Information sur la politique 1

samedi, novembre 05, 2016

Médicaments pour traiter la maladie de Crohn

http://maladiedecrohn.eu/

Anti-inflammatoires

La plupart des patients sont d'abord traités avec des médicaments contenant de la mézalamine afin de contrôler l'inflammation.
Des anti-inflammatoires utilisés, la sulfasalazine est le plus courant. Cependant, pour les personnes ayant une intolérance ou pour lesquelles la sulfasalazine n'est pas prescrite, d’autres médicaments contenant de la mézalamine pourront être prescrits, tels que l’Asacol, le Dipentum ou le Pentasa.
Les effets secondaires possibles des médicaments contenant de la mésalamine comprennent des nausées, des vomissements, des brûlures d'estomac, la diarrhée, des maux de tête.

Cortisone ou des stéroïdes

Ces médicaments, appelés aussi corticoïdes, sont efficaces pour réduire l'inflammation. La prednisone et le budésonide sont des noms génériques de deux corticostéroïdes. Au cours des premiers stades de la maladie de Crohn, lorsque les symptômes sont à leur paroxysme, les corticostéroïdes sont habituellement prescrits en quantité importante. La dose est ensuite progressivement réduite lorsque les symptômes sont contrôlés. Les corticostéroïdes peuvent provoquer des effets secondaires graves, y compris une plus grande susceptibilité à l'infection et à l'ostéoporose (affaiblissement des os).

Suppresseurs du système immunitaire

Des médicaments qui agissent sur le système immunitaire que l'on appelle les médicaments immunosuppresseurs, sont également utilisés pour traiter la maladie de Crohn. Les médicaments les plus couramment prescrits sont la mercaptopurine et l'azathioprine. Les médicaments immunosuppresseurs agissent en bloquant la réaction immunitaire qui contribue à l'inflammation.
Ces médicaments peuvent causer des effets secondaires tels que des nausées, des vomissements et de la diarrhée et peuvent réduire la résistance d'une personne à l'infection.
Certaines personnes sont traitées avec une combinaison de corticostéroïdes et d'immunosuppresseurs. Certaines études suggèrent que les médicaments immunosuppresseurs peuvent améliorer l'efficacité des corticoïdes.

Thérapies biologiques

Les thérapies biologiques consistent en une injection intra-veineuse d’infliximab (Remicade) ou une injection cutanée d’adalimumab (Humira). Les thérapies biologiques agissent sur le système immunitaire. Cette forme de traitement a été approuvée pour le traitement de la forme modérée à sévère de la maladie de Crohn et qui ne répond pas aux standards thérapies-mésalamine, aux corticostéroïdes et aux médicaments immunosuppresseurs.
Certaines études suggèrent que les thérapies biologiques peuvent améliorer l'efficacité des médicaments immunosuppresseurs.

Antibiotiques

Ils sont utilisés pour traiter la prolifération bactérienne dans l'intestin grêle causée par une sténose, une fistule ou la chirurgie. Pour ces problèmes communs, le médecin peut prescrire un ou plusieurs des antibiotiques suivants : ampicilline, sulfamides, céphalosporines, tétracyclines ou métronidazole.

Médicaments anti-diarrhéiques

Si la diarrhée et les crampes abdominales sont souvent soulagées lorsque l’inflammation diminue, un traitement médical supplémentaire peut être nécessaire.
Les médicaments anti-diarrhéiques incluent lediphénoxylate, le lopéramide et la codéine. Les gens atteints de diarrhée devraient boire beaucoup plus de liquides qu’à l’habitude prévenir la déshydratation. Si la diarrhée ne s'améliore pas, le malade devrait consulter un médecin sans tarder pour recourir à un traitement adéquate.