Sondage CROP: la baisse du PQ se confirme

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

Publié le 15 décembre 2016 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
L'enquête CROP de décembre montre que le PQ... (PHOTO PC)
L'enquête CROP de décembre montre que le PQ a perdu cinq points dans les intentions de vote
 depuis l'arrivée en selle de Jean-François Lisée.
PHOTO PC
DENIS LESSARD
La Presse
(Québec) Constatée par CROP en novembre, la chute du Parti québécois dans les intentions de vote se confirme. L'enquête de décembre montre que le PQ a perdu cinq points dans les intentions de vote depuis l'arrivée en selle de Jean-François Lisée.
Le PQ avait 30% des intentions de vote en octobre, selon un coup de sonde réalisé tout de suite après l'arrivée du nouveau chef. Il avait glissé de six points, à 24%, en novembre, une baisse qui se confirme - il a remonté d'un point en décembre, à 25%. Alain Giguère, président de CROP, souligne que la baisse du PQ qu'il avait décelée en novembre est toujours là. Ses résultats avaient été contestés par des chroniqueurs, «là on voit que cela se maintient». «Il y a une baisse réelle, et elle vient de souverainistes déçus qu'on ait reporté le référendum», selon le sondeur. Le PQ avait 73% du vote souverainiste en octobre, il en conservait 57% en novembre et en récolte 61 % en décembre.
Libéral majoritaire
Pour M. Giguère, un tel résultat permet de prédire que les libéraux auraient été réélus avec une nette majorité, si des élections avaient eu lieu cette semaine. L'insatisfaction se maintient, «c'est renversant de voir que le vote libéral se maintient ainsi, surtout après les résultats des quatre élections partielles», observe le spécialiste.
Insatisfaction stable
Rien ne bouge du côté de la satisfaction à Québec. Depuis octobre, la proportion d'électeurs satisfaits reste bloquée à 40%. Inversement, les insatisfaits restent à 56%. Les très satisfaits et les très insatisfaits ne bougent pas davantage, mais ceux qui sont «très insatisfaits» sont six fois plus nombreux que les «très satisfaits». Une question de CROP sur l'humeur des Québécois montre la même stabilité : 52% des gens pensent que le Québec «va dans la mauvaise direction», grosso modo le même score depuis six mois.
Francophones : triple égalité
Les trois partis sont littéralement au coude-à-coude dans leur tentative de séduire l'électorat francophone. Le PLQ obtient 28% des francophones, une augmentation de quatre points par rapport au mois précédent. La CAQ est sur la même marche, à 28%, une baisse de trois points depuis novembre. Le PQ détient une courte avance chez les francophones, à 29% - un point de moins qu'en novembre.
Remontée libérale en région
Selon CROP, le Parti libéral fait une étonnante remontée en région, récoltant 34% sur le territoire en dehors de Québec et Montréal. Une hausse de sept points, que le sondeur Christian Giguère pondère en invitant à la prudence relativement à ces données qui portent sur une partie de l'échantillon (257 répondants sur 1000). Le PQ fait 23% en région, une baisse de deux points. La CAQ continue de dominer dans la région de Québec, où elle récolte 41% des intentions de vote, contre 25% aux libéraux et 23% aux péquistes.
Meilleur premier ministre
Pour un deuxième sondage de suite, la cote de Jean-François Lisée comme «meilleur premier ministre» est en baisse. Tout juste élu chef, il était le choix de 19% des répondants, il glissait à 16% en novembre, et atteint 14% en décembre. François Legault marque le pas à 18%, un point de moins qu'en novembre, cinq points de moins que son sommet de 23% en août dernier. Philippe Couillard reste au même niveau qu'en novembre, il termine premier avec 23%.
Souveraineté : un nouveau palier
Depuis longtemps, les statistiques ne bougent guère du côté de la souveraineté. Depuis le début de l'année, la proportion de Non à un référendum sur la souveraineté oscillait entre 63% et 68%. Palier symbolique, on atteint pour la première fois 70% de Non à un éventuel référendum sur la souveraineté du Québec. «C'est une tendance qu'on voyait depuis un moment, on était près de 70% sans y toucher, là c'est chose faite», résume M. Giguère.
***
MÉTHODOLOGIE
Le sondage CROP de décembre a été réalisé à partir de 1000 répondants sur l'internet, par le truchement d'un panel web. La cueillette a été faite du 7 au 12 décembre derniers. Parce qu'il s'agit d'un échantillon non probabiliste, on ne peut pas calculer de marge d'erreur.