jeudi, septembre 10, 2015

Mandat sans droit de regard

https://www.facebook.com/



Mandat sans droit de regard
Conformément à ma déclaration du 8 octobre 2014, j’ai mis en place aujourd’hui un mandat sans droit de regard à l’égard des actions que je possède dans Québecor inc. et dans Les Placements Péladeau inc., une société que je contrôle et qui possède des actions de Québecor inc.
La personne qui agira à titre de mandataire sans droit de regard est la Société Placements St-Jérôme inc., une société constituée en vertu des lois du Québec dont les administrateurs sont :
Claude Béland, administrateur de divers organismes et président-directeur-général du Mouvement Desjardins de 1987 à 2000.
André P. Brosseau, président de Marchés des Capitaux Avenue BNB Inc. et ancien dirigeant au sein d’une importante banque à charte canadienne.
James A. Woods, avocat associé principal au Cabinet Woods s.e.n.c.r.l.
En raison d’exigences réglementaires, l’entrée en vigueur de ce mandat est conditionnelle à l’approbation du CRTC et d’Industrie Canada.
Le 8 octobre 2014, j’ai déclaré que bien que le code d’éthique et de déontologie de l’Assemblée nationale du Québec ne m’y oblige pas, j’avais l’intention de placer les actions que je détiens dans Québecor dans une fiducie ou un mandat sans droit de regard si j'étais choisi par les militants et les militantes du Parti Québécois comme chef du parti.
J’ai réitéré cet engagement lors du choix effectué par les militants du Parti Québécois de m’élire comme chef lors de la tenue du vote le 15 mai 2015.
J’ai également signé ce matin, conformément à ma déclaration du 8 octobre 2014, une déclaration sur l’honneur, qui sera acheminée au Commissaire à l'éthique et à la déontologie, que je n’interviendrais pas, tout comme je ne l'ai jamais fait, dans les choix éditoriaux effectués par les directions de l’information des différents médias qui sont la propriété de Québecor.
J’ai eu, tout au long de mes activités professionnelles antérieures, le souci de doter Québecor de la meilleure équipe de direction ainsi que du meilleur conseil d’administration.
J’ai l’intime conviction que ces valeurs sauront se maintenir en vertu des principes que j’ai hérités de l’enseignement de mon père Pierre Péladeau, fondateur de Québecor et grand bâtisseur du Québec économique moderne.
Pierre Karl Péladeau
Député de Saint-Jérôme