dimanche, avril 24, 2016

Québec solidaire demande au gouvernement de stopper l'exploration à Anticosti

http://www.985fm.ca/actualites/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 23 avril 2016 à 17h38. Modifié par Jean-François Cyr à 00h00.
Québec solidaire demande au gouvernement de stopper l'exploration à Anticosti
Photo: Municipalité de L'Île d'Anticosti
Québec solidaire demande au premier ministre Philippe Couillard, non pas de montrer ses vraies couleurs, mais bien d'assumer le vert dont il s'est drapé au Sommet de Paris, l'automne dernier.
La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, souligne que les citoyens de l'Île-d'Anticosti ont élu, le 11 avril dernier, John Pineault à la mairie, lui qui avait fait campagne contre l'exploration et l'exploitation d'hydrocarbures sur l'île.
Mme Massé se dit très déçue de constater que le premier ministre n'ait pas profité du Jour de la terre, vendredi, pour tout simplement mettre un terme à l'exploration en cours présentement sur l'île, puisque la population a démontré son opposition.
Radio Canada rapportait cette semaine que, dans les jours suivant son élection, le maire Pineault a fait parvenir une lettre au ministre de l'Environnement, David Heurtel, réclamant une rencontre et, d'ici là, la suspension des activités d'exploration, évoquant l'absence d'acceptabilité sociale, un concept auquel fait constamment référence le gouvernement Couillard.
John Pineault a été élu avec 74 voix contre 66 dans la petite municipalité insulaire, où le taux de participation a atteint 74 pour cent.
La société Pétrolia est toujours en attente d'un certificat d'autorisation pour amorcer ses travaux d'exploration, qui doivent être réalisés par la technique de fracturation hydraulique, une technique controversée dont les effets sur l'environnement demeurent nébuleux.
Ces travaux doivent déterminer le potentiel d'exploitation des hydrocarbures à Anticosti.
Pétrolia a laissé planer la menace d'un éventuel recours juridique si le gouvernement du Québec ne respecte pas le contrat qu'il lui a octroyé pour réaliser ces travaux.
Depuis le sommet de Paris, Philippe Couillard a répété à maintes reprises qu'il s'oppose à l'exploitation d'hydrocarbures sur l'île et la députée de Québec solidaire croit que le temps est venu de passer de la parole aux actes. Elle demande de plus au ministre Heurtel de rencontrer le maire Pineault.