Trump cible le FBI

http://blogues.lapresse.ca/hetu/

Richard Hétu, collaboration spéciale


Vendredi 24 février 2017 | Mise en ligne à 8h42 


Donald Trump renoue ce matin avec ses gazouillis matinaux, ajoutant le FBI à la liste d’agences gouvernementales dont il s’est fait le critique depuis son élection à la Maison-Blanche.
«Le FBI est absolument incapable de stopper les [auteurs de fuite] en matière de sécurité nationale qui ont depuis longtemps pénétré notre gouvernement. Ils ne peuvent même pas trouver les ”leakers” au sein même du FBI. Des informations classifiées sont données aux médias qui ont un effet catastrophique sur les États-Unis», a-t-il écrit dans deux gazouillis.
Quelle mouche a piqué Trump? Le président a sans doute mal dormi après un reportage de CNN affirmant que le secrétaire général de la Maison-Blanche, Reince Priebus, a demandé aux dirigeants du FBI de contester publiquement ou privément les informations du New York Times et de CNN selon lesquelles des membres de l’entourage de Trump ont eu des contacts avec des agents russes pendant la campagne présidentielle.
Le FBI a refusé la demande de Priebus. Ce dernier s’est défendu d’avoir demandé au FBI de «démolir» les histoires du Times et de CNN, affirmant avoir demandé aux responsables de l’agence de dire la vérité.
Peu importe, si le secrétaire général d’une Maison-Blanche dirigée par un président démocrate avait agi comme Priebus l’a fait en s’adressant d’une façon ou d’une autre au FBI, les républicains du Congrès ne manqueraient pas de lancer plusieurs enquêtes sur une ingérence évidente… après avoir réclamé la démission du secrétaire général de la Maison-Blanche.