Information sur la politique 1

jeudi, décembre 08, 2016

Martine Ouellet lorgne la direction du Bloc québécois

http://www.journaldemontreal.com/

La députée de Vachon, Martine Ouellet, se donne la période des Fêtes pour prendre une décision.



La députée de Vachon, Martine Ouellet, se donne la période des Fêtes pour prendre une décision.  Après deux tentatives infructueuses d’accéder à la chefferie du Parti québécois, la députée de Vachon, Martine Ouellet, songe sérieusement à briguer la direction du Bloc québécois.
«Je suis en réflexion», a confirmé la principale intéressée, jeudi matin, à son arrivée au caucus de l’aile parlementaire péquiste à l’Assemblée nationale.
«Je pense que c’est important de renforcer le Bloc québécois, c’est pour ça que je suis en réflexion», a-t-elle ajouté.
La députée de Vachon se donne la période des Fêtes pour prendre une décision. Quelques rencontres figurent déjà à son agenda afin d’alimenter sa réflexion.
Le chef actuel du Bloc québécois, Rhéal Fortin, a annoncé mercredi qu’il ne serait pas sur les rangs lors de la course à la direction de son parti à venir en 2017.
Encouragée par Lisée
Informé de la nouvelle jeudi matin, comme tout le monde, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, n’a pas cherché à retenir Mme Ouellet au sein du caucus péquiste. Questionné à ce sujet par les journalistes, M. Lisée l’a pratiquement encouragé à se lancer.
«Je pense qu’elle serait une excellente candidate, a dit le chef du Parti québécois. Je pense qu’elle serait une bonne cheffe. Je pense que sa candidature serait une bonne candidature.»
M. Lisée a raconté que Mme Ouellet avait abordé le sujet avec lui après la dernière course à la chefferie. Elle avait alors manifesté le souhait de demeurer au Parti québécois.
«Ce n’était pas du tout sur mon radar, a assuré Mme Ouellet, mais plusieurs personnes ont sollicité ma candidature, des personnes que je respecte.»
Parmi eux, on retrouve notamment la comédienne, ex-candidate péquiste et bloquiste, Sophie Stanké.
Mme Ouellet a laissé planer qu’elle pourrait se lancer dans la course à la chefferie tout en demeurant députée de Vachon, une possibilité que M. Lisée n’a pas écarté.
«Ce n'est pas une question que j'ai analysée. On va d'abord laisser Martine faire sa réflexion, prendre sa décision, puis ensuite on va prendre les enjeux un par un», a indiqué le chef péquiste.
Un comté que le PQ pourrait perdre
Invité à réagir, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a quasiment invité Mme Ouellet à faire le saut en politique fédérale, ce qui pourrait éventuellement signifier le déclenchement d’une quatorzième élection partielle depuis 2014.
Aux dernières élections générales, les résultats avaient été très serrés dans la circonscription de Vachon. Mme Ouellet avait été réélue avec une majorité de seulement 176 votes sur le candidat libéral. La CAQ avait terminé non loin derrière, en troisième position.
«On aime ça les partielles, on sera prêts, a dit M. Legault. C’est dans le 450 : ce sont des comtés visés par la CAQ et on espère que ça serait la seule partielle, donc on pourrait concentrer nos efforts dans une partielle, plutôt que dans quatre.»
«Je pense que c’est probablement parce qu’elle est très malheureuse au sein de l’équipe dans laquelle elle est présentement», a commenté de son côté la ministre Christine St-Pierre, à la sortie du caucus libéral.
Pour ce qui est de la course à la chefferie du Bloc québécois tant que tel, «écoutez, c’est un peu un farce, a dit M. Legault. Il y a des courses au PQ et au Bloc à peu près à tous les six mois.»
Réactions à Ottawa
À Ottawa, quelques députés bloquistes se sont montrés emballés à l’idée que Mme Ouellet soit de la course à la chefferie de leur parti.
«C’est une super bonne nouvelle pour le Bloc québécois. Mme Ouellet, c’est une candidature de prestige. Si elle décide d’y aller, il va y avoir d’autres candidatures. Ça montre que le Bloc a de l’attrait.
Ça montre qu’il y a de l’engouement pour le Bloc», a dit Gabriel Ste-Marie, député bloquiste de Joliette.
«Je sens un grand engouement dans le caucus du Bloc québécois, a déclaré Xavier Barsalou-Duval, député bloquiste de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères. [...] Mme Ouellet, c’est tellement une bonne candidature que je ne vois pas qui pourrait s’y opposer. À mon sens, c’est la meilleure personne.»
- Avec la collaboration de Guillaume St-Pierre, Agence QMI