Information sur la politique 1

vendredi, janvier 13, 2017

Investiture de Trump: les forces de l'ordre parées contre une attaque au camion

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/

Publié le 13 janvier 2017 à 16h06 | Mis à jour à 16h06
Des employés assemblent une partie d'une estrade pour... (PHOTO Andrew CABALLERO-REYNOLDS, AFP)
Des employés assemblent une partie d'une estrade pour la cérémonie d'investiture de Donald Trump qui se tiendra le 20 janvier.
PHOTO ANDREW CABALLERO-REYNOLDS, AFP
Agence France-Presse
WASHINGTON
Aucune menace ne pèse à ce stade sur la cérémonie d'investiture du controversé Donald Trump à la présidence des États-Unis le 20 janvier à Washington, mais les forces de l'ordre se sont préparées à une éventuelle attaque au camion, selon les autorités.
Après les attaques au camion lancé dans la foule en France et en Allemagne l'an dernier, la zone prévue pour la cérémonie d'investiture et le défilé sera davantage bouclée qu'il y a quatre ans, a précisé vendredi le ministre de la Sécurité intérieure Jeh Johnson lors d'une conférence de presse.
Le périmètre «sera encore plus lourdement protégé par des poids-lourds, des camions-benne et des bétonnières pour interdire l'accès à des «véhicules non autorisés», a ajouté le ministre.
«L'environnement terroriste mondial est très différent même de 2013» quand Barack Obama a été investi président pour un deuxième mandat, a expliqué M. Johnson.
«Nous devons nous préoccuper de l'extrémisme sur notre sol, de l'extrémisme né aux États-Unis, et des actes de personnes autoradicalisés», a-t-il ajouté.
Pour autant, «nous n'avons pas connaissance d'une menace particulière et crédible» pesant sur la cérémonie d'investiture, a noté M. Johson.
Entre 700 000 et 900 000 personnes devraient assister à cette cérémonie sur le National Mall, la grande artère qui traverse la capitale Washington, y compris 99 groupes de manifestants.
Quelque 28 000 personnels des forces de sécurité seront déployés pour l'occasion.
Environ 1,8 million de personnes avaient assisté à la première investiture du président sortant Barack Obama en janvier 2009, selon la ville. La foule était moitié moins nombreuse à sa deuxième prestation de serment en janvier 2013.
Le 14 juillet dernier, 86 personnes sont mortes dans la ville de Nice, dans le sud de la France, quand un extrémiste tunisien inspiré par le groupe djihadiste État islamique a lancé un camion à travers la foule.
Cinq mois plus tard le 19 décembre, un autre Tunisien a lancé un camion dans un marché de Noël à Berlin, tuant 12 personnes. L'attaque a été revendiquée par l'EI.