Direction générale de l'UPAC: Sonia Lebel candidate?

http://www.journaldequebec.com/

GENEVIÈVE LAJOIE ET JEAN-LOUIS FORTIN
MISE à JOUR 
Sonia Lebel  L’ex-procureure en chef de la commission Charbonneau Sonia Lebel est sur les rangs pour prendre la tête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), a appris notre Bureau parlementaire.
La pugnace avocate aurait manifesté son intérêt pour le siège convoité de directeur général de l’escouade, selon nos sources.
Me Lebel s’est notamment fait connaître pour l’interrogatoire serré qu’elle a fait subir à l’ex-président de la FTQ Michel Arsenault. Ses claquements de doigts pour ramener le témoin à l’ordre ont beaucoup fait jaser.
Avant de se joindre à l’équipe de la commissaire France Charbonneau, elle a exercé le droit pendant 20 ans chez le Directeur des poursuites criminelles et pénales.
Second mandat
Le mandat de l’actuel patron de l’UPAC, Robert Lafrenière, arrive à échéance au mois de mars. Il a déjà signifié son intention de demeurer en poste et de solliciter un second mandat de cinq ans.
«Je n’ai pas fini de faire ce que j’avais à faire. J’adore ça. On a une très bonne équipe, on a le vent dans les voiles. J’ai encore des idées pour de nouvelles façons de faire, et, si je suis le candidat [retenu], on va continuer», a-t-il soutenu, au cours d’une entrevue mercredi avec Le Journal de Québec.
Robert Lafrenière est conscient que rien n’est assuré et que d’autres candidats sont intéressés. «Il y aura un processus, je vais être candidat, et le gouvernement décidera», a-t-il insisté. M. Lafrenière devra se soumettre à un nouveau processus de sélection s’il souhaite être renommé.