L'ex-dragon François Lambert lorgne les libéraux fédéraux

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/

Publié le 19 janvier 2017 à 07h08 | Mis à jour à 07h08
Connu pour sa participation à l'émission Dans l'oeil... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)
PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE
Connu pour sa participation à l'émission Dans l'oeil du dragon, l'entrepreneur François Lambert aimerait aujourd'hui se joindre à l'équipe de Justin Trudeau. « S'il y a des élections partielles, c'est peut-être une opportunité pour moi », dit-il en faisant référence au départ du ministre Stéphane Dion la semaine dernière.

<p>Isabelle Ducas</p>
ISABELLE DUCAS
La Presse
L'entrepreneur François Lambert, connu pour sa participation à l'émission Dans l'oeil du dragon pendant trois ans, veut se lancer en politique pour les libéraux fédéraux, profitant de l'annonce du départ du ministre Stéphane Dion, la semaine dernière.
« Je leur ai signifié mon intérêt lorsque Stéphane Dion a annoncé qu'il partait, je suis prêt à les rencontrer », a indiqué l'ex-dragon, joint hier soir à son domicile. « S'il y a des élections partielles, c'est peut-être une opportunité pour moi. »
M. Lambert raconte avoir été sollicité pour se présenter pour le parti de Justin Trudeau il y a deux ans. « Mais ce n'était pas un bon timing, mes enfants étaient trop jeunes à ce moment », explique le père de deux adolescents.
Hier, il a publié un message sur son profil Facebook se terminant par : « Je devrais peut-être me décider et aller en politique aussi... à suivre ». Son commentaire souligne que le premier ministre Justin Trudeau est le mieux placé pour faire face à Donald Trump, et que le ministre des Finances Bill Morneau ne se trompe pas en investissant massivement pour faire rouler l'économie.
« Comment un politicien crée de l'emploi ? En instaurant des politiques favorisant l'emploi et en instaurant un climat de CONFIANCE ! Un politicien ne crée pas de l'emploi comme un homme d'affaires. Un homme d'affaires crée de l'emploi en offrant un meilleur service et en étant meilleur que ses compétiteurs tout en offrant un meilleur prix ! », indique-t-il également dans son message.
« J'ai bâti des entreprises, j'ai créé des emplois, je suis maintenant prêt à jouer un nouveau rôle dans la société », précise-t-il en entrevue.
François Lambert souligne que s'il se lance en politique, il s'attend « à jouer un rôle important ».
«Je suis un homme de résultats. Je ne suis pas bon deuxième. Mais je sais qu'il faut parfois être patient.»François Lambert
« BAVEUX »
L'homme d'affaires, qui a fait fortune dans les télécommunications avec ses entreprises Aheeva et Atelka, reconnu pour son ton « baveux » sur le plateau de la populaire émission de Radio-Canada, s'est retrouvé au coeur d'une petite controverse, il y a deux ans, en raison de ses commentaires sur les bénéficiaires de l'aide sociale. Il avait mentionné sur Facebook les mesures draconiennes prises par l'État du Kansas pour serrer la vis aux prestataires de l'aide sociale, en ajoutant : « L'assistance sociale est une aide temporaire et devrait être justement temporaire, et même si je trouve les mesures un peu extrêmes, ça fait réfléchir. »
La blogueuse Bianca Longpré a dénoncé ses positions sur le site du Huffington Post, le lendemain, et François Lambert lui a envoyé une mise en demeure, s'estimant victime de diffamation. Il n'a cependant jamais porté l'affaire devant les tribunaux.