mercredi, septembre 30, 2015

Le jour du châtiment pour Lise Thibault

http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/

Publié le 30 septembre 2015 à 05h00 | Mis à jour à 07h56
L'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault connaîtra sa peine mercredi.... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)
PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, PATRICE LAROCHE
L'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault connaîtra sa peine mercredi.
Isabelle Mathieu
(Québec) L'ex-vice-reine Lise Thibault ira-t-elle en prison? Pour l'instant, seul le juge Carol St-Cyr de la Cour du Québec a la réponse à cette question. Fin du suspense mercredi après-midi.
Six ans presque jour pour jour après le dépôt des accusations, l'ancienne lieutenante-gouverneure connaîtra mercredi sa peine pour une fraude de plus de 430 000 $, selon l'évaluation de la poursuite.
En plaidant coupable en toute fin de procès, Lise Thibault, 76 ans, a admis que durant son règne long de 10 ans, elle avait réclamé des remboursements aux gouvernements fédéral et provincial pour des dépenses qui n'étaient pas liées à sa fonction. Les contribuables ont notamment payé plusieurs fêtes de famille ainsi que des frais liés à sa fondation de charité.
Le procureur de la Couronne Me Marcel Guimont réclame une peine de détention de quatre années en plus du remboursement complet de la somme frauduleusement dépensée.
«La règle en matière d'abus fait par une personne en qui on doit avoir une grande confiance, c'est l'emprisonnement ferme», avait martelé le procureur de la Couronne.
L'avocat de l'ex-lieutenante-gouverneure Me Marc Labelle a lui plaidé pour une peine dans la collectivité longue de 12 mois.
Le réputé criminaliste a déposé au juge St-Cyr une trentaine de décisions des tribunaux qui militent en faveur de l'emprisonnement dans la collectivité.
«Ma cliente ne voulait pas voler, elle voulait financer des activités trop nombreuses, a soutenu Me Labelle. Lieutenant-gouverneur, c'est une fonction qui appauvrit son titulaire et qui est peu rémunérée pour les frais réels.»
Lise Thibault a proposé de rembourser l'État en partie avec les dons reçus de sa fondation, une proposition qui a soulevé l'ire du procureur de la Couronne.
En entrevue téléphonique à Radio-Canada il y a quelques jours, Lise Thibault a affirmé avoir évacué de sa mémoire le jour du 8 décembre 2014, où elle a plaidé coupable à six accusations de fraude aux dépens des gouvernements et abus de confiance.
À quelques jours de recevoir sa peine, l'ex-lieutenante-gouverneure s'est dite sereine et même résignée à purger de la détention. Si elle se retrouve entre les murs, elle ira à la rencontre des victimes d'erreurs judiciaires, a-t-elle dit.