Information sur la politique 1

jeudi, janvier 19, 2017

Le premier ministre du Canada doit obligatoirement être bilingue, dit Couillard

http://www.ledevoir.com/politique/canada/

19 janvier 2017 12h42 | Julien Arsenault - La Presse canadienne à Davos
M. Couillard n’a pas voulu faire la leçon au premier ministre Justin Trudeau.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir
M. Couillard n’a pas voulu faire la leçon au premier ministre Justin Trudeau.
Toute personne qui aspire à devenir premier ministre du Canada doit obligatoirement être bilingue, estime le premier ministre Philippe Couillard.
 
Le premier ministre y est allé de cette sortie jeudi, en marge d’une annonce effectuée au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, deux jours après l’unique débat en français de la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), où plusieurs des 13 candidats ont eu de la difficulté à exprimer leurs idées dans la langue de Molière.
 
Alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) se cherchera également un nouveau chef en 2017, M. Couillard a estimé qu’il fallait « envoyer le signal » que le chef d’une formation politique doit pouvoir s’exprimer convenablement dans les deux langues officielles du pays.
 
Celui-ci n’a toutefois pas voulu commenter la décision de l’homme d’affaires Kevin O’Leary, unilingue anglophone, d’attendre après le débat francophone des candidats conservateurs pour se lancer dans la course.
 
M. Couillard n’a pas voulu non plus faire la leçon au premier ministre Justin Trudeau, qui s’est retrouvé sur la sellette pour avoir parlé uniquement en français lors d’une assemblée citoyenne, mardi, à Sherbrooke, dans le cadre de sa tournée pancanadienne.
 
Affirmant que le français était la « langue commune », M. Couillard a affirmé qu’il répondait dans la langue de Shakespeare lorsqu’il était interpellé par des anglophones.