mardi, juin 02, 2015

«Le Québec est en deuil, sympathies à nous tous» -Pierre Karl Péladeau

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour 98,5 fm le mardi 02 juin 2015 à 07h27. Modifié à 08h53.
«Le Québec est en deuil, sympathies à nous tous» -Pierre Karl Péladeau
Jacques Parizeau/PC
(98,5 fm) - Les réactions fusent de toutes parts à l'annonce du départ de Jacques Parizeau qui était hospitalisé depuis cinq mois. «Le Québec est en deuil. Mes sympathies à nous tous et toutes. Un des grands bâtisseurs de notre modernité», a lancé le chef du Parti Québécois, Pierre Karl Péladeau.
Lu également sur Twitter: «Les drapeaux de la ville de Montréal seront en berne par respect pour Monsieur Parizeau», a publié le maire Denis Coderre. «Un des grands serviteurs publics, un homme de conviction», écrivait aussi le premier magistrat montréalais.
L'épouse de Monsieur Parizeau a annoncé le décès de son compagnon de 84 ans sur sa page Facebook à minuit 13 dans la nuit de lundi à mardi.
Ex-collègue et maintenant chef de la CAQ, François Legault l'a qualifié de «grand homme d'État». De son côté, l'ancien chef du Bloc Québécois a dit de lui qu'il a été «un des grands commis de la Révolution tranquille», expliquant qu'il «a alimenté la réflexion de la société québécoise».
Ancien ministre sous Pauline Marois et biographe de M. Parizeau, Pierre Duchesne a résumé le tout en une phrase : «Le combattant est allé se reposer».
Jean-Martin Aussant, son «dauphin», réagit
Longtemps considéré comme son dauphin au chapitre économique et héritier de la question nationale, le chef du défunt parti Option Nationale, Jean-Martin Aussant a réagi émotivement via Facebook.
«Je n’oublierai pas de sitôt mon 45e anniversaire, le 1er juin 2015, lançait-il dans son long texte-hommage. Mes premières pensées vont bien sûr à toute sa famille... Je refusais de me dire qu’il partirait bientôt. Pour moi, il n’avait tout simplement pas le droit de mourir. Jacques Parizeau est l’homme qui m’a le plus inspiré et je suis infiniment reconnaissant envers la vie d’avoir pu le côtoyer, même si j’en aurais pris bien davantage.»
Aussant a suivi le même parcours politique que M. Parizeau, allant même, comme lui, jusqu'à Londres pour parfaire sa connaissance de l'économie.
Mario Dumont a ajouté son grain de sel sur Twitter: «Sens de l'État, encyclopédie sur le Québec, convictions profondes, respect des humains et des institutions. Mes respects à Monsieur Parizeau.»