Information sur la politique 1

mardi, novembre 01, 2016

LOUIS-JOSÉ HOUDE REVIENT SUR LE MALAISE AVEC DENIS CODERRE À L’ADISQ 2016







Dimanche soir, lors du Gala de l’ADISQ, l’animateur a fait un gag en ouverture qui a été malencontreusement associé au maire de Montréal.
En entrevue à En mode Salvail, Louis-José Houde est revenu sur les circonstances de la blague qui a provoqué un malaise important dans la salle de la Place des Arts dimanche soir.
L’humoriste a lancé : « Le Félix pèse 7 livres, c’est 392 livres de plus que … » Et la caméra a alors permuté vers le visage de Denis Coderre.
L’animateur avait l’air à ne pas savoir ce qui venait de se passer, déstabilisé de constater l’hilarité et l’effervescence de la foule.
« Je veux le dire officiellement, c’est une erreur, c’est vraiment un problème technique, un mauvais hasard. Les hasards, ça existe, les gens gagnent à la loterie alors qu’ils ont une chance sur 20 millions », se défend-il.
« Jamais Éric, autour d’une table, je n’aurais cautionné ça. Jamais j’aurais dit autour d’une table : « OK, 392 livres, pi on va shooter le maire Coderre; jamais. Ni moi ni personne à l’ADISQ n’aurait dit ça. »
« Pour M. le maire, je suis désolé. On est toujours content que nos élus viennent voir ces galas-là. J’étais content que le maire Coderre soit là. »
« Si ça avait fait partie du scénario, j’aurais punché là-dessus, j’aurais fait un gag. Je n’aurais pas dit : « que ce passe-t-il? » pendant huit secondes. J’aurais été drôle dans la mesure du possible. »
Louis-José Houde a mentionné qu’il n’avait pas de moniteurs pour voir ce qui se passait à l’écran, donc il était complètement dans le néant lorsque l’erreur s’est produite.