vendredi, avril 29, 2016

Norvège: un hélicoptère s'écrase avec 13 personnes à bord

http://www.lapresse.ca/international/europe/

Publié le 29 avril 2016 à 06h52 | Mis à jour à 08h10
Un hélicoptère assurant une navette avec des plateformes pétrolières en mer du...

Agence France-Presse
OSLO
Un hélicoptère assurant une navette avec des plateformes pétrolières en mer du Nord s'est écrasé avec 13 personnes à bord vendredi dans l'ouest de la Norvège, ont annoncé les secours norvégiens.
«Un hélicoptère en route pour Flesland (l'aéroport de Bergen, deuxième ville de Norvège) s'est écrasé (...) L'hélicoptère comptait 13 personnes à bord, dont deux membres d'équipage», a déclaré à l'AFP un porte-parole du centre de secours de Sola (sud-ouest), Anders Bang Andersen.
«L'hélicoptère a été localisé et nous faisons notre possible pour secourir ses occupants», a-t-il ajouté.
Le bilan de l'accident n'était pas connu en début d'après-midi. Un porte-parole des secouristes norvégiens a cependant affirmé qu'il n'y avait pas de signe de survivants et que les recherches se poursuivaient. 
Des personnes dont le témoignage a été rapporté par les médias norvégiens ont dit avoir observé l'appareil partir en vrille, puis entendu une forte explosion. Des victimes auraient été vues en mer, l'accident s'étant produit au niveau du littoral.
«Il y a eu une explosion et un bruit de moteur très spécial, alors j'ai regardé par la fenêtre. J'ai alors vu l'hélicoptère tomber à grande vitesse dans la mer. Puis j'ai vu une explosion», a témoigné une riveraine auprès du journal local Bergensavisen.
«Des pièces (de l'appareil) ont volé en l'air», a-t-elle ajouté, en précisant que le rotor s'était détaché.
Certains médias ont fait état de personnes secourues, mais les informations étaient contradictoires sur ce point. M. Bang Andersen n'a ni infirmé ni confirmé.
«Informations horribles sur un écrasement d'hélicoptère», a tweeté la première ministre, Mme Erna Solberg. «Je suis tenue informée en permanence des opérations de secours».
Plusieurs bateaux de particuliers ont rapidement convergé vers un lieu d'où se dégageait une épaisse fumée noire, d'après les premières images télévisées.
Un peu plus d'une heure après l'accident, qui a eu lieu vers 10 h GMT (6h à Montréal), de nombreuses embarcations sillonnaient la zone survolée par plusieurs hélicoptères tandis que des ambulances étaient stationnées en bord de route. Des plongeurs ont aussi été dépêchés sur place.
La police a appelé sur Twitter à ne pas utiliser de drone.
L'appareil accidenté revenait de la plateforme B de Gullfaks, un des plus grands gisements pétroliers offshore de Norvège.
Les médias avaient d'abord évoqué jusqu'à 17 personnes à bord.