samedi, novembre 07, 2015

Les conservateurs prêts à appuyer une enquête sur les femmes autochtones disparues

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/

Mise à jour le vendredi 6 novembre 2015 à 19 h 44 HNE
Rona Ambrose
Rona Ambrose, chef intérimaire du Parti conservateur  Photo :  PC/Sean Kilpatrick
Après avoir défendu la position inverse, y compris durant la dernière campagne électorale, voilà que le Parti conservateur se dit prêt à appuyer une enquête publique sur les meurtres et disparitions de femmes autochtones.
C'est ce qu'a indiqué la chef intérimaire de la formation, Rona Ambrose, dans une entrevue à CBC, vendredi. « Si le gouvernement libéral veut faire une enquête, et qu'ils croient que c'est une chose importante à faire, je l'appuierai », a déclaré Mme Ambrose.
La chef intérimaire conservatrice a eu une rencontre avec la nouvelle ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, vendredi. « Notre approche a toujours été de dire "ne faisons pas d'autres études, et agissons davantage". Si ce gouvernement veut faire cette enquête, nous l'appuierons, a ajouté Rona Ambrose. Je lui ai dit : "je vous appuierai de toute manière". »
« Il s'agit d'un enjeu absolument non partisan. »— Rona Ambrose, chef intérimaire du Parti conservateur

Interrogé à ce sujet au cours de la campagne électorale, l'ex-chef conservateur Stephen Harper a réitéré que des rapports avaient déjà été produits à ce sujet, dont un de la GRC qui indiquait, selon l'ex-premier ministre, que la majorité des cas de disparition et de meurtre avaient été résolus.
Des organisations autochtones, ainsi que des gouvernements provinciaux et Human Rights Watch, réclament une commission d'enquête depuis plus de trois ans.