Information sur la politique 1

lundi, décembre 12, 2016

Oubli mortel d'un enfant: pas d'accusations contre le père

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/

Publié le 12 décembre 2016 à 15h13 | Mis à jour à 15h13
Une femme dépose des fleurs au pied de... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)
Une femme dépose des fleurs au pied de l'entrée du centre de la petite enfance Notre-Dame
, à Saint-Jérôme, où un enfant a trouvé la mort, en août dernier, après avoir été oublié dans une voiture.
PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE
Le père de Saint-Jérôme qui a oublié son enfant dans sa voiture en août dernier, menant à la mort de celui-ci, ne fera pas face à la justice.
La Couronne vient d'annoncer qu'elle ne porterait pas d'accusations contre l'individu en question.
«Après une révision rigoureuse du dossier d'enquête qui nous a été soumis, le Directeur des poursuites criminelles et pénales en vient à la décision de ne pas porter d'accusations dans cette affaire», a indiqué le porte-parole de l'organisation, Me Jean-Pascal Boucher. «Les proches ont été avisés.»
«C'est une décision basée sur la preuve qui nous est soumise», a-t-il ajouté.
Le père de trois enfants, demeuré anonyme, avait oublié son bambin de 11 mois sur le siège arrière de son véhicule pendant toute la journée, les fenêtres fermées. C'est en passant à la garderie en fin de journée qu'une éducatrice lui a indiqué qu'il n'avait jamais déposé l'enfant en matinée.
Le petit, qui souffrait de problèmes pulmonaires depuis sa naissance, était mort.
«J'ai vu sa petite tête penchée, j'ai crié, j'ai crié comme si j'étais mort. Ils m'ont tassé, ils l'ont rentré en dedans. Une intervenante a fait les premières interventions», a-t-il confié au 98,5 FM quelques semaines plus tard.
«Je ne souhaite ça à personne, même à la personne que j'haïs le plus au monde», a ajouté l'homme, précisant que ce genre d'erreur pouvait arriver à tout le monde. «Aux funérailles de mon enfant, la quantité de gens qui m'ont dit que ça leur était déjà arrivé; même des grands-parents.»