Radio parlée: Proulx s'oppose à l'interdiction dans les autobus scolaires

http://www.lapresse.ca/actualites/

Publié le 07 février 2017 à 15h43 | Mis à jour à 15h43

La Presse Canadienne
MONTRÉAL
Le ministre de l'Éducation du Québec ne croit pas que l'on devrait interdire aux chauffeurs d'autobus de la capitale nationale d'écouter la radio parlée lorsqu'ils conduisent les enfants à l'école.
Sébastien Proulx a réagi, mardi, à un reportage qui révélait que la commission scolaire de la Capitale avait ordonné à ses chauffeurs d'autobus de s'en tenir à écouter de la musique.
Une station de radio de Québec a publié un courriel, apparemment envoyé par la commission scolaire, dans lequel elle interdit à ses chauffeurs d'écouter de la radio parlée, jugée inappropriée pour les enfants.
La tuerie dans une mosquée de Québec qui a fait six morts, le 29 janvier dernier, a ravivé certaines critiques à l'endroit des stations de radio, qui ont été accusées de véhiculer des propos intolérants envers les musulmans.
M. Proulx estime que cet interdit n'est pas la bonne façon d'assurer l'harmonie entre les communautés.
La commission scolaire a réagi par voie de communiqué, mardi, en affirmant que la formulation de ses directives avait été maladroite.
«L'intention du secteur du transport scolaire est plutôt d'en appeler à la vigilance et au discernement des chauffeurs d'autobus afin d'éviter que des élèves soient exposés à du langage ou à des sujets parfois moins adaptés à leur jeune âge», ajoute-t-elle.
Le ministre de l'Éducation du Québec ne croit pas que l'on devrait interdire... (Photo archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

PHOTO ARCHIVES LE QUOTIDIEN, JEANNOT LÉVESQUE