Annonce

jeudi, octobre 19, 2017

Éric Salvail et la gestion d’une crise de réputation

19 octobre 2017 |Stéphane Baillargeon | Médias
La chute a suivi la diffusion d’une enquête révélant que onze personnes reprochaient à Éric Salvail des inconduites sexuelles.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir
Éric Salvail
La chute a suivi la diffusion d’une enquête révélant que onze personnes reprochaient à Éric Salvail des inconduites sexuelles.
Celui qui a construit sa réputation par les médias l’a perdue par les mêmes moyens et avec une extrême fulgurance.
 
En quelques heures mercredi, l’animateur et producteur vedette Éric Salvail a quitté ses émissions de radio et de télé, comme ses contrats publicitaires.
 
Tout a pris le bord, Éric et les fantastiques de Rouge FM comme En mode Salvail sur le réseau V. Tous les contrats publicitaires lucratifs avec McDonald’s, Metro et Air Transat ont aussi disparu d’un coup.
 
Le sort d’autres créations de sa maison de production Salvail Co, y compris Les échangistesd’ICI Radio-Canada Télé, demeure à l’étude. Des millions de dollars de revenus annuels se retrouvent donc au bord de la trappe.
 
La chute dévastatrice a immédiatement suivi la diffusion d’une enquête de La Presse + révélant que onze personnes reprochaient à M. Salvail des inconduites sexuelles. Elles en auraient fait les frais ou en auraient été témoins au cours des dernières années, souvent dans un contexte de travail. Ce qu’il faut bien appeler « l’affaire Salvail » a été commenté par le maire de Montréal comme par la ministre de la Condition féminine, Hélène David.
 
« Je pense qu’on ne sort jamais complètement indemne d’une telle crise médiatique », commente Anne-Marie Gagné, professeure de la TELUQ, spécialiste de la gestion de crise en relations publiques. « Dans le cas d’une entreprise, si les accusations touchent le président, on change de président. On peut aussi gérer la marque d’une entreprise. Dans ce cas, la marque, c’est Éric Salvail lui-même. C’est sa réputation personnelle qui est touchée. Lui, je ne sais pas à quel point il va s’en sortir. En plus, on peut difficilement le distinguer de ses produits. Est-ce qu’on peut simplement changer l’animateur de ses émissions, dont certaines portent son nom ? »
 
La professeure pousse encore plus loin la distinction fondamentale entre une crise au sein d’une entreprise et une crise touchant une personnalité publique.
 
« Quand on a une crise dans une organisation, la stratégie demande d’être transparent, de ne pas se cacher, de ne pas utiliser la stratégie du “no comment”. Dans une crise de gestion de réputation personnelle comme celle que vit Éric Salvail, on se retrouve dans un autre paradigme : la discrétion s’impose et il faut se retirer. Il n’y a même pas de bonne stratégie de communication dans ce cas. »
 
C’est que les accusations génèrent appuis comme reproches, alors mieux vaut ne pas les stimuler. D’ailleurs, les réseaux sociaux débordent de réactions très critiques depuis mercredi matin.
 
Éric Salvail lui-même a suivi le modèle recommandé par les relations publiques en publiant une courte déclaration sur sa page Facebook. Il s’y déclare « fortement ébranlé ». Il dit éprouver « de l’empathie pour tous ceux et celles à qui [il a pu] causer un malaise ou quelque forme de préjudice que ce soit ». Il annonce finalement « prendre une pause professionnelle de quelques jours ».
 
« Il a eu une formule très sobre, dit encore la professeure. Puis, il annonce se retirer. C’est ce qu’il fallait faire. Ça ne sert à rien d’en rajouter pour l’instant et mieux vaut laisser la poussière retomber. »
 
Pendant combien de temps ? La spécialiste ne saurait dire. « C’est du cas par cas, explique-t-elle tout en insistant sur l’importance des apparences. En relations publiques, la perception, c’est la réalité. On travaille avec cette matière. Que ce soit vrai ou pas, peu importe, on travaille avec ce que les gens perçoivent. C’est avec cette perception qu’Éric Salvail aura à travailler plus tard. »
 
Cette primauté de la lecture et du regard d’autrui va tenir et l’emporter peu importe les décisions juridiques, même s’il est acquitté à la suite d’accusations. « Ce qui va rester au bout du compte, c’est ce que les gens vont croire comme vrai ou faux, résume encore Anne-Marie Gagné. Si la majorité des gens croient qu’il est coupable, que c’est un pervers sexuel, par exemple — je dis n’importe quoi —, c’est avec cette perception qu’il devra composer pour se réhabiliter, si réhabilitation il doit y avoir. »

Éric Salvail retiré des ondes après des allégations d'inconduites sexuelles
18 octobre 2017 16h52 | Stéphanie Marin - La Presse canadienne
L’affaire et ses effetsÉric et les fantastiques. Le nom de l’animateur et le titre de l’émission quotidienne de Rouge FM ont été retirés du site du réseau tôt mercredi . Le 4@6 Rouge a pris le relais.

En mode Salvail. Le talk-show quotidien de fin de soirée est retiré des ondes de la chaîne V « pour une période indéterminée », dit le communiqué.

Salvail Co. Groupe V Média « évalue sa relation d’affaires avec la maison de production ». La compagnie produit En mode Salvail (sur les chaînes V et Max), mais aussi Les recettes pompettes, Ce soir tout est permis et Lip Sync Battle (Les trois sur V et MusiquePlus), Coup de foudre (V), Mariepier ! (Z) et Les échangistes (ICI RC Télé). Radio-Canada a annoncé réévaluer « ses liens d’affaires avec l’animateur et producteur »et que « des décisions à ce sujet seront prises selon l’évolution de la situation ».

Publicités. Plusieurs marques ont mis fin à leur partenariat avec Éric Salvail ou sa compagnie de production, dont les géants McDonald’s et Metro. Air Transat, qui organisait un concours, recule également. La campagne prorecyclage de Éco Entreprises Québec est terminée et il était déjà convenu qu’Éric Salvail ne serait pas reconduit comme son porte-parole.

Les plus populaires