généreux de l'histoire du Canada -- avantagera principalement les parents résidant dans des circonscriptions à tendance conservatrice, selon des chiffres compilés par La Presse Canadienne.
Les données tirées du dernier recensement démontrent que les plus gros chèques seront versés à des familles en banlieue de l'Alberta et dans toutes les circonscriptions en périphérie de Toronto dans lesquelles on annonce de chaudes luttes. Ces régions ont toutes eu un penchant pour le Parti conservateur par le passé.
En fait, seulement deux des vingt circonscriptions les plus importantes sont davantage favorables aux néo-démocrates et une aux libéraux. Ainsi, 17 sièges à tendance conservatrice recevront la part du lion des quelque 3 milliards $ en bénéfices qui seront expédiés dès lundi -- moins de trois mois avant les élections.
À Toronto, les comtés de Mississauga et Brampton sont lorgnées par les trois principaux partis. Les conservateurs tentent de maintenir leurs acquis, les libéraux veulent regagner des appuis qu'ils ont perdus aux dernières élections et les néo-démocrates espèrent faire une percée.
Les partis d'opposition ont accusé le gouvernement d'électoralisme lors de l'annonce de la mise en place de la PUGE, qui sera rétroactive depuis le mois de janvier 2015. Il reste que les adversaires des conservateurs ont eux aussi promis des mesures pour courtiser les familles établies dans des comtés de banlieues où les résultats s'annoncent serrés au prochain scrutin.
Selon Kathy Brock, professeure de l'université Queen's qui se spécialise sur les partis politiques, tous les partis se battent pour rejoindre ces jeunes familles et c'est pour cette raison qu'ils proposent plusieurs politiques en leur faveur.
Depuis 2006, le gouvernement offrait mensuellement aux parents un chèque de 100 $ pour chaque enfant de moins de six ans. À compter de lundi, cette somme sera maintenant de 160 $ et de 60 $ pour les autres enfants âgés de six à dix-sept ans. Étant donné que le montant est rétroactif, certaines familles recevront pour le premier mois jusqu'à 520 $ pour un enfant de moins de six ans et jusqu'à 420 $ pour les plus âgés.
Le gouvernement ne décide pas où l'argent ira au pays, mais c'est lui qui détermine qui bénéficiera de ce programme.
En entrevue avec La Presse Canadienne, le ministre de l'Emploi Pierre Poilièvre a tout simplement expliqué que les familles appuyaient les conservateurs parce qu'eux-mêmes les ont aidées. « Ce n'est pas un hasard que plusieurs familles vivent dans des circonscriptions qui ont élu des députés conservateurs », a-t-il lancé.
D'ailleurs, selon Mme Brock, ces prestations pourraient aussi aider les conservateurs à rejoindre d'autres clientèles -- les mères et les gens issus des communautés culturelles.

Ouverture des banques en Grèce après trois semaines de fermeture

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/

Mise à jour le lundi 20 juillet 2015 à 5 h 16 HAE  Reuters
Les Grecs attendent l'ouverture des banques
Les Grecs attendent l'ouverture des banques.  Photo :  Stefanos Rapanis / Reuters

