Gabriel Nadeau-Dubois ferait le saut en politique



http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

Publié le 06 mars 2017 à 22h00 | Mis à jour le 07 mars 2017 à 07h40
Gabriel Nadeau-Dubois... (La Presse, Olivier Jean)
Gabriel Nadeau-Dubois
LA PRESSE, OLIVIER JEAN
Gabriel Nadeau-Dubois annoncera ses intentions politiques, ce jeudi, au Musée Pointe-à-Callières. Il annoncerait qu'il se présentera dans la circonscription de Gouin et qu'il tentera de devenir porte-parole de Québec solidaire, selon Radio-Canada. Des informations que La Presse s'est fait confirmer.
Une réunion entre Gabriel Nadeau-Dubois et des responsables du parti a eu lieu dans les derniers jours. Après mure réflexion, le jeune homme de 26 ans annoncera de façon officielle ses couleurs politiques, jeudi.
Je ferai une conférence de presse concernant mon avenir politique ce jeudi à 10h au Musée Pointe-à-Callière.  
Le nom de Gabriel Nadeau-Dubois a instantanément commencé à circuler quand la circonscription de Gouin a été laissée vacante par le départ de Françoise David, en janvier dernier. Le jeune homme de 26 ans avait alors démenti les ouï-dire, évoquant que sa décision n'était pas prise quant à ses intentions politiques. 
«Ma réflexion se poursuit, avait-il expliqué dans un message Facebook. Néanmoins, une chose est sure: tant et aussi longtemps que la dernière page de l'aventure Faut qu'on se parle n'aura pas été tournée, je ne prendrai aucune décision.»
Faut qu'on se parle est une tournée qui a été menée à travers le Québec par l'ex-porte-parole de l'ASSÉ, Jean-Martin Aussant, et des militants à l'automne dernier. La tournée s'est terminée le 8 décembre après 163 assemblées de cuisine et 19 consultations publiques. Les membres du collectif ont lancé le livre Ne renonçons à rien le 15 février dernier. Encore à ce moment, l'ex-leader étudiant disait ne pas avoir décidé s'il comptait faire le saut en politique provinciale pour Québec solidaire.
«Je veux laisser encore la poussière retomber, ma décision n'est pas encore prise. C'est une grosse décision le fait de se lancer ou non en politique, et j'ai envie de prendre le temps de prendre une décision, je n'ai pas envie de me bousculer», avait expliqué Gabriel Nadeau-Dubois, en entrevue avec La Presse il y a trois semaines. 
Gabriel Nadeau-Dubois avait officiellement quitté les projecteurs à l'été 2012 en démissionnant de son rôle de porte-parole de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), mais il demeurait présent dans les médias. Il était notamment chroniqueur à l'émission Gravel le matin à la radio de Radio-Canada. Une tribune à laquelle il a renoncé à l'automne dernier avec le début de la tournée Faut qu'on se parle.