dimanche, juin 28, 2015

Tournée The Voice: en coulisses avec David Thibault

http://fr.canoe.ca/divertissement/musique/nouvelles/

Tournée The Voice : en coulisses avec David Thibault
David Thibault et sa mère au Zénith de Paris, le 27 juin 2015.Photo Fabien Boileau / Agence QMI

Fabien Boileau

27-06-2015 | 22h48

La tournée The Voice - le pendant français de La Voix - s'est arrêtée samedi soir au Zénith de Paris.
Quinzième date française pour les candidats de l'émission, mais premier soir pour David Thibault devant sa mère qui avait spécialement fait le déplacement pour applaudir son fils.
Cela fait maintenant un mois que les sept candidats sélectionnés pour la tournée The Voice voyagent à travers les routes de France.
Après Amiens, Bordeaux, Lille, Marseille, Lyon ou encore Montpellier, le bus aux couleurs de l'émission s'est arrêté samedi soir dans la capitale française.
«J'évolue depuis le début de la tournée et on en est qu'à la moitié, donc j'ai de la marge!, nous a confié David Thibault quelques minutes avant de rejoindre l'impressionnante scène du Zénith. C'est très important d'avoir un coach vocal avec nous, ça nous permet d'améliorer des éléments à chaque concert».
De nature introvertie, le chanteur natif de Saint-Raymond-de-Portneuf prend l'expérience The Voice comme une école de la vie.
«Je suis très solitaire, et le fait d'être constamment entouré m'aide à communiquer, à m'ouvrir, a-t-il confié. C'est comme une famille, et j'y ai trouvé ma place.»
Et d'une deuxième famille, c'est tout ce dont David Thibault avait besoin, lui qui est éloigné de la sienne de sang depuis plusieurs longues semaines.
«Être loin des miens, c'est très dur, honnêtement, a expliqué le chanteur tout juste âgé de 18 ans. Les réseaux sociaux m'aident un peu, mais ce soir ma mère est ici, alors ça va!»

UNE MÈRE FIÈRE

Après avoir suivi son fils sur l'intégralité de l'émission, Guylaine Jobin, mère et première admiratrice de David Thibault, a assisté pour la première fois samedi soir à un concert de la tournée The Voice.
«C'est extraordinaire, a-t-elle déclaré les yeux remplis de fierté. C'est très émouvant de le voir dans de si grandes salles. Le public l'accepte bien à Paris, ses passages sont très applaudis, il a vraiment sa place et il prend chaque fois plus d'assurance.»
Même si l'éloignement est parfois douloureux, Guylaine Jobin reste philosophe.
«Je pense à lui tous les jours, mais je veux le laisser vivre ses émotions. Il grandit vite grâce à cette expérience, il prend beaucoup de maturité, et devient plus fort et plus solide chaque jour. C'est le but de chaque mère.»

LE SOUTIEN DU QUÉBEC

Au mois de mai dernier, David Thibault a eu droit à une motion de félicitations de la part des députés de l'Assemblée nationale.
Samedi soir, le Québec était aussi présent dans la salle. En plus de David Robert - le directeur musical de David Thibault qui le suivra jusqu'à la fin de la tournée - le délégué général du Québec à Paris Michel Robitaille et le chorégraphe Jean-Marc Généreux s'étaient déplacés pour applaudir l'artiste du pays.
«C'est du lourd!, a déclaré Jean-Marc Généreux. David a pris tout l'espace, il a rempli le Zénith avec sa voix, ses yeux et ses déhanchés.»
«Je suis admiratif de son courage et j'ai été captivé par son regard. J'ai suivi son aventure à la télévision et je trouve qu'il s'est solidifié depuis. Il est pur et il respire l'humilité, c'est le gendre idéal!»
David Thibault prépare actuellement son premier album à Paris sur lequel figurera une douzaine de titres dont un de sa composition. Un premier simple sera révélé dans les prochains jours.