Information sur la politique 1

mercredi, mars 22, 2017

FRONTIÈRE Deux fois plus d’entrées illégales pour réclamer l’asile

http://www.ledevoir.com/politique/canada/

22 mars 2017 | Marie Vastel - Correspondante parlementaire à Ottawa
Une demandeuse d'asile traverse la frontière des États-Unis avec ses deux filles, le vendredi 17 mars 2017 près de Hemmingford, au Québec.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne

Une demandeuse d'asile traverse la frontière des États-Unis avec ses deux filles, le vendredi 17 mars 2017 près de Hemmingford, au Québec.
Le nombre de demandeurs d’asile entrés de façon illégale au Canada continue d’augmenter : il a doublé au Québec, entre janvier et février, et explosé au Manitoba.
 
Le gouvernement fédéral admet constater, depuis quelques mois, une augmentation considérable du nombre d’entrées irrégulières au pays, soit entre les postes frontaliers. Et de nouvelles données du fédéral confirment à nouveau ce phénomène.
 
Au Québec, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a ainsi intercepté 245 demandeurs d’asile en janvier, puis 432 en février dernier. Au Manitoba, ces entrées irrégulières sont passées de 19 en janvier à 142 en février.
 
À titre comparatif, pour l’ensemble de l’année 2016, l’Agence des services frontaliers a traité un total de 120 demandes d’asile aux points d’entrée terrestres du Manitoba — ce qui inclut les demandes d’individus ayant franchi la frontière tant de façon illégale et que légale.
 
En Colombie-Britannique, en revanche, les demandes d’asile à la suite d’entrées irrégulières à la frontière ont chuté de 207 en janvier à 84 en février. Ailleurs au pays, aucune entrée irrégulière de demandeur d’asile n’a été répertoriée.
 
Le gouvernement libéral plaide depuis des semaines qu’il est trop tôt pour statuer que cette hausse des traversées illégales est là pour rester ou pour conclure qu’elle découle des politiques du président américain, Donald Trump.
 
Le fédéral demeure cependant incapable de fournir des statistiques permettant de comparer le nombre d’entrées irrégulières à celles des mois ou des années précédentes et de confirmer que ces chiffres fluctuent constamment comme qu’il le prétend.
 
Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a réitéré que le gouvernement « surveille attentivement » la situation afin de se préparer à l’éventualité que ces entrées continuent d’augmenter.