Des prix pour les meilleures pubs de La Presse+

http://affaires.lapresse.ca/economie/marketing-et-publicite/

Publié le 20 décembre 2016 à 07h14 | Mis à jour à 07h14
Les membres du jury : Jonathan Rouxel (Bleublancrouge),... (photo IVANOH DEMERS, LA PRESSE)
Les membres du jury : Jonathan Rouxel (Bleublancrouge), Edmund Lam (Frank + Oak), Jennifer Varvaresso (Ig2), Patrick Jacques (Publicis) et Benoit Giguère (La Presse)PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE
La Presse a décerné hier les trois prix du premier concours TAC-TIL, visant à reconnaître les publicités les plus innovatrices publiées dans l'application pour tablettes La Presse+.
Le premier prix a été remporté par l'agence Sid Lee pour une publicité de Loto-Québec, le deuxième par lg2 pour une publicité de lait, et le troisième par Cossette pour une publicité de Gaz Métro.
« La Presse+ est un nouveau média et nous sommes encore en train d'évaluer ce qui constitue les bonnes pratiques et ce qui est innovant », explique Jonathan Rouxel, associé, vice-président et directeur de création à l'agence Bleublancrouge, qui faisait partie du jury. « Ce qui est intéressant avec La Presse+ pour un publicitaire, c'est que c'est l'usager qui entame la conversation. Il y a plus de respect pour le lecteur. Avec les bannières internet, il faut que la publicité lance la conversation, attire l'attention. »
Jennifer Varvaresso, directrice de création numérique chez lg2, qui présidait le jury, souligne que c'est le premier concours uniquement réservé aux publicités parues sur une tablette. « Dans d'autres concours, il y a une catégorie interactive, dit Mme Varvaresso. Mais le type d'interactivité de La Presse+ est assez différent de l'internet. Et il y a des pubs sur La Presse+ qui ne sont pas interactives. »
Les deux premiers prix sont justement des publicités non interactives faisant appel à l'approche « Timely », qui fait un lien avec un élément de nouvelle, notent M. Rouxel et Mme Varvaresso. La pub sur le lait, par exemple, faisait référence à la vitamine D, qui facilite le sommeil, et était publiée le jour du changement d'heure. « On a constaté que l'engagement du lecteur est 33 % plus élevé avec des pubs qui font référence à l'actualité », dit M. Rouxel.
Le jury était aussi composé d'Edmund Lam, directeur de création chez Frank + Oak, de Patrick Jacques, directeur de création principal, numérique, chez Publicis, et de Benoit Giguère, directeur principal, design, interactivité et expérience usager, à La Presse. Les juges s'abstenaient quand venait le temps de discuter d'une publicité à laquelle ils avaient collaboré. Le premier prix est un voyage pour trois employés de l'agence gagnante au volet interactif du Festival South by Southwest, au Texas, en mars prochain.