Les établissements bancaires ont rouvert lundi en Grèce après trois semaines de fermeture, témoignant d'un timide retour à la normale à Athènes où la plupart des mesures de contrôle de capitaux restent en vigueur.
La Bourse d'Athènes, elle aussi fermée depuis le 29 juin, restera en revanche fermée, a par ailleurs annoncé une porte-parole de l'opérateur boursier.
Des files d'attente se sont formées au petit matin dans le centre de la capitale grecque, maintenant que les épargnants sont désormais autorisés à retirer jusqu'à 420 euros d'argent liquide par semaine au lieu de 60 euros par jour pour éviter de refaire la queue.
« Les mesures de contrôle des capitaux et les restrictions sur les retraits restent en place, mais nous abordons une nouvelle étape que nous espérons être la première d'un retour à la normale », a déclaré Louka Katséli, qui dirige la fédération bancaire grecque.
Les Grecs pourront déposer des chèques, mais pas d'argent liquide, régler des factures, accéder à leurs coffres et effectuer des retraits sans utiliser de carte bancaire.
De légères perturbations pourraient se produire après trois semaines d'interruption, mais les banquiers s'attendent à ce que, dans l'ensemble, les opérations se déroulent normalement.
« Je ne m'attends pas à des problèmes majeurs, notre réseau et celui de nos concurrents sont prêts », a dit un responsable de Piraeus Bank, une des quatre plus grandes banques du pays.
« Il est possible qu'il y ait des files d'attente parce que beaucoup de clients voudront retirer des fonds déposés dans les coffres », a-t-il ajouté.
La fermeture des banques était l'une des illustrations les plus évidentes de la crise qui a amené la Grèce au bord du précipice.
Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, espère désormais que les négociations rouvriront au plus vite avec les créanciers d'Athènes après s'être résigné à durcir les mesures d'austérité en contrepartie d'un nouveau plan d'aide.
Particulièrement rigoureux, ce plan d'aide prévoit notamment une hausse des impôts, une baisse des pensions de retraite, un encadrement strict de la dépense publique, une refonte du système de négociations collectives et le transfert de 50 milliards d'actifs publics vers un fonds de privatisation.
Les Grecs pourront en percevoir les effets dès ce lundi avec l'entrée en vigueur d'une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée qui passe de 13 % à 23 % sur un certain nombre de produits et de services, sur la nourriture et sur les transports publics notamment.
La Grèce commence à rembourser ses dettes
La Grèce a lancé le processus de remboursement d'un total de 6,25 milliards d'euros dus à la Banque centrale européenne (BCE) et au Fonds monétaire international (FMI), indiquent lundi des sources au ministère grec des Finances.
Le gouvernement va verser 4,2 milliards d'euros à la BCE, en comprenant principal et intérêts, et régler 2,05 milliards d'euros d'arriérés au FMI remontant au 30 juin, ont dit ces sources. Il va aussi rembourser un prêt de 500 millions d'euros qui avait été accordé par la banque centrale grecque.
Le pays peut honorer ces échéances grâce à un prêt relais de 7,16 milliards d'euros accordé la semaine dernière par le mécanisme européen de stabilité financière (MESF), en attendant l'ouverture de négociations sur un troisième plan d'aide.

L'effet Duceppe s'estompe; autre vague orange à prévoir ?

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour CogecoNouvelles le lundi 20 juillet 2015 à 05h41. Modifié à 07h43.
L'effet Duceppe s'estompe; autre vague orange à prévoir ?
Gilles Duceppe/Louperivois
(Cogeco Nouvelles) - L'embellie entourant le retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc québécois n'aura duré qu'un mois.

Un sondage Léger-Le Journal de Montréal révèle, ce matin, que le Bloc a perdu 7% des intentions de vote au Québec, depuis juin, pour passer de 26 % à 19 %.
On en parle en ondes :
À trois mois des élections fédérales, le Bloc se retrouve troisième au Québec, derrière le NPD, qui récolte 37 % des intentions de vote, et le Parti conservateur, à 23 %. Les libéraux sont quatrièmes.
Le NPD semble avoir le vent dans les voiles tant au Québec que dans le reste du Canada.
Le parti de Thomas Mulcair obtient 32 % des intentions de vote au pays, suivi des conservateurs, avec 32 %, et des libéraux, avec 25 %.
M. Mulcair entreprend aujourd'hui une tournée pré-électorale en Ontario. 

Turquie: 28 morts dans une explosion à deux pas de la frontière avec la Syrie

http://www.985fm.ca/international/nouvelles/

Publié par Associated Press le lundi 20 juillet 2015 à 09h45.
Turquie: 28 morts dans une explosion à deux pas de la frontière avec la Syrie
ISTAMBOUL — Une explosion a fait au moins 28 morts et une centaine de blessés lundi, dans le sud de la Turquie, dans une ville située tout près de la frontière avec la Syrie.
La détonation a retenti à Suruç, située à une dizaine de kilomètres à peine de Kobané, une ville syrienne qui a fait l'objet durant plusieurs mois l'objet de violents combats entre des djihadistes de l'État islamique et les forces kurdes.

La responsabilité de l'attentat n'a pas été immédiatement revendiquée, mais un haut responsable du gouvernement a confié à l'Associated Press croire qu'il s'agissait de l'oeuvre du groupe armé État islamique, qui sévit juste de l'autre côté de la frontière.

Une centaine de blessés ont été transportés à l'hôpital, selon le ministère turc de l'Intérieur.

L'explosion s'est produite dans une salle d'un centre culturel où un groupe politique, la Fédération des jeunes socialistes, tenait un événement de presse traitant de la reconstruction de Kobané.

Fatma Edemen, 22 ans, a affirmé que la fédération d'environ 200 jeunes faisait pression pour avoir accès à Kobané pour aider à la reconstruction de la ville syrienne. La bombe a explosé comme la conférence de presse s'achevait.

«Nous venons d'apprendre des policiers que c'était un attentat-suicide», a-t-elle raconté alors qu'elle se dirigeait vers l'hôpital pour des blessures mineures aux jambes.

