Information sur la politique 1

jeudi, mars 02, 2017

Menaces à Concordia: des accusations déposées contre un Montréalais de 47 ans

http://www.ledevoir.com/societe/

2 mars 2017 16h45 |Jessica NadeauGuillaume St-Hilaire | Justice
L'accusé, Hisham Saadi
Photo: SPVML'accusé, Hisham Saadi
Hisham Saadi fait face à des accusations de méfait public, de menaces de mort et d’incitation à craindre un attentat terroriste à la suite de l’alerte à la bombe lancée à l’Université Concordia mercredi.
 
L’homme de 47 ans a brièvement comparu par vidéoconférence au palais de justice de Montréal jeudi après-midi. Il avait été appréhendé la nuit précédente dans un appartement de la rue Darlington, dans le quartier Côte-des-Neiges.
 
Il n’a ni nié ni reconnu sa responsabilité quant aux accusations déposées contre lui.
 
Il devra se représenter vendredi pour son enquête sur remise en liberté. Il sera rencontré par un criminologue de l’urgence psychosociale d’ici là.
 
Rappelons que l’Université Concordia avait été avisée vers 9 h mercredi d’une menace « sérieuse » à la sécurité de ses étudiants de confession musulmane. Un courriel soi-disant envoyé par un groupe d’extrême droite, acheminé à la direction et à plusieurs médias – dont Le Devoir –, prévenait que des bombes artisanales exploseraient à des endroits précis dans deux pavillons. La direction de l’établissement universitaire avait décidé d’évacuer les édifices en question peu avant midi.