samedi, juin 25, 2016

Shaq, envoyé spécial des États-Unis à Cuba

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

PUBLIÉ LE VENDREDI 24 JUIN 2016 À 21 H 26
Shaquille O'Neal lors de l'annonce de son intronisation au temple de la renommée.
Shaquille O'Neal lors de l'annonce de son intronisation au temple de la renommée.
  
PHOTO : JENNIFER POTTHEISER/NBAE

Avec ses 2,16 m, l'ex-basketteur Shaquille O'Neal devient un autre « grand » symbole du rapprochement entre Washington et La Havane. Le département d'État américain a annoncé vendredi que l'ancien joueur de la NBA sera son envoyé pour les sports à Cuba du 25 au 28 juin.
Il dirigera des camps de perfectionnement en basketball pour les jeunes et démontrera « comment les sports peuvent aider à développer des habiletés en éducation, en leadership et en travail d'équipe ».
O'Neal sera le premier envoyé du genre et sera accompagné de l'entraîneur adjoint des Mavericks de Dallas, Kaleb Canales.
Connu pour son gabarit imposant et ses déclarations mémorables (baptisées des Shaqismes), « Shaq » a joué durant 19 saisons dans la NBA. Il a remporté le championnat quatre fois, a pris part à 15 matchs des étoiles et a été nommé une fois joueur le plus utile de la saison régulière et trois fois joueur le plus utile des éliminatoires. La NBA l'a intronisé au temple de la renommée en avril dernier.
Le Département d'État souhaite « capitaliser sur l'impulsion donnée » par la visite historique du président Barack Obama à Cuba en mars dernier. Il s'agissait alors de la première visite d'un président américain sur l'île communiste en 88 ans.
Les relations cubano-américaines se réchauffent grandement grâce à un accord annoncé fin 2014. Depuis cette date, les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques et rouvert leurs ambassades respectives. 
Washington a aussi assoupli son embargo imposé en 1962, en allégeant les restrictions de voyage entre les deux pays, en autorisant des liaisons aériennes commerciales régulières, en ouvrant la voie à l'arrivée d'athlètes cubains dans des circuits sportifs professionnels et en autorisant l'implantation d'une chaîne hôtelière américaine sur l'île.