dimanche, novembre 01, 2015

Attaque meurtrière dans un hôtel de Mogadiscio

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/

Mise à jour le dimanche 1 novembre 2015 à 4 h 50 HNE  Radio-Canada avec Reuters et Agence France-Presse
L'hôtel Sahafi de Mogadiscio (archives).
L'hôtel Sahafi de Mogadiscio (archives).  Photo :  Ho New / Reuters
Un commando de la milice islamiste Shabab a attaqué dimanche matin un hôtel de Mogadiscio, la capitale somalienne, où deux explosions et une fusillade contre les forces de l'ordre ont fait au moins 12 morts, selon un nouveau bilan communiqué par la police.
Dans un premier temps, une voiture piégée a explosé à l'entrée de l'hôtel, le Sahafi, fréquenté par des parlementaires et des membres du gouvernement. Des coups de feu ont suivi et une seconde explosion s'est produite un peu moins d'une heure plus tard au même endroit.
Un agent de sécurité opérant dans le secteur a indiqué que la seconde explosion, comme la première, avait été provoquée par une voiture piégée.
L'attaque a été revendiquée par les Shabab, qui veulent renverser le gouvernement soutenu par les Occidentaux.
« Des moudjahidine sont entrés et ont pris le contrôle de l'hôtel Sahafi où vivaient des ennemis », a dit à l'agence Reuters cheikh Abdiasis Abou Moussab, porte-parole des opérations militaires de la milice islamiste.
L'affaire illustre le mode opératoire des Shabab : le groupe fait exploser des bombes pour neutraliser la sécurité, puis les combattants arrivent.
Parmi les victimes figurent le propriétaire de l'hôtel, un élu parlementaire, un ancien commandant militaire et un journaliste de la radio.
La police et le commando ont échangé des tirs à l'intérieur de l'hôtel durant trois heures environ. Certains des assaillants étaient postés sur le toit de l'hôtel et tiraient sur les policiers, a déclaré un membre des forces de l'ordre.
L'hôtel Sahafi est situé dans le quartier K-4, un secteur particulièrement fréquenté de Mogadiscio.
« Nous avons reçu des appels téléphoniques d'employés cachés dans des chambres de l'hôtel qui disent qu'il y a plusieurs blessés dans l'établissement »— Ahmed Nur, commandant de police

Mogadiscio est la cible régulière d'attentats menés par les Shabab.
Un journaliste de Reuters présent sur les lieux a vu les corps de deux civils. Trois autres personnes au moins ont été blessées.
En fin de matinée, la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom), qui mène, avec l'armée somalienne, une campagne contre les Shabab, a déclaré que l'attaque était terminée et que l'établissement était sécurisé.
L'envoyé spécial de l'ONU en Somalie, Nick Kay, a condamné une « attaque sanglante », qui met selon lui en évidence la nécessité d'aider les forces de sécurité somaliennes à prévenir de telles attaques.