Contributions illégales: la CAQ veut forcer le PQ à rembourser

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/

Publié le 12 décembre 2016 à 16h30 | Mis à jour à 16h30
François Legault... (PHOTO Jacques Boissinot, PC)
François Legault
PHOTO JACQUES BOISSINOT, PC
JOCELYNE RICHER
La Presse Canadienne
QUÉBEC
Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, réclame du Parti québécois (PQ) qu'il rembourse au Directeur général des élections (DGEQ) la totalité de «l'argent sale» qu'il a reçu dans le passé.
Le PQ devait rembourser un total de 264 150 $, une somme reçue entre 2006 et 2009 sous forme de contributions jugées illégales par le DGEQ et réclamées au parti en juillet dernier.
Samedi, le PQ annonçait qu'il avait remboursé 90 000 $ du total, et que le parti demandait au Directeur général des élections de lui fournir plus de détails quant aux preuves de la non-conformité de la somme restante, soit 174 150 $.
Le chef caquiste juge la réponse péquiste irrecevable.
En point de presse lundi, il a exhorté son rival péquiste, Jean-François Lisée, à s'expliquer sur cette question des dons illégaux reçus par son parti.
M. Legault explique cette situation par le fait que, selon lui, le PQ a dépensé trop d'argent pour faire campagne lors des quatre élections complémentaires tenues le 5 décembre, et se retrouve au bout du compte sans liquidités suffisantes pour rembourser sa dette.
Il accuse M. Lisée de diriger un parti qui fonctionne grâce à 174 150 $ «d'argent sale», obtenu illégalement.
«M. Lisée a des explications à donner aux Québécois», selon lui.
En appui à sa thèse, il a calculé que c'est le PQ qui avait affiché «le plus de pancartes» sur le terrain durant les élections complémentaires tenues dans quatre circonscriptions.
«Je ne reconnais pas le parti de René Lévesque», a-t-il dit, en marge de l'assermentation du député caquiste d'Arthabaska, Éric Lefebvre, élu le 5 décembre.
M. Lisée «a de l'argent pour les partielles, mais d'un autre côté il dit qu'il n'a pas d'argent pour rembourser l'argent sale», ce qu'il juge inacceptable.
Le PQ s'est engagé à rembourser toutes les contributions financières non conformes versées au parti.