mercredi, juin 15, 2016

Trudeau vote contre une motion qualifiant les crimes de l'EI de génocide

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/

PUBLIÉ LE MARDI 14 JUIN 2016 À 21 H 17
Justin Trudeau à la Chambre des communes
Justin Trudeau à la Chambre des communes   PHOTO : ADRIAN WYLD
Le premier ministre Justin Trudeau et la majorité des députés libéraux ont voté contre une motion conservatrice déclarant que les violences perpétrées par le groupe armé État islamique (EI) constituent un génocide.
LA PRESSE CANADIENNE
Pressé d'expliquer son opposition à la motion durant la période des questions aux Communes, mardi, M. Trudeau a déclaré que le Canada condamnait fortement les « atrocités » commises par le groupe État islamique au Moyen-Orient, et qu'il se tenait aux côtés de ses alliés dans le combat contre l'EI afin de s'assurer que le groupe extrémiste « perde la capacité d'enlever la vie à tant de civils ».
Le premier ministre a affirmé que le gouvernement libéral avait plutôt demandé formellement au Conseil de sécurité des Nations unies de déterminer s'il était approprié de qualifier ces violences de génocide. M. Trudeau a fait valoir que cela devait être fait de « manière objective et responsable ».
La motion présentée par la chef intérimaire du Parti conservateur Rona Ambrose accuse le groupe État islamique de crimes contre l'humanité à l'endroit des chrétiens, des yézidis et des chiites ainsi que d'autres minorités religieuses et ethniques en Syrie et en Irak.
État islamique, le règne de la terreur
La motion demande aussi « que la Chambre convienne » que le groupe armé État islamique se sert du viol et des violences sexuelles comme d'une arme de guerre, réduit les femmes et les filles en esclavage, et cible les gais et les lesbiennes qui ont été torturés et assassinés.
La motion demande par conséquent « que la Chambre condamne sans réserve ces atrocités et déclare que ces crimes constituent un génocide ».
Mardi, 166 députés ont voté contre la motion, incluant la majorité des députés libéraux, tandis que 139 députés, la plupart conservateurs et néo-démocrates, ont voté pour la motion.
Néanmoins, quatre députés libéraux ont décidé de la soutenir : Nathaniel Erskine-Smith, Anthony Housefather, Karen Ludwig et Borys Wrzesnewskyj.
M. Housefather a souligné qu'il s'agissait d'un vote libre, disant avoir pris sa décision en fonction de la vision des choses de ses électeurs et de lui-même.
« J'estime que [le groupe armé État islamique] commet des crimes horribles, et je crois personnellement qu'il s'agit d'un génocide », a dit le député de la circonscription montréalaise de Mont-Royal.