Justin Trudeau rencontre des militants et des étudiants à Cuba

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/

Publié le 16 novembre 2016 à 12h24 | Mis à jour à 12h24

La Presse Canadienne
Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré des militants cubains, mercredi, au lendemain de sa rencontre avec le président de la nation insulaire, avec qui il a discuté de réformes de gouvernance.
La discussion en table ronde avec des représentants de la société civile a lancé la journée qui a ensuite vu le premier ministre canadien et son épouse, Sophie Grégoire, s'adresser à des étudiants universitaires.
Mme Grégoire a participé à un débat sur l'équité entre les sexes, tandis que M. Trudeau a prononcé une allocution devant des étudiants à l'Université de La Havane.
Des discussions sur les enjeux de gouvernance à Cuba étaient au menu lorsque M. Trudeau a rencontré Raul Castro à huis clos, mardi.
M. Castro a dit à M. Trudeau, dans la partie publique de la rencontre, que les réformes à Cuba n'avaient pas avancé aussi rapidement qu'il s'y attendait, mais qu'il ne pouvait imaginer le pays bouger plus vite qu'il ne le fait maintenant.
Le président désigné des États-Unis, Donald Trump, a indiqué que le rythme d'implantation de ces réformes - spécifiquement celles permettant les élections multipartites et la libération de dissidents politiques - aurait un impact sur le renouvellement des relations entre les États-Unis et Cuba.
Les deux pays avaient rompu leurs liens diplomatiques en 1961, un geste que le Canada n'avait pas imité.
Lors de sa rencontre avec Raul Castro, Justin Trudeau a affirmé que les Canadiens pouvaient être fiers du rôle positif qu'ils ont joué à Cuba au fil des ans.
M. Trudeau a voulu y aller d'une touche plus personnelle juste avant que les médias ne soient invités à quitter le lieu de la rencontre, en soulignant l'amitié qu'avait entretenue son père, Pierre Elliott Trudeau, et le frère de Raul Castro, l'ancien dirigeant cubain Fidel Castro.
« L'amitié entre nos familles est durable et profonde, mais cela n'est rien comparé à la franche (relation) entre tous les Canadiens et les Cubains », a-t-il dit, ajoutant qu'il s'engageait à continuer de consolider ces liens.