Information sur la politique 1

samedi, janvier 28, 2017

Femme disparue en 2014: des chiens détecteurs de cadavres en renfort

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/

Publié le 28 janvier 2017 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
La police provinciale de l'Ontario dispose depuis 2002... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)
La police provinciale de l'Ontario dispose depuis 2002 de quatre chiens spécialement entraînés pour retrouver les cadavres.
PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE
À l'approche du troisième anniversaire de la disparition de madame Jian Ping Li et de son bébé de 6 mois, la police de Longueuil a demandé, hier, l'aide de deux chiens policiers ontariens, Kit et Charlie, afin de mener des recherches minutieuses dans la maison du conjoint de la disparue. Explications.
Jian Ping Li... (Photo La Presse) - image 1.0
Jian Ping Li
PHOTO LA PRESSE
Pourquoi des chiens ontariens?
La Police provinciale de l'Ontario dispose depuis 2002 de quatre chiens spécialement entraînés pour retrouver les cadavres. Il s'agit d'une expertise rare, à laquelle ces labradors se consacrent exclusivement. Les corps policiers québécois ont des chiens de recherche et sauvetage, de détection d'explosifs et de drogue, mais aucun qui se spécialise dans la recherche de dépouilles humaines.
Que cherchent les policiers?
La police de Longueuil se limite à dire qu'elle a reçu « de nouvelles informations » dans le cadre de son enquête, lesquelles ont mené à la fouille de la résidence du croissant Sabourin, à Brossard, où la dame a été vue pour la dernière fois le 30 avril 2014. Les chiens détecteurs de cadavres ont été appelés pour des recherches à l'intérieur de la maison. Les enquêteurs vont analyser les résultats de ces recherches mais ne comptent pas les rendre publics pour l'instant.
Où en est l'enquête?
Mme Li et son bébé sont disparus depuis le 30 avril 2014. L'enfant avait 6 mois à l'époque ; il aurait 3 ans aujourd'hui. Le conjoint de la disparue a passé un test de polygraphe, mais une personne proche de lui aurait refusé ce test de détecteur de mensonge, selon la police. L'organisme Jeunesse au Soleil a offert une récompense de 20 000 $ pour toute personne qui aiderait à résoudre l'affaire.