mercredi, avril 29, 2015

Audrey Lessard de Thetford Mines : première podiatre sourde au Canada

http://ici.radio-canada.ca/regions/estrie/

Mise à jour le mardi 28 avril 2015 à 19 h 12 HAE
audrey
Audrey Lessard
La docteure Audrey Lessard est la première podiatre sourde au Canada. La jeune femme de 32 ans a fait preuve de beaucoup de détermination pour compléter ses études et ouvrir quatre cliniques podiatriques. Elle compte aujourd'hui plus de 5000 patients qui fréquentent ses cliniques situées à Thetford Mines, Lévis, Gaspé et Baie-Comeau.
Un texte de René CochauxTwitterCourriel
Audrey Lessard pratique son métier avec l'aide d'une interprète. Josée Cyr est plus qu'une interprète, elle est une véritable assistante pour la jeune podiatre. Un rôle qui a exigé plusieurs heures de formation.
« Je n'avais aucune idée de ce que c'était la podiatrie... maintenant, j'en sais pas mal! »— Josée Cyr, assistante de la docteure Audrey Lessard

Audrey Lessard avoue qu'elle était très nerveuse lorsqu'elle a entamé sa pratique. Elle devait exercer son métier en établissant un lien de confiance avec ses patients, et ce, même si elle n'entend pas ce qu'ils lui disent.
« J'avoue que la première journée, j'étais très très très nerveuse. Je savais pas trop comment l'interprète allait se placer. À côté, en arrière ou en avant, par rapport aux patients? Je tenais quand même à avoir une communication fluide avec le patient. »— Dr Audrey Lessard

Malgré ses craintes, la confiance des patients envers la podiatre s'est rapidement établie. Rachel Grégoire fréquente la clinique podiatrique d'Audrey Lessard depuis plus de deux ans. Même si sa podiatre est sourde et muette, elle lui voue une confiance sans bornes.
« Elle nous comprend bien. Elle comprend bien notre problématique, ce qu'on a. Elle nous regarde beaucoup. »— Rachel Grégoire, patiente

Si Audrey Lessard a réussi dans ce milieu où les personnes handicapées sont peu nombreuses, c'est, entre autres, grâce à sa ténacité. La podiatre a fréquenté une classe adaptée dès la prématernelle, mais son école a fermé cette classe spéciale pour des raisons budgétaires en 3e année du primaire. À partir de ce moment, Audrey a pris les bouchées doubles. Elle a développé ses propres méthodes d'études et, avec l'aide d'un interprète, elle a obtenu son doctorat en 2009.
Audrey Lessard aurait pu se contenter de pratiquer son métier, mais elle a choisi d'en faire plus. Elle participe à des missions humanitaires où elle transmet son savoir. Elle a d'ailleurs gravi le Kilimandjaro afin d'amasser des fonds pour la Fondation Mira.
La podiatre milite aussi pour que les professionnels atteints de surdité aient accès plus facilement à des interprètes. Elle compte publier son autobiographie qui mettra l'accent sur l'éducation des enfants sourds.

Comme elle le dit souvent, quand elle a une idée, elle ne l'a pas dans les pieds.