mardi, mars 01, 2016

Le «super mardi» pourrait essentiellement couronner Donald Trump

Publié par La Presse Canadienne le mardi 01 mars 2016 à 07h34. Modifié par Charles Payette à 07h56.
Le «super mardi» pourrait essentiellement couronner Donald Trump
Donald Trump
WASHINGTON - Le milliardaire américain Donald Trump pourrait disposer d'ici quelques heures du tiers des délégués dont il a besoin pour représenter le Parti républicain lors de l'élection présidentielle de novembre, acculant essentiellement ses rivaux au pied du mur.
M. Trump arrive en tête des sondages dans pratiquement tous les États qui participent aux élections primaires du «super mardi», ce qui pourrait lui permettre d'aller au lit avec 400 des 1237 délégués requis pour décrocher la candidature républicaine.

Un sondeur bien en vue, John Zogby, a prévenu que ses principaux rivaux auront besoin d'une performance solide pour demeurer en vie. Le sénateur Ted Cruz doit ainsi remporter le Texas, d'où il est originaire, tandis que le sénateur Marco Rubio et le gouverneur John Kasich doivent espérer survivre jusqu'aux primaires de la Floride et de l'Ohio, leurs États d'origine, le 15 mars.

M. Zogby a expliqué que la nomination ne sera pas décidée mardi, mais qu'une victoire de M. Trump dans 11 des 12 États et une performance solide de sa part dans le Texas de Marco Rubio le rendraient très difficile à arrêter.

Dans le camp démocrate, Hillary Clinton semble bien en selle et devrait remporter la plupart des États en jeu mardi.

On s'attend toutefois à ce qu'elle soit lessivée au Vermont, d'où est originaire son rival Bernie Sanders, tandis que le vote sera épié de près au Minnesota et au Massachusetts.