mardi, mai 05, 2015

Restrictions budgétaires: Un CPE de la Rive-Sud de Montréal coupe une portion de lait par jour

http://www.journaldemontreal.com/

Les compressions forcent la direction à éliminer une portion le matin

CPE petite Loutre
PHOTO LE JOURNAL DE MONTRÉAL, HÉLOÏSE ARCHAMBAULT

Le CPE la Petite loutre (deux installations), à Otterburn Park, a entre autres annoncé aux parents qu’elle supprimera une portion de lait par jour aux enfants, le matin, pour répondre aux compressions budgétaires imposées par le gouvernement.
Héloïse Archambault
Un CPE de la Rive-Sud de Montréal supprimera une portion de lait par jour aux enfants, en réponse aux compressions budgétaires du gouvernement.
Le Centre de la petite enfance (CPE) la Petite Loutre, qui compte deux installations de 48 et 50 places à Otterburn Park, en a fait l’annonce aux parents jeudi dernier, lors d’une réunion spéciale.
Coupes de 60 000 $
Au total, les compressions budgétaires sont de l’ordre d’environ 60 000 $ pour la prochaine année, selon les informations véhiculées aux parents.
Ces coupes découlent des compressions budgétaires de 74 millions $ dans les services de garde annoncées par le gouvernement dans le dernier budget.
Au cours des prochaines semaines, la direction du CPE mettra en place différentes mesures de restrictions budgétaires.
Parmi elles, les enfants n’auront plus droit au lait lors de la collation matinale, ont confirmé au Journal cinq parents rencontrés hier soir, à la sortie du CPE.
La direction du CPE a refusé d’expliquer les coupes au Journal. Par courriel, on a écrit que les enfants auront deux portions de lait par jour, le midi et l’après-midi. À noter que les poupons ne sont pas touchés par la mesure.
«C’est plate, ça va aller jusqu’où? Le gouvernement vient toujours en chercher plus dans nos poches, déplore Émilie Bourdages, mère de deux enfants. Le CPE fait ce qu’il peut, mais c’est toujours les parents qui paient.»
Selon cette dernière, la direction du CPE a offert aux parents d’apporter eux-mêmes le lait pour la collation du matin.
Fermeture plus tôt
Parmi les autres mesures annoncées aux parents, les installations fermeront 15 minutes plus tôt (voir tableau au bas du texte).
Hier soir, plusieurs parents ont déploré ces compressions, venant juste après la hausse des frais de garde, qui seront maintenant modulés en fonction du revenu, de 7,30 $ à 20 $ par jour.
«Ça nous touche deux fois plus. C’est vraiment dommage qu’ils soient rendus à couper au niveau des enfants, déplore une mère qui a préféré garder l’anonymat. Mais, je crois qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de couper.»
Selon le ministère de la Famille, les CPE ont l’obligation de fournir des repas et collations conformes au Guide alimentaire canadien.
En fait, les enfants doivent consommer deux tasses de lait chaque jour pour combler leurs besoins en vitamine D.
Optimiser ailleurs
Par ailleurs, le ministère de la Famille indique que les coupes budgétaires ne doivent pas être liées à «la garde et aux soins des enfants». On suggère notamment d’optimiser l’administration des ressources humaines.
«D’aucune manière (les coupes) n’affectent la qualité des services offerts par notre établissement», a écrit la direction du CPE la Petite Loutre par courriel.

Coupes budgétaires annoncées aux parents du CPE la Petite Loutre

  • Lait de la collation du matin
  • Fermeture à 17 h 45 plutôt que 18 h
  • La directrice réduira ses heures payées
  • Moins d’achats de matériel pédagogique
  • Annulation de certaines activités spéciales