Information sur la politique 1

jeudi, février 09, 2017

Campagne minceur au Parti québécois

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

EXCLUSIF
Publié le 09 février 2017 à 05h00 | Mis à jour à 09h03

La dernière course à la direction du Parti québécois s'est faite à armes égales entre les deux meneurs et sous le signe de la prudence financière, selon des documents officiels obtenus par La Presse.
Les comptes officiels déposés au PQ par chacune des campagnes montrent que les candidats ont dépensé à eux tous 427 000 $, contre 600 000 $ pour la course précédente en 2015. Plus de la moitié de cette somme avait été dépensée par l'équipe de Pierre Karl Péladeau.
Cette fois-ci, le vainqueur Jean-François Lisée n'a dépassé son rival Alexandre Cloutier que de quelques milliers de dollars au chapitre des dépenses.
Lors de la plus récente course à la... (ARCHIVES PC)
Lors de la plus récente course à la direction du Parti québécois, les deux meneurs, Alexandre Cloutier et Jean-François Lisée, ont dépensé respectivement 107 000 et 115 000 $.
ARCHIVES PC

Dépenses des campagnes

CandidatMontant
Jean-François Lisée115 000$
Alexandre Cloutier107 000$
Martine Ouellet97 000$
Véronique Hivon58 000$
Paul St-Pierre Plamondon52 000$
Et contrairement à la course de 2015, qui a laissé M. Péladeau avec une dette toujours non remboursée à ce jour, tant M. Lisée que M. Cloutier s'en tirent sans boulet financier. Le député de Rosemont s'est prêté 10 000 $ à lui-même et s'est remboursé, alors que son collègue de Lac-Saint-Jean n'a pas fait d'emprunt.
En revanche, Paul St-Pierre Plamondon et Martine Ouellet ont tous les deux terminé leur campagne avec une dette de 10 000 $, montrent les comptes de campagne. L'entourage de cette dernière affirme que le montant dû s'est résorbé depuis la fin de la course.
«Il nous manque 2345 $ à rembourser», a expliqué l'attachée de presse Camille Goyette à La Presse. «On a vraiment bon espoir de boucler ça rapidement.»
Au total, Jean-François Lisée a reçu l'appui financier de 1346 donateurs, alors qu'Alexandre Cloutier s'est attiré des chèques de 1113 personnes. En août, au milieu de la course, le jeune député menait dans la course aux dons (au chapitre des sommes reçues), mais s'est ensuite fait doubler par son aîné, porté par les sondages d'opinion.
Les deux candidats se sont d'ailleurs tournés vers des instituts de sondage au cours de la campagne, montrent les documents: M. Lisée a choisi Repère Communication, alors que son collègue a opté pour la firme Léger.
Ils n'ont pas voulu commenter nos informations.
Le Parti québécois lui-même sort de cette course avec une facture salée : la formation politique a dû consacrer 400 000 $ à l'organisation du scrutin, indiquent les comptes de campagne.
Il en a coûté 43 000 $ en location de locaux, 50 000 $ en frais postaux et plus de 100 000 $ pour l'organisation informatique du scrutin.