Les États-Unis au centre des discussions entre Raul Castro et Justin Trudeau

http://www.985fm.ca/actualites/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mardi 15 novembre 2016 à 21h49. Modifié par Léandre Drolet à 00h00.
Justin Trudeau.

LA HAVANE - Le rétablissement des relations entre Cuba et les États-Unis ne se fait pas aussi vite que l'administration de Barack Obama ou que certains Cubains le voudraient, a indiqué le président cubain Raul Castro, mardi, lors de la première journée de la visite du premier ministre Justin Trudeau à La Havane.

Le plus jeune frère du héros révolutionnaire Fidel Castro a toutefois affirmé que Cuba ne pourrait pas aller plus rapidement de l'avant, faisant valoir que d'autres pays avaient parfois été trop vite sans prendre en considération les besoins de leur population.
Dans certains cas, cet empressement a entraîné des pertes d'emploi, a-t-il soutenu.
Raul Castro a néanmoins précisé qu'il souhaitait que les discussions se fassent «rapidement, mais régulièrement».
Il a lancé ce message alors qu'il rencontrait le premier ministre canadien dans une grande salle du palais de la Révolution.
La visite de Justin Trudeau est la première d'un chef de gouvernement canadien à Cuba depuis près de 20 ans. Il s'agit de l'étape initiale d'une mission commerciale et politique d'une semaine qui mènera aussi le premier ministre en Argentine et au Pérou.
M. Trudeau entend multiplier les occasions d'investissements à Cuba pour que les entreprises canadiennes, dans un contexte où le gouvernement cubain a décidé d'assouplir ses règles, permettent à des étrangers de brasser des affaires sur son territoire.
L'élection récente de Donald Trump, aux États-Unis, assombrit toutefois le portrait, puisque le républicain a dit vouloir reculer quant au dégel des relations amorcé par le président sortant, Barack Obama.