vendredi, décembre 18, 2015

37 millions pour sortir 2000 itinérants de la rue d'ici 5 ans

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/

Publié le 18 décembre 2015 à 10h18 | Mis à jour à 10h18
Le plan se concentrera autant sur les 784... (PHOTO ARCHIVES, LA PRESSE)
PHOTO ARCHIVES, LA PRESSE
Le plan se concentrera autant sur les 784 personnes qui se trouvaient en situation d'itinérance chronique et les 1357 qui l'étaient de façon cyclique.

Une campagne a été lancée ce matin avec l'objectif de permettre à 2000 itinérants de sortir des rues de Montréal d'ici cinq ans. Ces efforts coûteront 37 millions d'ici 2020.
L'initiative lancée ce matin par le Mouvement pour mettre fin à l'itinérance (MMFIM) s'inspire de ce que plusieurs villes ont réalisé dans le monde en offrant notamment des logements abordables.
Des 37 millions prévus, 22 millions serviront à soutenir les personnes ciblées à travers les organismes communautaires et le réseau de santé. Une tranche de 14 millions ira en soutien aux loyers pour loger ces 2000 personnes.
Cette initiative fait suite au dénombrement effectué en mars dernier, qui avait calculé que 3016 personnes se trouvaient en situation d'itinérance à ce moment à Montréal, premier portrait complet réalisé dans la métropole.
Le plan se concentrera autant sur les 784 personnes qui se trouvaient en situation d'itinérance chronique et les 1357 qui l'étaient de façon cyclique.
«On ne veut pas encadrer l'itinérance, on veut l'enrayer», a dit le maire Coderre.
Protecteur des itinérants
Au lancement de la campagne, le maire Denis Coderre a confirmé ce matin la création d'un poste de protecteur des personnes en situation d'itinérance, ce qui avait été annoncé dans le Plan d'action en itinérance. Ce type de fonctionnaire dédié à ces personnes existe déjà dans certaines villes, dont Vancouver.
Le protecteur, qui n'a pas encore été recruté, entrera en fonction au cours des prochaines semaines et il devra s'assurer que les droits des sans-abris sont respectés. Il aura aussi pour tâche de veiller à l'accessibilité des services offerts à ceux-ci.
Montréal a aussi annoncé qu'elle versera 140 000 $ par an, pour les cinq prochaines années, pour réaliser le plan du MMFIM. L'argent servira à poursuivre les recherches pour comprendre les causes et les solutions à l'itinérance.