Information sur la politique 1

vendredi, février 03, 2017

Double citoyenneté: l'opposition doute des garanties de Trump

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/

Publié le 03 février 2017 à 15h54 | Mis à jour à 15h54

LINA DIB
La Presse Canadienne
OTTAWA
L'opposition à Ottawa doute de la qualité des garanties données par le gouvernement américain aux Canadiens qui détiennent la double citoyenneté, alors que des cas de retraits de la carte Nexus sont rapportés dans les médias.






Cette carte facilite la traversée de la frontière canado-américaine pour les voyageurs fréquents.
Informé qu'un résident du Canada né en Syrie s'est vu révoquer sa carte, le ministre fédéral de la Sécurité publique a répondu vendredi qu'il y avait des recours pour pareil cas.
Ralph Goodale a ensuite répété que Washington assure que les résidents permanents du Canada et les citoyens canadiens qui détiennent aussi une seconde citoyenneté des sept pays visés par le décret du président américain Donald Trump ne sont pas touchés par l'interdiction d'entrée aux États-Unis.
Mais il a hésité lorsqu'on lui a demandé s'il voyagerait aux États-Unis s'il détenait une double citoyenneté. «Je ne veux pas commenter ça», a-t-il répondu avant de s'engouffrer dans la Chambre des communes.
Le président américain Donald Trump... (PHOTO ARCHIVES AFP)
Le président américain Donald Trump
PHOTO ARCHIVES AFP
Il en est tout de suite ressorti pour offrir à nouveau une assurance. «Il ne devrait y avoir aucun changement pour un citoyen canadien avec un passeport canadien. Il ne devrait y avoir aucun changement à la frontière. Nous devons être vigilants pour nous assurer que ce soit ainsi», a dit le ministre.
Les conservateurs et les néo-démocrates, eux, réclament des garanties écrites de la part de l'administration Trump.
«Est-ce que le ministre a demandé et reçu une garantie écrite que toutes les cartes Nexus demeureront valides dans la foulée du décret?», a lancé la députée albertaine Michelle Rempel au ministre Goodale, lors de la période des questions de vendredi matin.
La députée rapporte que plusieurs personnes ont téléphoné à son bureau de comté parce qu'elles craignent de voyager aux États-Unis, ayant la double citoyenneté.
Le néo-démocrate Matthew Dubé, lui, dit que certains de ses électeurs qui ont voyagé dans un des sept pays visés par le décret américain sont inquiets même s'ils ne sont pas citoyens de ces pays.
«Quand on parle de cette politique raciste, (...) des conséquences que ça a au Canada, c'en est un très bel exemple; une conséquence sur la fluidité aux frontières, sur des gens qui vont travailler régulièrement aux États-Unis», a-t-il dénoncé, à la sortie des Communes.
«Le gouvernement n'a pas pu faire grand-chose pour nous convaincre que quiconque a une carte Nexus pourra la garder même s'il a la double citoyenneté», a-t-il poursuivi.
Depuis dimanche, le gouvernement Trudeau assure les Canadiens qu'ils n'ont rien à craindre s'ils voyagent avec leur passeport canadien.
Il y a une semaine, le président Trump a signé un décret interdisant, pour les 90 prochains jours, l'entrée aux États-Unis des ressortissants de la Syrie, de la Libye, de l'Irak, de l'Iran, du Yémen, de la Somalie et du Soudan. Le décret suspend aussi pour 120 jours l'entrée de réfugiés. Les réfugiés syriens, eux, n'ont plus accès aux États-Unis jusqu'à nouvel ordre.