Information sur la politique 1

vendredi, novembre 04, 2016

TVA met fin au Banquier

http://www.journaldemontreal.com/

Sophie Durocher
Le chiffre 13 aura porté malheur au Banquier.
J’ai appris de source sûre qu’après 12 saisons en ondes, l’émission prendra fin en février 2017.
La décision officielle du diffuseur devait être communiquée incessamment à Julie Snyder, qui animait l’émission depuis les tout débuts, mais sans en être la productrice.
PAS DE 13e SAISON DU BANQUIER
Après la diffusion de six derniers épisodes à l’hiver 2017, on n’entendra plus à TVA la phrase célèbre: «Est-ce que cette offre est refusée ou acceptée?».
Les raisons invoquées pour la disparition du Banquier seraient «purement économiques» selon une source sûre qui a précisé: «Depuis deux ans, Le Banquier n’est pas rentable, c’est déficitaire. L’émission coûte plus cher que ce qu’elle rapporte».
La décision du Groupe TVA de mettre fin au Banquier aurait été prise dans le cadre de la restructuration que vit en ce moment Québecor.
UNE PERTE D’UN MILLION $
L’adaptation québécoise de Deal or no Deal, née janvier 2007, a connu ses belles années avec des auditoires moyens de plus de 2 millions de spectateurs. Depuis septembre de cette année, Le Banquier a eu un auditoire moyen de 1,6 million.
L’émission était peut-être millionnaire en cotes d’écoute, mais elle n’était pas millionnaire en termes de retombées publicitaires pour TVA. Qui dit cotes d’écoute ne dit pas nécessairement publicités et commandites. C’est fini l’époque où un bon auditoire est synonyme de bons revenus.
Selon mes sources, c’est une perte de plus d’un million de dollars qui est prévue pour cette saison du Banquier.
Au fil des ans, ni les revenus publicitaires ni les commandites n’arrivaient à couvrir les frais de production, encore moins à dégager un profit.
Comme Le Banquier est un jeu, l’émission n’est pas admissible aux crédits d’impôt: la totalité des coûts est assumée par le diffuseur.
Ironiquement, cette émission qui remettait chaque dimanche soir des milliers de dollars cachés dans des valises argentés aurait eu bien besoin d’un coffre-fort rempli de lingots.
L’animatrice Julie Snyder avait signé en 2015 un contrat pour deux saisons d’animation (2015-2016 et 2016-2017), qui ne sera donc pas renouvelé.
Sa maison Les Productions J continuera de produire les spectacles de La Voix Junior.
LA FIN D’UNE ÉPOQUE
C’est toujours triste de voir une émission de télé prendre fin. Le Banquier nous aura donné plein de moments d’émotion. Je me souviens, entre autres, du Banquier avec Céline Dion aux commandes, du Spécial mariées, des Banquiers Halloween, etc.
L’émission aura enrichi des candidats et leur aura permis de réaliser leurs rêves ou d’aider les causes qui leur tenaient à cœur.
TURBULENCE DANS LES MÉDIAS
Cette semaine, le Wall Street Journal a annoncé des mises à pied, le New York Times une baisse des profits de 95 % de son dernier trimestre. Au Québec, le magazine Les Affaires a réduit le nombre de publications. Lundi était la date butoir pour soumettre des offres d’achat pour LoulouL’Actualité et Châtelainequi, s’ils ne trouvent pas d’acheteurs, fermeront leurs portes le 31 décembre.
Et mercredi, le Groupe Média de Québecor a annoncé la perte de 220 emplois, dont 125 au Groupe TVA.
Avec la disparition annoncée du Banquier, cela vient clôturer une semaine bien noire dans le monde des médias.