Élection de Trump: recul majeur en vue dans la lutte aux GES, selon Lisée

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

Publié le 09 novembre 2016 à 09h11 | Mis à jour à 09h11
Jean-Francois Lisée... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)
Jean-Francois Lisée
PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE
JOCELYNE RICHER
La Presse Canadienne
Québec
Une période de turbulence et d'incertitude s'amorce avec l'élection mardi du président américain Donald Trump, particulièrement en ce qui a trait à la lutte aux changements climatiques, a estimé mercredi le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée.
Car M.Trump fait partie des leaders qui nient l'importance du problème du réchauffement planétaire, ce qui n'augure rien de bon pour l'avenir, a-t-il commenté en point de presse.
Avec l'élection de Donald Trump à la tête de la plus grande puissance mondiale, cette lutte aux changements climatiques vient de subir un recul majeur, d'une ou deux décennies, selon le chef péquiste.
Il s'est par ailleurs montré rassurant sur le plan des relations commerciales entre le Québec et les États-Unis, le pays qui accueille la plus grande part des exportations québécoises. M. Lisée est d'avis qu'aucun des deux partenaires n'a intérêt à ériger des barrières tarifaires.
Les Américains feront donc preuve de réalisme économique, prévoit-il, en laissant les frontières ouvertes, malgré les positions ouvertement protectionnistes tenues par M. Trump durant la campagne électorale.
« Les Québécois ne doivent pas s'inquiéter », selon lui.
Dans le dossier du bois-d'oeuvre, les négociations entre le Canada et les États-Unis étaient déjà difficiles avant l'élection de M. Trump, alors il ne voit pas de changement à ce chapitre.