vendredi, octobre 02, 2015

Dix Québécois avec Stevie Wonder

http://www.lapresse.ca/arts/musique/

Publié le 02 octobre 2015 à 08h35 | Mis à jour à 08h35
Frédéric Lambert et neuf autres musiciens québécois ont... (PHOTO ÉLIZABETH DELAGE, FOURNIE PAR L'ARTISTE)
PHOTO ÉLIZABETH DELAGE, FOURNIE PAR L'ARTISTE

Frédéric Lambert et neuf autres musiciens québécois ont accompagné Stevie Wonder, sur la scène du Centre Bell mercredi soir.

Si le Tout-Montréal savait que Stevie Wonder se produisait au Centre Bell avant-hier, beaucoup de gens ignoraient que 10 musiciens québécois partageaient la scène avec lui.
Pendant la répétition avant le spectacle, Frédéric Lambert... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE) - image 1.0
Pendant la répétition avant le spectacle, Frédéric Lambert a remarqué que Stevie Wonder « est pluspicky et [que] son ouïe est vraiment développée ».
PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE
En fait, une section de cordes 100 % québécoise est venue se greffer à la douzaine de musiciens de la légende de Motown.
« Tout un trip », résume Frédéric Lambert, connu pour son travail polyvalent avec le Quatuor Molinari, qui a collaboré avec Philippe B et Philémon Cimon.
Le spectacle de Stevie Wonder a duré près de quatre heures. « Nous sommes restés pour la première partie et le début de la deuxième. »
« Pour de gros shows comme celui de Stevie Wonder qui veulent la totale, on engage des musiciens sur place, explique le musicien. Mais il faut être un geek de haut niveau ! Nous arrivons à 16 h 30 sans avoir eu les partitions. On répète pendant deux heures au test de son, puis le spectacle commence. »
« Ça va vite, il faut être concentré. Il y avait un chef d'orchestre. Tu n'as pas le droit de te tromper. »
Le musicien s'est prêté au même exercice pour des spectacles ducrooner Michael Bolton et pour la chanteuse Anne Murray. « Souvent, l'artiste n'est pas là pendant la répétition. Mercredi, Stevie était là. Nous avons répété avec lui. Il est plus picky et son ouïe est vraiment développée. »
Frédéric Lambert souligne que les cordes de la version originale de l'album Songs in the Key of Life - interprété dans son intégralité au Centre Bell mercredi soir - ont été enregistrées de façon numérique. « Sur scène, le feeling était fort. Le monsieur a tellement de personnalité. »
Frédéric Lambert a su qu'il allait partager la scène avec l'enfant prodige de Motown à une semaine d'avis. « Je connaissais l'album. Je l'écoutais quand j'étais petit. »
La boîte Troublemakers
Si lui et neuf autres musiciens ont pu accompagner Stevie Wonder, c'est grâce à la boîte Troublemakers, dont l'équipe et le studio sont spécialisés dans la production de contenu musical original, à la fois pour des albums (KROY, Jason Bajada), pour des trames sonores de jeux vidéo et pour des bandes originales de films, dont Paul à Québec tout récemment.
Troublemakers existe depuis 2006. « Nous travaillons avec Moment Factory, indique son cofondateur, Jean-Sébastien Giard. Il y a deux ans, nous avons ajouté la division spectacles. Nous avons été chargés de monter l'orchestre du spectacle de Gladiator [dont la musique a été interprétée en concert à Montréal en lumière avec le film projeté simultanément sur écran géant]. »
Troublemakers multiplie les projets en musique classique, ce qui permettra à Montréal de développer une plus grande expertise en enregistrement de musique orchestrale. « Nous avons créé un bon réseau de musiciens », juge Jean-Sébastien Giard.
Au cours des dernières années, la musique de plusieurs jeux vidéo conçus ici, de films étrangers tournés à Montréal et même de films québécois (Il était une fois les Boys) a été enregistrée en Europe de l'Est ou à Seattle.

Les musiciens québécois qui ont accompagné Stevie Wonder mercredi soir

  • Mark Fewer, violon
  • Madeleine Messier, violon
  • Nathalie Bonin, violon
  • Myriam Pelletier, violon
  • Frédéric Lefebvre, violon
  • Byungchan Lee, violon
  • Frédéric Lambert, alto
  • François Vallières, alto
  • Chloé Dominguez, violoncelle
  • Marieve Bock, violoncelle