La voix tremblante au téléphone, elle a affirmé que le regroupement croyait que Kobané était relativement sécuritaire et prêt à être reconstruit.

«Nos amis sont allés et ça ne semblait pas dangereux à ce moment-là. Nous ne pensions jamais qu'une telle chose arriverait», a-t-elle dit, ajoutant que le groupe espérait construire une garderie ou un lieu pour les enfants.

Le bureau du premier ministre et le ministère de l'Intérieur ont confirmé le bilan des victimes. Un haut responsable, qui a requis l'anonymat, a rapporté que les autorités avaient la preuve que l'attaque était bien un attentat-suicide.

Une seconde bombe a explosé lundi, au sud de Kobané, près d'un barrage de sécurité kurde, sur la route menant à Alep. D'après un responsable kurde à Kobané, il n'y a pas eu de mort. L'Observatoire syrien des droits de l'homme faisait toutefois état de deux victimes.

Le plus grand camp de réfugiés syriens de la Turquie a été aménagé à Suruç. La Turquie a déjà accueilli deux millions de Syriens fuyant les violences du conflit civil qui fait rage depuis plus de quatre ans et a fait 220 000 morts.

Le drapeau cubain flotte de nouveau à Washington

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

   Radio-Canada avec Agence France-Presse

Le drapeau cubain a été hissé lundi matin devant l'ambassade de Cuba à Washington, officialisant sous le regard de centaines de spectateurs le rétablissement des relations diplomatiques avec les États-Unis.
L'édifice est le même qui a servi d'ambassade à Cuba en sol américain jusqu'en 1961, année où les relations entre les deux pays se sont rompues.
Le drapeau a aussi été installé tôt en matinée entre ceux de Chypre et de la Croatie, dans le hall du département d'État américain, parmi tous les drapeaux des pays qui entretiennent des relations avec les États-Unis. 
En outre, les bâtiments des anciennes ambassades situées à Washington et La Havane ont automatiquement repris leur statut à la première minute du 20 juillet, conséquence d'un accord annoncé le 30 juin.
Il s'agit d'une nouvelle étape concrète du rapprochement qualifié d'historique entre Barack Obama et Raul Castro l'année dernière.
Le drapeau cubain qui flotte maintenant sur l'ambassade cubaine à Washington.
Les relations diplomatiques étaient rompues depuis 1961. Ce n'est qu'en 1977 que des sections d'intérêts dans les anciens locaux des ambassades ont été ouvertes.
À Washington, une cérémonie aura lieu lundi en après-midi en présence du ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez; c'est la première visite d'un chef de la diplomatie cubaine depuis 1959. Une importante délégation cubaine est attendue parmi les 500 invités qui verront le drapeau cubain hissé au-dessus de l'ambassade.
À La Havane, aucune cérémonie n'est prévue lundi, puisque les diplomates attendront la venue du secrétaire d'État John Kerry cet été, à une date non encore annoncée, pour hisser le drapeau américain. La dernière visite d'un secrétaire d'État remonte à 1945.
Les deux pays doivent toutefois encore régler plusieurs questions, dont la levée de l'embargo américain. Pour que cet embargo soit totalement levé, il faut l'aval du
Congrès dominé par les républicains.

Un bon truc pour raviver sa vie sexuelle...‏

HUMOUR


> Un bon truc pour raviver sa vie sexuelle...
> Une femme d'un certain âge se présente chez le sexologue dans le but de ranimer sa vie sexuelle.
> « Mettez du viagra dans le café de votre mari, explique le praticien.
> Il ne s'en rendra même pas compte ! Puis venez me rendre compte des effets. 
> Une semaine plus tard elle revient…
> « Alors ma chère dame, est-ce que mon truc a bien fonctionné ? 
« Docteur ! …ce fut terriblement dramatique ! » 
> « Comment ça dramatique ? …que s'est-il passé ? »
> « J'ai fait exactement comme vous m'avez dit, j'en ai mis dans son café et cela a eu un effet quasi instantané.
> Il a bondi de sa chaise, du revers de la main, il a balayé tout ce qu'il y avait sur la table,
il m'a attirée vers lui en arrachant mes vêtements, et il m'a fait l'amour comme jamais !
> « Pourquoi dites-vous ça d'une facon horrifiée ? …pourtant c'était génial ! »
> « Ah ça oui docteur, en effet, je vous avoue que j'ai eu mon plus gros orgasme depuis 20 ans ! 
> « Ben alors ? C'est formidable ça, non 
> « C'était horrible docteur, si vous aviez vu le monde qu'il y avait chez Tim Hortons !!!!!!!!»