Justin Trudeau écartera Stéphane Dion pour Chrystia Freeland

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/

Publié le 10 janvier 2017 à 07h52 | Mis à jour à 07h52
Selon des informations obtenues par La Presse, Chrystia Freeland... (THE CANADIAN PRESS)
THE CANADIAN PRESS
Selon des informations obtenues par La Presse, Chrystia Freeland (à l'avant-plan), qui est ministre du Commerce international, se verra confier le ministère des Affaires étrangères dont est responsable Stéphane Dion (en arrière-plan). On les voit tous deux sur cette photo au sommet de l'APEC, en novembre 2015.

Le premier ministre Justin Trudeau fera appel à Chrystia Freeland et François-Philippe Champagne pour l'épauler dans ses efforts pour établir de bonnes relations avec la nouvelle administration républicaine de Donald Trump, qui entrera officiellement en fonction le 20 janvier.
Selon des informations obtenues par La Presse, Chrystia Freeland, qui est ministre du Commerce international, se verra confier le ministère des Affaires étrangères dans un remaniement qui aura lieu à 10 h 30 mardi, tandis que François-Philippe Champagne, qui est actuellement secrétaire parlementaire du ministre des Finances Bill Morneau, prendra le relais de Mme Freeland au Commerce international.
Avec Justin Trudeau, ces deux ministres seront les principaux interlocuteurs de l'administration du nouveau président, qui a promis de renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain et a démontré peu d'intérêt de conclure un nouvel accord sur le bois d'oeuvre.
Dans ce remue-ménage, Stéphane Dion, qui était ministre des Affaires étrangères depuis l'arrivée au pouvoir des libéraux, est écarté du cabinet. Il pourrait se faire offrir un poste diplomatique à l'étranger, à Paris ou ailleurs. Selon nos informations, M. Dion a mal encaissé cette décision du premier ministre.
« Justin Trudeau a démontré dans le passé qu'il est capable de prendre des décisions difficiles en écartant les sénateurs libéraux du caucus parlementaire. Il vient de le prouver à nouveau en prenant une telle décision », a-t-on indiqué dans les rangs libéraux.
M. Trudeau compte aussi confier à un jeune député d'origine somalienne, Ahmed Hussen, le ministère de l'Immigration, succédant ainsi à John MacCallum, qui deviendra le nouvel ambassadeur du Canada en Chine.
Une autre ministre, MaryAnn Mihychuk, qui était titulaire du ministère de l'Emploi, sera rétrogradée. Elle retourne sur les banquettes arrière et sera remplacée par Patty Hadju, qui est actuellement responsable de la Condition féminine.
La ministre des Institutions démocratiques, Maryam Monsef, qui a cafouillé dans le dossier de la réforme démocratique, sera mutée à la Condition féminine. La députée ontarienne Karina Gould, pilotera dorénavant le ministère des Institutions démocratiques.
M. Trudeau apportera ces changements deux semaines avant la tenue d'une retraite de son cabinet à Calgary, les 23 et 24 janvier, afin de préparer la rentrée parlementaire du 30 janvier.